Affaire Preynat : des perquisitions menées à l'évêché de Lyon

Affaire Preynat : des perquisitions menées à l'évêché de Lyon
Des perquisitions ont eu lieu à l'évêché de Lyon, près de la basilique de Fourvière - Lyonmag.com

L’enquête sur l’affaire Preynat a pris une nouvelle tournure ce mercredi. Les enquêteurs ont mené une perquisition à l’évêché, au siège du diocèse de Lyon dans le 5e arrondissement.

Ces perquisitions sont menées dans le cadre de l’enquête préliminaire qui vise le cardinal Barbarin.

Elles se sont déroulées ce mercredi matin et avaient pour objectif de chercher les preuves éventuelles de cette infraction.

Le diocèse a d’ores et déjà réagi dans un communiqué : "Le diocèse de Lyon a été amené à remettre aujourd’hui aux enquêteurs venus effectuer une perquisition les éléments dont la justice souhaitait disposer pour faire la lumière sur ces événements douloureux. Le cardinal Philippe Barbarin a exprimé à de nombreuses reprises sa volonté de coopérer en toute transparence avec la justice : il se tient à sa disposition avec confiance. Il renouvelle le vœu que la justice puisse agir dans la sérénité indispensable à la manifestation de la vérité et à l’apaisement de la souffrance des victimes".

Pour rappel, plusieurs victimes présumées ont porté plainte contre le cardinal Barbarin ainsi que contre trois autres responsables du diocèse pour "non-dénonciation" d’agressions sexuelles sur mineur de moins de 15 ans, et "mise en danger de la vie d’autrui".

On a également appris mardi que les plaintes déposées contre le père Preynat, accusé de pédophilie lors de camps scouts de Sainte-Foy-lès-Lyon, n'étaient pas prescrites.

X
23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lou le 02/04/2016 à 09:49
@moon69 a écrit le 31/03/2016 à 14h03

Les parents sont souvent des personnes croyantes, pour qui l'église représente beaucoup. Un simple entretien avec le cardinal peut suffire à les dissuader de porter plainte, tout comme des réactions d'incrédulité ou de honte de leur entourage familial. Nous verrons bien lors du procès dans quelle mesure ces pressions se sont exercées, mais votre réaction illustre exactement le genre de pressions que doivent supporter victimes et parents.

"Des parents de victimes se sont rétractés au moment des plaintes à l'encontre du cardinal. "Toute ta famille finira en enfer si tu t'en prends à Mgr Barbarin", ont menacé les parents avant de couper les ponts avec leur fils"
Le Monde du 2/04. Intégrisme qui n'est pas loin des promesses des 72 vierges d'autres intégristes. Que la justice fasse son boulot.

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 31/03/2016 à 15:33
Egdar a écrit le 31/03/2016 à 14h58

Le lynchage et les persécutions continuent.
Rien n'a changé depuis 1789 et 1905.

Mais les gens n'ont plus aucune culture générale, historique, religieuse.

Et pendant ce temps, l'islamisation progresse.

Pauvre France !

Que les gens sont cons !

Pourquoi parlez vous de "lynchage" ou de "persécution", alors que les perquisitions font partie intégrante d'une procédure d'enquête dans ce genre d'affaire comme dans bien d'autres.

Ceci dit, si l'église ou plus généralement les catholiques se sentent "agressés" par cette enquête c'est tout simplement parce qu'ils sont incapable de se désolidariser des pédophiles et votre témoignage en est une preuve inquiétante.

Signaler Répondre

avatar
emplyé du diocese le 31/03/2016 à 15:14
Yvon a écrit le 31/03/2016 à 15h01

C'est la franc-maçonnerie qui continue à combattre l'Eglise.

Cette affaire d'homosexuels qui ont infiltré l'Eglise pour y commettre des actes pédophiles odieux n'est qu'un prétexte.

Evidemment c'est un complot contre l'église, j'ai entendu dire que les reptiliens, les hommes crabes ainsi que les adeptes de Rael avaient juré de couler l'église catholique.

Plus sérieusement vous ne seriez pas embauché par le diocèse pour nous faire avaler des bobards ? Une fois de plus ?

