Barbarin parti en Afrique, le diocèse de Lyon englué dans l'affaire Preynat

Barbarin parti en Afrique, le diocèse de Lyon englué dans l'affaire Preynat
Le cardinal Barbarin - LyonMag

Après avoir admis être au courant de l'affaire Preynat depuis "2007-2008", le cardinal Philippe Barbarin s'est envolé ce lundi pour l'Afrique et le Niger.

Un voyage prévu de longue date et qui va laisser le diocèse de Lyon orphelin durant 15 jours, en pleine tourmente médiatique et judiciaire.

Car l'archevêque de Lyon, ainsi que Régine Maire, déléguée épiscopale qui a géré le père accusé de pédophilie ainsi que les entretiens avec ses victimes présumées, font face à la menace d'au moins trois plaintes déposées par des membres de l'association La Parole Libérée pour non-dénonciation d'actes pédophiles.

Et difficile de parler d'une seule voix lorsque la figure est absente. Cela a débuté lundi soir dans un reportage de TLM. Régine Maire évoque la volonté de Philippe Barbarin de prendre ses responsabilités : "Il en a pris conscience, vraiment, et j'ai senti qu'il était libre pour assumer les conséquences, jusqu'au bout, si dramatiques soient-elles".

A la relance de la journaliste de savoir ce que signifiait "jusqu'au bout", elle s'est laissée aller à évoquer le mot fatidique : "La démission, peut-être, quelque chose comme ça".

 

Terrible aveu qui met forcément le diocèse dans l'embarras. Ce mercredi matin, dans le Progrès, Régine Maire est obligée de désavouer ses propos en niant les avoir tenus à la télévision locale (sic). "J'ai répondu : "Les conséquences judiciaires et canoniques"", indique la déléguée épiscopale qui n'a visiblement pas revu les images de son interview pourtant non montée.

Régine Maire se trompe encore lorsqu'elle annonce qu'il "n'est pas sûr" que la plainte de l'association de victimes présumées "soit jugée recevable".

A la Parole Libérée, on est pourtant très clair sur le sujet : l'association trop jeune ne peut se constituer partie civile, ce sont donc les victimes dont les faits ne sont pas prescrits qui déposeront les plaintes.

Ce bazar a obligé l'archevêché à minimiser les propos de Régine Maire, qu'il a pourtant missionné pour être la principale interlocutrice sur le sujet, évoquant un "sentiment personnel"...

Avec une démission qui n'est donc officiellement pas à l'ordre du jour et un cardinal loin de la tourmente jusqu'à la fin du mois, le diocèse de Lyon s'offre un peu de répit en attendant d'analyser plus finement les options qui s'offrent réellement à lui.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
go gauche le 19/02/2016 à 19:56
fou thèse a écrit le 18/02/2016 à 08h05

je plains les jeunes africains

Et encore ! Ils pourraient voter Mélenchon ! Berk.

Signaler Répondre

avatar
Pedzoule le 19/02/2016 à 19:44
fou thèse a écrit le 18/02/2016 à 08h05

je plains les jeunes africains

Moi ,je plains barbarin,en Afrique suivant la tribu sa va être " la mort ou tchitchi " barbarin "la mort" la tribu " mais avant tchitchi "aie bobo!

Signaler Répondre

avatar
fou thèse le 18/02/2016 à 08:05

je plains les jeunes africains

Signaler Répondre

avatar
bravo le 17/02/2016 à 19:06
Laule a écrit le 17/02/2016 à 11h53

la vérité rien que la vérité, quel voeux pieux !

Laule, vous me faites penser à un croisement improbable entre Aymeric Caron et Adolfo Ramirez dans Papy fait de la résistance !

Signaler Répondre

avatar
François Brun de Meyzieu le 17/02/2016 à 16:28
Edgar a écrit le 17/02/2016 à 12h11

Je vous rappelle qu'il ne s'agit pas de pédophilie mais d'homosexualité.

Les victimes étaient toutes des garçons de plus de 11 ans.

C'est pour ne plus avoir ce type d'affaires scandaleuses que l'Eglise de veut plus de personnes ayant des tendances homosexuelles dans ses séminaires.

Voila la vérité !

Maintenant, je vous laisse dans votre bêtise et votre anti-christianisme primaire.

Pourquoi les homosexuels ne pourraient pas être des prêtres , dans d'autres églises ils (elles) le sont .
Vous voulez instaurer des tests pour connaitre l'orientation sexuelle dans les séminaires ?

