Rénovation de la place Louis Pradel : le collectif de skateurs reçu par la Métropole de Lyon

Rénovation de la place Louis Pradel : le collectif de skateurs reçu par la Métropole de Lyon
Aurélien Giraud à HDV - LyonMag

Quelques semaines après avoir lancé une pétition en ligne pour sauver le "spot HDV" les skateurs se sont fait entendre et ont été reçus par la Métropole de Lyon, ce lundi après-midi.

Alors que les travaux de rénovation de la place Louis Pradel commenceront en janvier prochain, les skateurs ont pu rencontrer Michel Le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme, pour discuter du dispositif anti-skates. Un projet qui mettrait en danger l’un des 23 spots de skateboard les plus prisés au monde. Par la voix de Michel Le Faou, la Métropole de Lyon a tenu à rassurer les skateurs :"les suggestions et propositions du collectif seront évidemment étudiées, et elles pourront être intégrées au projet dans la mesure où elles ne rentreront pas en opposition avec les autres usages et permettront de garantir la pérennité des travaux réalisés".

Une autre rencontre est prévue, dans les prochaines semaines, entre le collectif de skateurs et les services techniques de la Métropole.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
UTBBS le 30/11/2016 à 19:51
Jem'interroge a écrit le 30/11/2016 à 09h21

Sont ce les skaters qui payeront pour la réfection de la place ou les contribuables ? Et qui donnent leurs avis et exigences ?

parce que les skaters ne paient pas d’impôts ? vision réductrice de la société.
Qui à parler que toute la place devienne un skatepark. Renseignez vous, voyagez, vous mourrez moins bête. Il n'y a pas que la réduction de la dette et la rigueur dans la vie

Signaler Répondre

avatar
Raleur le 30/11/2016 à 09:50
ex-UMP a écrit le 29/11/2016 à 13h21

La différence entre les skaters et les surfeurs, c'est que les surfeurs sont eux très respectueux de l'environnement dans lequel ils évoluent.

Quand on voit le niveau de saleté (graffitis, déchets jetés, mégots de cigarettes) que les skaters laissent derrière eux, on se dit qu'ils sont encore loin d'être aussi respectés et admirés que les surfeurs.

pas de poubelles, pas de cendrier....

ne confondez pas stateur et tagueur...
.. c est comme confondre pilote de F1 et chauffard!!!

Signaler Répondre

avatar
Raleur le 30/11/2016 à 09:49
Jem'interroge a écrit le 30/11/2016 à 09h21

Sont ce les skaters qui payeront pour la réfection de la place ou les contribuables ? Et qui donnent leurs avis et exigences ?

ce sont les memes qui ont permis a Lyon de devenir une capitale européenne (et meme mondiale) du skate
ce sont les memes qui portent les couleurs de la France et de la ville lors des contest internationaux...

ce sont les memes qui font des choses pendant que vous grognez

Signaler Répondre

avatar
Jem'interroge le 30/11/2016 à 09:21

Sont ce les skaters qui payeront pour la réfection de la place ou les contribuables ? Et qui donnent leurs avis et exigences ?

Signaler Répondre

avatar
UTBBS le 29/11/2016 à 13:33
ex-UMP a écrit le 29/11/2016 à 13h21

La différence entre les skaters et les surfeurs, c'est que les surfeurs sont eux très respectueux de l'environnement dans lequel ils évoluent.

Quand on voit le niveau de saleté (graffitis, déchets jetés, mégots de cigarettes) que les skaters laissent derrière eux, on se dit qu'ils sont encore loin d'être aussi respectés et admirés que les surfeurs.

Ah bon vous êtes derrière le cul de chaque surfeur et chaque skater ?

La critique pourrait se faire derrière chaque être humain. Quand à votre respect...

Signaler Répondre

avatar
ex-UMP le 29/11/2016 à 13:21

La différence entre les skaters et les surfeurs, c'est que les surfeurs sont eux très respectueux de l'environnement dans lequel ils évoluent.

Quand on voit le niveau de saleté (graffitis, déchets jetés, mégots de cigarettes) que les skaters laissent derrière eux, on se dit qu'ils sont encore loin d'être aussi respectés et admirés que les surfeurs.

Signaler Répondre

avatar
Bonny menthe le 28/11/2016 à 20:36

Bla bla bla
Comme d'hab tout sera accordé et au final plus rien ne restera.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.