Signaler Répondre

avatar
Yvon le 31/03/2016 à 15:01

C'est la franc-maçonnerie qui continue à combattre l'Eglise.

Cette affaire d'homosexuels qui ont infiltré l'Eglise pour y commettre des actes pédophiles odieux n'est qu'un prétexte.

Signaler Répondre

avatar
Egdar le 31/03/2016 à 14:58

Le lynchage et les persécutions continuent.
Rien n'a changé depuis 1789 et 1905.

Mais les gens n'ont plus aucune culture générale, historique, religieuse.

Et pendant ce temps, l'islamisation progresse.

Pauvre France !

Que les gens sont cons !

Signaler Répondre

avatar
@moon69 le 31/03/2016 à 14:03

Les parents sont souvent des personnes croyantes, pour qui l'église représente beaucoup. Un simple entretien avec le cardinal peut suffire à les dissuader de porter plainte, tout comme des réactions d'incrédulité ou de honte de leur entourage familial. Nous verrons bien lors du procès dans quelle mesure ces pressions se sont exercées, mais votre réaction illustre exactement le genre de pressions que doivent supporter victimes et parents.

Signaler Répondre

avatar
Moon69 le 31/03/2016 à 13:34

Les parents sont donc les premiers coupables ils devraient tous être sur le banc des accusés, Mgr Barbarin n'est parent d'aucun des enfants.

Signaler Répondre

avatar
Seriez vous employé par le cabinet de gestion de crise du diocèse? le 31/03/2016 à 09:29
granier73 a écrit le 31/03/2016 à 08h47

deux poids deux mesures: quand on laisse un psy mis en examen en 2011 exercer jusqu'à sa condamnation en 2016, qui est responsable de ne pas avoir prévenu les parents qui lui confiaient leurs enfants sans la moindre information, qui l'a autorisé à continuer à exercer et à mettre en danger des enfants ? qui était au courant de sa mise en examen?
http://www.leparisien.fr/faits-divers/haute-savoie-un-an-de-prison-ferme-pour-un-psychologue-pedophile-12-01-2016-5443465.php

En quoi cela dédouane l'évêché de ses responsabilités dans cette affaire?

Signaler Répondre

avatar
granier73 le 31/03/2016 à 08:47

deux poids deux mesures: quand on laisse un psy mis en examen en 2011 exercer jusqu'à sa condamnation en 2016, qui est responsable de ne pas avoir prévenu les parents qui lui confiaient leurs enfants sans la moindre information, qui l'a autorisé à continuer à exercer et à mettre en danger des enfants ? qui était au courant de sa mise en examen?
http://www.leparisien.fr/faits-divers/haute-savoie-un-an-de-prison-ferme-pour-un-psychologue-pedophile-12-01-2016-5443465.php

Signaler Répondre

avatar
Steven Bissuel le 31/03/2016 à 08:39
Cabale a écrit le 31/03/2016 à 00h51

C'est une cabale des socialistes en représailles des manifs contre le mariage pour tous . C'est evident !!

Je dirai même plus, c´est un complot des illuminatis et des extra terrestres judeo-maconniques LBGT contre la manif pour tous.

Signaler Répondre

avatar
L´hopital qui se fout de la charité le 31/03/2016 à 08:35

AU fait, on les entends plus trop La manif pour tous...
Eux qui dénoncaient sans cesse les dangers du "mariage pour tous" pour les enfants.
J´ai oublié un detail .
C´était quoi, déjà ,le slogan de la manif ??
"Un papa, une maman, et la b*** du curé dans le boule" ??

Signaler Répondre

avatar
Cabale le 31/03/2016 à 00:51

C'est une cabale des socialistes en représailles des manifs contre le mariage pour tous . C'est evident !!

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 30/03/2016 à 21:36

J'espère fermement que la diocèse de Lyon subira le même destin que celle de Boston comme illustré dans le film 'Spotlight' : une ruine financière irréversible. Les parents qui continuent à confier leur progéniture aux prêtres dans le cadre du scoutisme ou d'autres activités sont ACCESSOIRES des crimes commis contre les enfants. Leur respect aveugle envers les ecclésiastiques ineptes comme Baba-Un est ahurissant dans un pays développé comme la France dans l'an 2016.