Signaler Répondre

avatar
François Brun de Meyzieu le 17/02/2016 à 16:24
Jeansais a écrit le 17/02/2016 à 09h58

Des faits qui remontent à 30 ou 40 ans ...et personne n'a rien dit jusque là ?
Que les victimes mineurs n'en parlent pas clairement peut être
mais enfin on sait bien que les "secrets sécrètent" "...
C'est à dire que les parents ont forcément entendu des rumeurs , des" on -dit" et aucun d'eux n' a cherché à aller plus loin : poser des questions à son enfant, le mettre en garde au cas où, croiser ces informations avec d'autres parents et puis si nécessaire en informer les autorités ecclésiastiques , judiciaires...
Trop facile aujourd'hui de reporter la responsabilité sur le seul cardinal Barbarin qui n'a été informé que 20 ou 30 ans après les faits..
Si l'on veut chercher des coupables de ce silence cherchons les tous !

Si vous aviez été victime et si vous en aviez parler à vos enfants , vous n'auriez pas été cru ! Vous vous sentez coupable , je sais de quoi je parle ....Cela m'a couté beaucoup d'heures de psy et jusqu'à 70 ans .

Signaler Répondre

avatar
François Brun de Meyzieu le 17/02/2016 à 16:21

Barbarin savait et il n'a pas dit .
J'ai fréquenté dans les années cinquante-soixante un petit séminaire de la région lyonnaise . Il y avait plusieurs couples de prêtres homosexuels ( c'était leur droit !) mais cela s'accompagnait aussi d'attouchements sur les internes . Il y a prescription ! Cela n'a pas empêché certains de faire une belle carrière ecclésiale et pour certains d'écrire des livres à destination de la jeunesse sur la pureté et sur l'amour .
En comparant l'homosexualité à la zoophilie , en défilant dans les manifs contre le mariage pour tous , en couvrant son chapelain qui amalgamait les victimes du Bataclan avec les assassins, en retirant un prêtre poursuivi pour recherche d'enfants sur internet , il les soustrait à la justice . La confession est bien pratique , elle l'est pour tous les péchés . On peut mettre à la porte son enfant quand il se déclare homo et se retourner vers une association caritative catho pour le cacher moyennant finances , et défiler derrière Barbarin !
Il ne s'agit en aucun cas d'une foi, d'une espérance , mais d'une morale . Depuis le début et surtout depuis la fin du Moyen-Age , l'église catholique a mis en place des dogmes moraux : le culte de la vierge Marie, son ascension le 15 aout , la pentecôte etc....Le sexe a pris une place importante
qui l'emporte sur l'amour . IL y a deux ans , Barbarin a tenu une conférence Aux Lazaristes sur le sexe ( Lyon Mag avait écrit " Une blague " . De nombreux établissements cathos sont des haut-lieux de l'enseignement de cette morale . Cela n'a pas empêché Collomb de remettre la légion d'honneur au directeur des Charteux entouré du maire de la Croix Rousse , premier secrétaire du PS . Les memes étaient en nombre en décembre derrière Barbarin à Ainay à l'enterrement d'une victime du Bataclan , alors qu'étaient connus les déclarations du chapelain . Le secrétaire fédéral à la culture du PS enseigne Aux Lazaristes .

Signaler Répondre

avatar
Barbare 1 le 17/02/2016 à 15:56

Promis j'accepterais les con séquences

Signaler Répondre

avatar
pinocchio le 17/02/2016 à 14:07
Taxiiiiiiimerdapasmoi a écrit le 17/02/2016 à 13h49

J'AI CRU PLUS OU MOINS JUSQU'À 60 ans, puis j'ai réfléchi à toutes ces superstitions qui abrutissent les gens ( comme le foot la politique l'alcool les drogues ). !!!!!!!

" comme le foot la politique l'alcool les drogues ). !!!!!!!"

T'es sur que t'as arrêté.... le foot... ?

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 17/02/2016 à 13:49

J'AI CRU PLUS OU MOINS JUSQU'À 60 ans, puis j'ai réfléchi à toutes ces superstitions qui abrutissent les gens ( comme le foot la politique l'alcool les drogues ). !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Dévo le 17/02/2016 à 13:48
Edgar a écrit le 17/02/2016 à 12h11

Je vous rappelle qu'il ne s'agit pas de pédophilie mais d'homosexualité.

