Muet face à Séville, l’OL se contentera de l’Europa League (0-0)

Muet face à Séville, l’OL se contentera de l’Europa League (0-0)
Photo d'illustration - LyonMag

Avec la titularisation d’Anthony Lopes et la présence de 53 000 supporters lyonnais, l’OL mettait toutes les chances de son côté pour écrire l’histoire ce mercredi.

Pour sa première grande soirée européenne au Grand Stade, Lyon devait à tout prix battre Séville par deux buts d’écart pour rester en Ligue des Champions et disputer les 8e de finale.

La première frayeur était pour les Lyonnais. A la 19e minute, Vitolo trouvait le poteau d’Anthony Lopes. La réponse était immédiate, 5 minutes plus tard, avec Corentin Tolisso qui trouvait la barre d’une belle tête.
A la 37e, l’OL remettait ça avec Mathieu Valbuena. Sa frappe enroulée trouvait encore l’équerre.

En manque de réussite, Lyon regagnait les vestiaires sur ce score nul et vierge.

En seconde période, Séville, plein de roublardise, jouait la montre et se ruait en défense à chaque offensive olympienne. Les Espagnols n’avaient pas encore concédé de buts à l’extérieur en Ligue des Champions et faisaient l’étalage de leur savoir-faire en verrouillant la partie.

Rares étaient donc les occasion pour l’OL de marquer et d’y croire, la faute notamment à un Steven N’Zonzi impressionnant.
Ni les entrées de Nabil Fekir, Maxwell Cornet et Clément Grenier ne permettaient d’emballer la rencontre qui se terminait sur un pauvre 0-0, sans grain de folie.

L’OL finit donc à la 3e place de son groupe et va retrouver l’Europa League. Une nouvelle aventure européenne qui rapportera aussi de l’argent au club et qui pourrait se révéler davantage à la portée des joueurs. D’ici les premières rencontres en 2017, l’OL retrouvera le Grand Stade ce dimanche face à Rennes.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
caisse noire le 08/12/2016 à 14:13
tiroir caisse d'olas a écrit le 08/12/2016 à 09h37

FAUTE DE GRIVES on mange des MERLES

surtout quand on est des chèvres

Faute d'avoir jamais rien fait on commente

Surtout quand on est un blaireau

Signaler Répondre

avatar
jean de la Fontaine le 08/12/2016 à 09:40

Une Grenouille vit un bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s'étend, et s'enfle, et se travaille
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant : Regardez bien, ma sœur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n'y suis-je point encore ?
— Nenni. — M'y voici donc ? — Point du tout. — M'y voilà ?
— Vous n'en approchez point. La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs,
Tout petit Prince a des Ambassadeurs,
Tout Marquis veut avoir des Pages.

Signaler Répondre

avatar
tiroir caisse d'olas le 08/12/2016 à 09:37

FAUTE DE GRIVES on mange des MERLES

surtout quand on est des chèvres

Signaler Répondre

avatar
Carton d'rouge le 08/12/2016 à 08:01

pfffffffff pfffffffffffff........

Faillite on vous disait !

Signaler Répondre

avatar
chèvr'OL le 08/12/2016 à 07:19

bêêêêêhhhhhhh.....
équipe de chèvres, on vous disait !

Signaler Répondre

avatar
redescendsur terre le 07/12/2016 à 23:09

oh lacaztte laisse le chapeau melon au vestiaire et JOUE BORDEL!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.