Lyon : la gare Perrache s’offre une remise à neuf

Lyon : la gare Perrache s’offre une remise à neuf
Nouvelle entrée de la gare de Perrache place des Archives - DR Colas Vienne - Atelier Ruelle

Une gare plus attractive, voilà l’objectif que s’est fixé la Métropole de Lyon. Des travaux se dérouleront de 2017 à 2019 pour améliorer l’attrait de Perrache et de ses alentours.

Gare de Perrache aujourd'hui, place des Archives - LyonMag
Gare de Perrache aujourd'hui, place des Archives - LyonMag
C’est près de 100 000 utilisateurs qui transitent par la gare de Perrache aujourd’hui. D’ici à 2030 le chiffre aura doublé. "Il est donc important de prendre se chiffre en considération, et d’améliorer l’accès à la gare. Il est aussi primordial d’améliorer les passages pour traverser la gare pour les vélos ou encore les piétons", insiste le Président de la Métropole, Gérard Collomb.

Un meilleur accès vélos et piétons

La voûte, longue de 300 mètres qui traverse la gare est empruntée par de nombreux vélos, voitures et piétons. Une percée sera donc faite pour avoir un gain de luminosité et une véritable entrée de métro sera créée pour améliorer l’accès et rendre la traversée plus attrayante. A cela s’ajoutera un nouveau revêtement et un meilleur éclairage public. De plus, pour l’accès sud de la Gare Perrache, place des archives, une entrée de plain-pied sera aussi mise en place, avec une pente douce pour arriver aux différents quais. "Le but est de rendre la vie plus simple pour les passants et voyageurs qui transitent par la gare", précise le sénateur-maire.

Dans le cadre des modes doux, le cours Charlemagne sera rendu piéton de la place des Archives aux cours Suchet.

Un réaménagement des transports en commun et de la voirie

Pour faciliter l’accès à la gare, le tramway T2 s’arrêtera, à l’avenir, à l’arrêt Suchet, permettant aux usagers d’accéder directement à l’entrée sud de la Gare de Perrache. A 150 mètres de la place une entrée de métro sera également créée et la place Carnot sera aménagée pour rendre plus agréable le passage des piétons. "Même lorsqu’on est habitué on peut se perdre dans les transports en commun, le but est encore une fois, de simplifier la vie des usagers", précise Michel Burgat, Directeur développement au SYTRAL.

Cependant, un nouveau réaménagement des transports en commun conduit aussi à un réaménagement de la voirie. Avec près de 300 automobilistes aux heures de pointes sous la voûte, la circulation sera déviée. Les voitures qui emprunteront le quai Rambaud d’une voie supplémentaire au carrefour Kitchener Rambaud. A l’est, le passage sous le CELP sera réorganisé avec deux voies en sens unique. De plus le stationnement place Carnot changera en long plutôt qu’en épis.

Avec un budget estimé à 36,2 millions d’euros, les travaux devraient débuter en 2017 pour se terminer en 2019.

C'est moitié moins d'argent que dans le projet initial annoncé il y a 3 ans par le même Gérard Collomb.

A l'époque, il voulait, aux côtés de Jean-Jack Queyranne, "faire sauter la verrue de Lyon", comprendre l'échangeur de Perrache. Aujourd'hui, avec moins de moyens, le projet est donc revu à la baisse.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ACBD le 01/06/2016 à 18:02

QUID de la consultation annoncée il y a 3 semaines et qui devait courir jusqu'à la mi-juillet ?

https://www.lyonmag.com/article/80435/une-consultation-lancee-sur-le-projet-de-renovation-de-perrache

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 01/06/2016 à 13:33
le très mauvais idée a écrit le 31/05/2016 à 19h27

Demain plus qu'un seul accès routier entre le Sud et le Nord de Perrache par la voute des brasseries et la rue Delandine.

Ce passage déjà complétement saturé verra en plus la suppression des 2/3 des places de stationnements sur le côté Est de Carnot et devant les brasseries alors que les riverains n'arrivent deja plus a trouver de place.

La congestion assurée

Ou est le rapprochement Sud/Nord promis ?

Le déclassement de l'A7 devrait aider non ?
Ensuite, le problème c'est la gare routière qu'il faudrait faire sauter
Mais là... c'est pas gagné

Signaler Répondre

avatar
le très mauvais idée le 31/05/2016 à 19:27

Demain plus qu'un seul accès routier entre le Sud et le Nord de Perrache par la voute des brasseries et la rue Delandine.

Ce passage déjà complétement saturé verra en plus la suppression des 2/3 des places de stationnements sur le côté Est de Carnot et devant les brasseries alors que les riverains n'arrivent deja plus a trouver de place.

La congestion assurée

Ou est le rapprochement Sud/Nord promis ?

Signaler Répondre

avatar
ProTaxi le 31/05/2016 à 15:40

avatar
quesaisje le 31/05/2016 à 12:51
la bonne idée a écrit le 31/05/2016 à 12h37

Transformer le cours Charlemagne en cul de sac.

Vraiment ?

Le saviez vous :

Charlemagne : Son nom pourrait provenir du diminutif de son surnom d'époque donné par sa femme, la veille de leur départ aux Seychelles ( Charles ! Magne toi le cul !, diminué en Charlemagne )

Signaler Répondre

avatar
la bonne idée le 31/05/2016 à 12:37

Transformer le cours Charlemagne en cul de sac.

Vraiment ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.