Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Loisirs : Lyon s’éclate en virtuel

Course de voitures, parcours de golf, tir au laser... Les simulateurs s’imposent à Lyon. La rédaction de Lyon Mag les a testés.

Formule 1
Situé à Vaise, près des quais de Saône, le I-Way est un simulateur de course automobile tout à fait étonnant imaginé par le Lyonnais Pierre Nicolas, 28 ans. D’ailleurs, en entrant dans ce bâtiment ultramoderne, on se retrouve devant un hall incroyable : un grand cylindre gris de 10 mètres de haut. On se croirait dans “James Bond” ou dans “Matrix” ! On prend ensuite l’ascenseur. Et on découvre alors à l’étage un spectacle assez hallucinant : de la plate-forme, on surplombe trois fosses avec dans chacune six bolides noirs : six Formule un, six voitures de grand tourisme et six voitures de rallye. Châssis, roues... Tout est vrai. Seul manque le moteur. Chaque “monstre” est monté sur un vérin électrique téléguidé par une quinzaine d’ordinateurs ultra-puissants. Un pilote casqué installé au volant d’une Formule est secoué dans tous les sens. Dans un bruit assourdissant : pas moins de 105 décibels ! Assez irréel.
On a droit alors à une visite du bâtiment très sombre, Très design mais pas seulement, car il ne faut pas que les reflets de la lumière sur les écrans gênent les pilotes. Sur 5 700 m2, on retrouve à l’étage, un bar-restaurant haut de gamme ouvert en partenariat avec Christophe Ansanay-Alex, le chef de l’Auberge de l’île, deux étoiles au Michelin. Et également une boutique de luxe avec notamment la marque Porsche Design : montres, lunettes de soleil, stylos, briquets… Et au sous-sol, un espace sport-spa : sauna, hammam, salle de fitness, salle de musculation… Au total, l’I-Way a coûté 12 millions d’euros.
Au terme de cette visite c’est l’heure de vérité On descend alors dans la fosse des Formule 1 qui affichent leur puissance : 850 chevaux pour des pointes à 325 km/h. Très impressionnant. On nous fournit alors une combinaison de pilote, un casque et une paire de gants. De quoi se prendre facilement pour Michael Schumacher ! On a alors droit à un briefing de quelques minutes : déroulement de l’essai, consignes de sécurité, manipulation des commandes… Et c’est parti. On se glisse dans la voiture, on étend ses jambes dans le cockpit, couché avec les pieds sur les deux pédales : frein et accélérateur. Face à nous, un écran, où on visualise la piste. Et c’est le feu vert. Sensations étonnantes. On se retrouve au volant d’un monstre sur un circuit. C’est du virtuel mais on a vraiment l’impression d’y être. Avec en prime une sacrée appréhension. Du coup, on respecte à la lettre les consignes. Mais on est quand même secoué dans tous les sens et c’est très dur de rester sur la piste. D’autant plus que dès qu’on empiète sur le bas-côté, les secousses sont assez terribles. Et c’est très physique. En plus il fait chaud.
Une expérience extrême. Lyon Mag a envoyé deux testeurs : l’un a stoppé sa F1 au bout de deux minutes, en ayant mal à la tête et envie de vomir ! Alors que l’autre a tenu pendant cette demi-heure d’essai. En ressortant très impressionné. Réservé aux amateurs de sensations fortes.

Tarifs pour 15 minutes : Formule 1 : 90 euros – Endurance : 75 euros – Rallye : 60 euros. I-Way, 4 rue Jean Marcuit, Lyon 9e. Tél. : 04 37 50 28 70. Ouvert de 14h à minuit tous les jours.

