L’OL pensait avoir fait le plus dur à Rennes (2-2) - VIDEO

Ce dimanche soir, alors que la Ligue 1 était pliée par un PSG sacré champion, l’OL poursuivait sa quête incessante de podium.

L’OL pensait avoir fait le plus dur à Rennes (2-2) - VIDEO
Clément Grenier a vu son équiper basculer - LyonMag

Sur une belle lancée, les joueurs de Bruno Genesio s’attendaient à une forte opposition face à Rennes, où le jeune prodige Ousmane Dembélé fait des ravages. Mais la Bretagne a mis du temps à tenir ses promesses.

La première action chaude était lyonnaise. A la 9e minute, Alexandre Lacazette éliminait la défense et le portier adverses avant de frapper sur le poteau.
A la 26e, Samuel Umtiti plaçait une tête sur corner sortie de justesse par Dembélé sur sa ligne avant que Lacazette ne retente sa chance, obligeant Benoît Costil à se mettre en valeur.

C’est finalement Rachid Ghezzal qui délivrait l’OL à la 34e minute. L’ailier algérien était à la conclusion d’un contre ultra rapide mené par Maxwell Cornet (0-1).

Au retour des vestiaires, Rolland Courbis avait effectué deux changements, invitant notamment Yoann Gourcuff à retourner sur le banc. L’ancien Lyonnais n’aura pas pesé durant cette première mi-temps, à l’instar de tous ses coéquipiers.

Logiquement, Lacazette doublait la mise à la 55e. L’attaquant antillais devançait Costil et inscrivait son 13e but en championnat d’une tête inspirée (0-2). Son premier à l’extérieur dans le jeu cette saison !

Contre le cours du jeu, Rennes réduisait la marque à la 70e. Fallou Diagne était à la réception d’un corner au second poteau (1-2).
De quoi redonner des ailes aux Bretons qui égalisaient dix minutes plus tard. Jérémie Boga récupérait le ballon après un arrêt d’Anthony Lopes devant Dembélé (2-2).

Au terme d’une rencontre très virile (neuf cartons jaunes distribués !), l’Olympique Lyonnais abandonnait sa 3e place du podium, détenue désormais par Nice et son petit point d'avance.
Samedi soir, au Grand Stade, la réception de Nantes, solide 6e de Ligue 1, sera un nouveau test pour les coéquipiers de Maxime Gonalons.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
nul le 14/03/2016 à 23:47

on s en fout

Signaler Répondre

avatar
baballe le 14/03/2016 à 08:21

tres secondaire tout cela dans une france en crise le jeu a la ba balle de nantis n interesse que ceux qui se remplisse les poches de ce jeu

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.