Le rapporteur public pour l’annulation des autorisations du Center Parcs de Roybon

Le rapporteur public pour l’annulation des autorisations du Center Parcs de Roybon
photo d'illustration - Lyonmag.com

Le projet Center Parcs de Roybon en Isère pourrait avoir du plomb dans l’aile.

Le rapporteur public de la cour administrative d’appel de Lyon demande la confirmation du jugement du tribunal administratif de Grenoble, qui avait annulé l’arrêté préfectoral autorisant la construction du village de vacances.  

Une audience aura lieu le 3 novembre prochain à Lyon.

C’est le groupe Pierre & Vacances qui avait fait appel de cette décision de la justice grenobloise, alors que de multiples recours ont été déposés pour empêcher le chantier. Les travaux sont d’ailleurs suspendus depuis décembre 2014, en raison notamment de la présence sur place de militants zadistes.

X
4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zeus. le 29/10/2016 à 20:44

Les montagnes francaise sont completement urbanisées et artificialisée, c'est trop tard pour revenir en arriere, fallait se réveiller avant, pareil pour le littoral francais.

A cela s'ajoute le fait que les terres agricoles sont bétonnées au rythme d'un département tous les 7 ans. La Safer ne joue pas son role de protections de l'agriculture mais est devenue une simple agence immobilière. Censée être a but non lucratif, elle fait des bénéfices qu'elle se reverse bien evidemment.

Heureusement il reste des espaces magnifiques et vierges en Amérique du Sud au Chili notamment. L'Europe est finie. Le futur est dans l'hémisphère sud.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 29/10/2016 à 17:23

Pour ceux qui connaissent Samoëns (en Haute Savoie), ça ne s'est pas passé aussi bien
Le club med est en train de bétonner la montagne
Je suis contre la façon de faire des zadistes mais ces projets sont insensés et n'ont aucun sens "public"
Si j'ose dire

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 28/10/2016 à 23:35

enfin un peu de bon sens

Signaler Répondre

avatar
serpicaux le 28/10/2016 à 21:03

STOP au bétonnage intensif pour les intérêts de quelques uns.
Marre de ces entreprises qui détruisent massivement le peu de nature qu'il nous reste.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.