Les victimes étaient toutes des garçons de plus de 11 ans.

C'est pour ne plus avoir ce type d'affaires scandaleuses que l'Eglise de veut plus de personnes ayant des tendances homosexuelles dans ses séminaires.

Voila la vérité !

Maintenant, je vous laisse dans votre bêtise et votre anti-christianisme primaire.

"Je vous rappelle qu'il ne s'agit pas de pédophilie mais d'homosexualité."

La pédophilie concerne l'attirance sexuelle d'un adulte pour des enfants ou des adolescents cela n'a rien à voir avec le fait d’être homo ou hétéro.

Il vous est visiblement plus facile de croire aveuglément en un dieu imaginaire que de comprendre les réalités des hommes.

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 17/02/2016 à 13:44
Edgar a écrit le 17/02/2016 à 12h11

Je vous rappelle qu'il ne s'agit pas de pédophilie mais d'homosexualité.

Les victimes étaient toutes des garçons de plus de 11 ans.

C'est pour ne plus avoir ce type d'affaires scandaleuses que l'Eglise de veut plus de personnes ayant des tendances homosexuelles dans ses séminaires.

Voila la vérité !

Maintenant, je vous laisse dans votre bêtise et votre anti-christianisme primaire.

Si l'eglise ne veut plus de personnes ayant des tendances homosexuelles c'est une excellente nouvelle.....
ça voudra dire qu'il n'y aura presque plus personnes.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 17/02/2016 à 12:44

Petit rappel de la loi:
Les relations sexuelles entre un mineur de moins de 15 ans et un majeur sont interdites par la loi
Les relations sexuelles entre un mineur de plus de 15 ans et un majeur sont possibles sauf s'il y a un lien de parenté ou d'autorité entre le majeur ou le mineur ou s'ils sont réalisés par contrainte ou violence ou par force ou s'il y a prostitution du mineur...
Ça n'a rien à voir avec l'homosexualite...

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 17/02/2016 à 12:11

Je vous rappelle qu'il ne s'agit pas de pédophilie mais d'homosexualité.

Les victimes étaient toutes des garçons de plus de 11 ans.

C'est pour ne plus avoir ce type d'affaires scandaleuses que l'Eglise de veut plus de personnes ayant des tendances homosexuelles dans ses séminaires.

Voila la vérité !

Maintenant, je vous laisse dans votre bêtise et votre anti-christianisme primaire.

Signaler Répondre

avatar
Laule le 17/02/2016 à 11:53
CQFD. a écrit le 17/02/2016 à 08h52

"Ce mercredi matin, dans le Progrès, Régine Maire est obligée de désavouer ses propos en niant les avoir tenus à la télévision locale"

Nier les faits et la réalité est le leitmotiv de l'eglise depuis des siècles...

la vérité rien que la vérité, quel voeux pieux !

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 17/02/2016 à 11:22

JEANSAIS quand on subi cela on a honte et pour les proches cela devient un SECRET DE FAMILLE. !!!!!!! Ce ne sont pas eux l. !!!!!!!es coupables CE SONT LES SUPERSTITIONS

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 17/02/2016 à 09:58

Des faits qui remontent à 30 ou 40 ans ...et personne n'a rien dit jusque là ?
Que les victimes mineurs n'en parlent pas clairement peut être
mais enfin on sait bien que les "secrets sécrètent" "...
C'est à dire que les parents ont forcément entendu des rumeurs , des" on -dit" et aucun d'eux n' a cherché à aller plus loin : poser des questions à son enfant, le mettre en garde au cas où, croiser ces informations avec d'autres parents et puis si nécessaire en informer les autorités ecclésiastiques , judiciaires...
Trop facile aujourd'hui de reporter la responsabilité sur le seul cardinal Barbarin qui n'a été informé que 20 ou 30 ans après les faits..
Si l'on veut chercher des coupables de ce silence cherchons les tous !

Signaler Répondre

avatar
Citoyenne le 17/02/2016 à 09:52

Ils ont la confession pour leurs fautes!? Entre eux

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 17/02/2016 à 08:52

"Ce mercredi matin, dans le Progrès, Régine Maire est obligée de désavouer ses propos en niant les avoir tenus à la télévision locale"

Nier les faits et la réalité est le leitmotiv de l'eglise depuis des siècles...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.