Signaler Répondre

avatar
@moon69 le 30/03/2016 à 19:44

Si on suit votre logique, ce n'est finalement pas si grave de violer un enfant. La preuve, c'est que les pressions amicales de l'entourage familial et de l'évêque ont suffi à acheter leur silence. De toute manière, à partir du moment où ils ont un papa et une maman, la famille est préservée et l'honneur est sauf!

Signaler Répondre

avatar
Qui es tu pour juger? le 30/03/2016 à 19:41
abc a écrit le 30/03/2016 à 17h56

En clair Barbarin devait savoir ce que le prêtre leurs faisait mais le fait que leurs parents savaient certainement mais n'ont rien dit, ils en pensent quoi les victimes.. Car désolée mais quand on est abusé dans notre enfance, on change et ce qui est triste c'est que bon nombre de parents savant qu'il s'est passé quelque chose mais préfère faire comme si.. Donc espère qu'une enquête sera aussi fait à l'encontre des familles et que des plaintes seront aussi faites à l'encontre de celles qui ont fermés les yeux..

Je ne vois pas en quoi cela empêche la procédure en cour vis à vis du diocèse et encore moins la culpabilité (reconnue) de Barbarin.

Signaler Répondre

avatar
Question? le 30/03/2016 à 19:38
Moon69 a écrit le 30/03/2016 à 18h34

Il ne faut pas se tromper de coupable Mgr Barbarin n'a violer personne, de plus les victimes présumées n'ont pas été spécialement traumatisées pour se réveiller aussi longtemps après les faits présumés. Comme d'habitude la justice agit au grès des scoops dans le journal.

Pour un peu ça deviendrait presque la faute des victimes....

Encore un nouvelle idée du cabinet de gestion de crise payé par le diocèse pour masquer cette affaire.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 30/03/2016 à 19:38

1991 -2016...25 ans après !

Signaler Répondre

avatar
Moon69 le 30/03/2016 à 18:34

Il ne faut pas se tromper de coupable Mgr Barbarin n'a violer personne, de plus les victimes présumées n'ont pas été spécialement traumatisées pour se réveiller aussi longtemps après les faits présumés. Comme d'habitude la justice agit au grès des scoops dans le journal.

Signaler Répondre

avatar
abc le 30/03/2016 à 17:56

En clair Barbarin devait savoir ce que le prêtre leurs faisait mais le fait que leurs parents savaient certainement mais n'ont rien dit, ils en pensent quoi les victimes.. Car désolée mais quand on est abusé dans notre enfance, on change et ce qui est triste c'est que bon nombre de parents savant qu'il s'est passé quelque chose mais préfère faire comme si.. Donc espère qu'une enquête sera aussi fait à l'encontre des familles et que des plaintes seront aussi faites à l'encontre de celles qui ont fermés les yeux..

Signaler Répondre

avatar
Encore un employé du cabient de gestion de crise du diocèse le 30/03/2016 à 17:42
,,,,,,,,,,,,,,,, a écrit le 30/03/2016 à 17h02

Pourquoi cet acharnement ?
Que cache t'il ?

Une perquisition est un acte normal dans une enquête de ce type?
Pourquoi parlez vous d'acharnement?

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 30/03/2016 à 17:34

En République, la justice des Hommes prime sur la justice des révélations plus ou moins farfelues!
Ceci dit, Barbarin ne doit pas être aujourd'hui condamné. Il a droit comme tout le monde dans son cas à la présomption d'innocence.

Signaler Répondre

avatar
point le 30/03/2016 à 17:28
,,,,,,,,,,,,,,,, a écrit le 30/03/2016 à 17h02

Pourquoi cet acharnement ?
Que cache t'il ?

C'est M Barbarin qui a joué les cachotiers dans cette affaire.

N'inversez pas les rôles.

Signaler Répondre

avatar
,,,,,,,,,,,,,,,, le 30/03/2016 à 17:02

Pourquoi cet acharnement ?
Que cache t'il ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.