Révolution ou sacrilège : bientôt du beaujolais nouveau en canette

Révolution ou sacrilège : bientôt du beaujolais nouveau en canette
DR Winestar

Créée en 2013, la société Winestar commercialise plusieurs vins français… en canette.

Étrange idée ? Concept révolutionnaire ? Sacrilège culturel ? On est en droit d’être surpris par le projet de l’entreprise parisienne. Après des vins comme le Corbières ou le Château de l’Ille, c’est au tour du beaujolais nouveau d’être dans le viseur de Winestar.

Depuis 1710, le domaine Brossette Paul André et Fils situé dans le Beaujolais produit une quantité moyenne de vin. C’est pourquoi il aimerait s’associer à la start-up afin d’augmenter sa diffusion et se faire connaître davantage. "Le Beaujolais connait un vrai déficit de notoriété à l’étranger", nous explique le PDG de Winestar Cédric Segal.

Ce dernier poursuit : "Notre vœu était d’élargir avec d’autres vignobles de grandes régions viticoles françaises". Celui-ci compare même son intention avec celle d’une grande société de café : "on veut un peu à la manière d’un Nespresso proposer une dose individuelle de plein de saveurs différentes".

Cette fameuse canette qui se veut révolutionnaire fait 187 ml, soit l’équivalent d’un grand verre. Pour le PDG, elle a plusieurs avantages. D’abord, "ça permet de conserver les vins, on est à l’abri de l’air, de la lumière, de l’humidité et du métal puisqu’on a une canette spéciale étudiée pour la conservation du vin".

Ensuite, le principe de la dose individuelle inciterait à pratiquer une consommation responsable.

Enfin avec plusieurs médailles remportées dans des concours internationaux, la notoriété de Winestar a pu grandir et rassurer certains réfractaires.

Une campagne de crowdfunding (financement collaboratif) a donc été lancée pour voir le projet du beaujolais se concrétiser. L’entreprise se donne jusqu’au 30 septembre prochain pour atteindre un objectif ambitieux de 60 000 euros. Avec, en ligne de mire, toujours un seul but : favoriser "l’échange de culture, faire connaître les vins étrangers aux consommateurs français et vice-versa".

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yack le 29/08/2016 à 11:35

Moi je préfère la Canette au Beaujolais!!!!

Signaler Répondre

avatar
Prout le 29/08/2016 à 09:28

Je n'en bois pas. LOL; Du vin en canette. Pas sûr que le vin et le métal fassent bon ménage.

Signaler Répondre

avatar
Cluedo2016 le 28/08/2016 à 14:40

moi j'aime bien le vin, j'en bois beaucoup.

Signaler Répondre

avatar
laule le 28/08/2016 à 12:59
nopasaranpendantmesrtt a écrit le 27/08/2016 à 21h39

De toute façon, la consommation d'alcool sera bientôt interdite ! Les producteurs n'auront plus qu'à faire pousser des dattes. Alors le canettes...
Et no pasaran... si Dieu le veut !

dépêchez vous d'aller faire un stock de canettes !!

Signaler Répondre

avatar
moderation le 28/08/2016 à 09:14

pourquoi pas! Ce qui compte c est le contenu

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 27/08/2016 à 22:07

Une piquette, qu'elle soit en bouteille, canette ou cubi, quelle différence ?
Même en sacs congélation, on verrait pas la différence

Signaler Répondre

avatar
nopasaranpendantmesrtt le 27/08/2016 à 21:39

De toute façon, la consommation d'alcool sera bientôt interdite ! Les producteurs n'auront plus qu'à faire pousser des dattes. Alors le canettes...
Et no pasaran... si Dieu le veut !

Signaler Répondre

avatar
Bojo le 27/08/2016 à 18:58

Le Beaujolais nouveau est un vin qui n'a pas les qualités requises pour bien vieillir, alors, bouteilles ou canettes ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.