Il voulait la même allocation handicapé que dans le Rhône, un Isérois stoppe sa grève de la faim

Il voulait la même allocation handicapé que dans le Rhône, un Isérois stoppe sa grève de la faim
Photo d'illustration - LyonMag

Sa grève de la faim aura duré une semaine.

Un habitant de Voreppe en Isère a préféré stopper son action, n'excluant pas de la reprendre à la rentrée si ses revendications sont écartées.


Après avoir vécu dans le Rhône où son allocation adulte handicapé était reconnu à 80%, il avait déménagé en Isère où soudainement, cette AAH avait été rétrogradée à une tranche inférieure.


Une situation qu'il jugeait intolérable, demandant au conseil départemental de l'Isère de réviser son dossier. Une réclamation acceptée par le Département qui évoquera son cas lors d'un conseil le 25 août.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bof le 18/08/2016 à 19:50

grêve de la faim d'une semaine, à alésia ils ont tenus 6 mois et moi 1 an et demi

Signaler Répondre

avatar
correctif le 18/08/2016 à 16:28

Vous écrivez un peu n'importe quoi:

l'Allocation Adulte Handicapé est une aide financière. Elle peut être accordée aux personnes ayant un taux d' incapacité d'au moins 80% ou de 50 à 79 % si cela entrave durablement les chances d'exercer un emploi.

Ce monsieur réclame plutôt une révision de son taux d'invalidité, ce qui lui permet d'avoir une demi-part supplémentaire au niveau des impôts. Parce que : le montant maximal de l'AAH est de 808,46 € (que vous ayez un taux d'incapacité compris entre 50 % et 79 % ou plus).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.