Golf
Situé dans une zone industrielle à Rilleux-la-Pape juste à côté de l’autoroute A 46, le Lyon Golf Indoor propose sur plus de 1 000 m2 de s’initier ou de se perfectionner au golf grâce aux nouvelles technologies. Un projet conçu et réalisé par deux jeunes profs, Guillaume Sauzet, 27 ans, et Bruno Veiga, 22 ans.
En fait, ce Lyon Golf Indoor est constitué de trois simulateurs de jeu. Le principe : on frappe une balle de golf face à une immense bâche située à 3 mètres. La bâche propose à chaque nouveau coup une vue très réaliste de trous qui appartiennent à des vrais parcours de 16 golfs américains : pelouse, greens, arbres, bunkers, étangs... Aucun détail ne manque. Mais une fois que la balle a atteint la bâche, la balle réelle se transforme sur l’écran en balle virtuelle qui va rebondir à 150 mètres plus loin sur le parcours ! On s’y croirait vraiment. On frappe ensuite son coup suivant pour se rapprocher du trou. Mais sur le green, il faut bien sûr changer de club... Bref, un vrai mélange entre virtuel et réalité.
Autre atelier, un studio d’enseignement avec deux caméras qui filment le golfeur de profil et de face. Avec également un appareil au sol, le trackman qui capte toute la trajectoire de la balle. Résultat, toutes les données sont enregistrées : vitesse du club et de la balle, angle du coup… Du coup, dès qu’on a frappé, on peut visualiser immédiatement son geste sur un écran : positions des pieds, des bras, basculement du corps… Le mouvement est décortiqué au ralenti et disséqué par un professeur qui souligne les points à améliorer. Un outil vraiment intéressant si on veut progresser.
Bref, à conseiller aux golfeurs débutants mais aussi à ceux qui ont besoin de se perfectionner. Avec en plus un practice d’échauffement avec filet et un practice spécial putting. A noter, qu’on peut acheter du matériel du golf adapté à son style de jeu avec les conseils des profs.

Tarifs dégressifs : 28 euros de l’heure par personne, 19 euros par personne pour les groupes de 4. Lyon Golf Indoor, 2 871 avenue de l’Europe, 69140 Rillieux-la-Pape. Tél. : 04 78 88 13 68. Ouvert tous les jours de 10h à 22h.

Tir
Implanté rue de Sèze au cœur du 6e arrondissement, le Megazone Laser Game est un terrain de jeu inventé par un Australien. Trois Lyonnais ont ouvert, il y a plus d’une dizaine d’années, cet espace assez original qui a exigé 150 000 euros d’investissements et qui attire chaque année des milliers d’adolescents mais aussi des cadres pour leurs séminaires...
Avant le début de la partie, un animateur nous explique les règles. Trois équipes, de couleur rouge, jaune et bleue, doivent défendre leur base. Objectif : tirer avec son pistolet laser sur ses ennemis et, surtout, attaquer les bases adverses tout en protégeant la sienne. Chaque joueur doit revêtir un gilet bourré de capteurs avec deux lumières sur chaque épaule afin d’indiquer à quelle équipe il appartient. Et quand on se fait tirer dessus, on ne peut plus tirer pendant plusieurs secondes...
Après quelques minutes de briefing, la partie commence. On entre dans un labyrinthe de 550 m2 et deux étages dans un nuage de fumée. Pour éclairer le labyrinthe, quelques lumières rouges, bleues, vertes balayent l’espace sur fond de musique techno. Dans un décor de vaisseau spatial, avec des murs noirs sur lesquels sont dessinés des hélices, des portes, des tuyaux... Et l’adversaire peut surgir de n’importe où. Très vite, on se fait surprendre. Il faut alors se mettre à l’abri derrière les murets du labyrinthe pour se protéger. Mais aussi bouger très vite pour ne pas se faire repérer. En plus, on se perd facilement dans ce dédale de couloirs. Bref, on se prend très vite au jeu et on en ressort en sueur.
Bilan : à l’issue de cette partie, le journaliste de Lyon Mag qui a testé le concept a été touché 66 fois. Peut mieux faire !

Tarifs : 9 euros pour une partie de 20 minutes, 15 euros pour deux parties, 18 euros pour trois parties... 104 rue de Sèze, 69006 Lyon, métro Masséna. Tél. : 04 72 74 26 86. www.megazonelyon.com

Aymeric Blanc
a.blanc@lyonmag.com



Tags : i-way | golf indoor | megazine laser game |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.