Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les Lyonnais à l'entraînement - LyonMag

OL-Monaco : un tour préliminaire de Ligue des Champions

Les Lyonnais à l'entraînement - LyonMag

Ce samedi soir au Parc OL (21h), l'Olympique Lyonnais et Monaco s'affrontent pour une "finale", avec comme enjeu la 2e place du championnat de France et constituant en quelque sorte un tour préliminaire pour la Ligue des Champions.

En gagnant, l'OL (2e), qui est actuellement à égalité de points (62) avec l'ASM (3e) mais fort de sa meilleure différence de buts (+22 contre +10) sera assuré de retrouver l'épreuve reine, sans passer par le 3e tour préliminaire dans un parcours qu'une formation française n'a jusqu'à présent jamais réussi à franchir jusqu'au bout.

 

Un nul préservera les chances des un et des autres mais les Lyonnais garderont la main et devront s'imposer à Reims pour assurer le coup lors de la dernière journée.

 

Sur cette phase retour, Monaco a pris 13 points quand l'OL, invaincu depuis neuf journées (7 victoires, 2 nuls) en a engrangé 23.
"Il ne faut pas calculer et on ne jouera pas pour un nul", prévient Bruno Genesio.
"C'est une option qui peut se présenter en fin de match mais même à 0-0 à cinq minutes de la fin, tu te mets à jouer le nul et tu perd, tu passes pour le roi des imbéciles", dit-il aussi.
"Monaco vient pour gagner. C'est bien nous aussi mais il y a différentes façons de venir pour gagner", tempère l'entraîneur en référence au style plutôt défensif de l'adversaire monégasque à propos de ce duel qui opposera les deux seuls vainqueurs du PSG cette saison.


Mais l'ASM a été la seule à gagner au Parc des Princes rappelant qu'elle est aussi 2e de L1 à l'extérieur (derrière Paris) quand l'OL est 2e à domicile (là aussi derrière PSG).
Le nouveau stade de Décines a été érigé pour ce type de rencontres au sommet ou de Ligue des Champions sans lesquelles il ne peut être rentable.


Ainsi, plus de 56.000 spectateurs sont attendus pour cet événement que les Lyonnais espéraient de tout cœur en janvier quand Bruno Genesio a commencé sa mission d'entraîneur en chef en succédant à Hubert Fournier démis de ses fonctions à la fin des matches aller.
A ce moment, l'OL était 9e et accusait un retard de six points sur Monaco, déjà 2e, un handicap qui s'est même porté à dix longueurs au soir de la 27e journée après la défaite à Lille (1-0).
"Si nous en sommes là, c'est que l'on mérite", souligne Genesio qui dit assumer le rôle de "favori" de cette finale.


Mais il faudra aussi et surtout être maître de ses nerfs et de ses émotions. Cela n'a pas été toujours le cas sur certains tournants de ce championnat en seconde moitié de saison comme à Lille avec une défaite et deux exclus (Jallet, Grenier) ou contre Nice, avec là aussi un carton rouge pour Cornet et un résultat nul (1-1).

En cela, l'OL doit s'inspirer de son succès sur Paris Saint-Germain qui a, selon Genesio, décomplexé ses joueurs.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 2

Déposé le 07/05/2016 à 12h13  
Par lolo69 Citer

oui, on nous vend un faux suspense

Déposé le 07/05/2016 à 10h23  
Par ler Citer

c'est tout plié, ne vous inquiétez pas !!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.