Villeurbanne : pas assez de place pour dormir chez son ami, il vire la femme enceinte de ce dernier

Villeurbanne : pas assez de place pour dormir chez son ami, il vire la femme enceinte de ce dernier
Photo d'illustration - LyonMag

Un homme âgé de 25 ans était jugé ce mercredi au tribunal correctionnel.

Il comparaissait libre pour des faits hallucinants de violence remontant au 7 mars dernier. Alors qu'il décide de dormir chez un ami à Villeurbanne, il se rend compte qu'il n'y a pas assez de place pour lui, son copain et la femme de ce dernier, enceinte de 7 mois.

Le calcul est simple dans sa tête : la femme prend de la place pour deux, c'est donc à elle de partir. Malgré les menaces, elle tient bon. Et sera donc rouée de coups de pieds et de poings, sous le regard désabusé de son mari qui ne fera que l'amener aux urgences, lui rappelant qu'elle aurait dû céder aux menaces...

Selon le Progrès, le prévenu a nié les faits, expliquant que la femme s'était probablement frappée elle-même contre un mur. Déjà condamné à neuf reprises par le passé, il cachait dans la cave de sa mère plus de 2000 cachets d'ecstasy. Mule ou dealer ?

Le tribunal n'a pas souhaité s'éparpiller et a condamné l'individu à 1 an de prison, avec possibilité d'aménager la peine. Le parquet avait au préalable requis 8 mois ferme.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lea89 le 23/05/2017 à 15:49
un brin de lucidité a écrit le 04/05/2017 à 08h05

Du lumpen qui coûte les collectivités une fortune. Le Pen ou Macron, j'espère qu'on va comptaliser ce que les éléments dangereux de la population nous coûtent et agir en fonction de cette réalité ahurissante pour nos chéquiers.

une allusion raciste ?

Signaler Répondre

avatar
Wolfie 2 le 07/05/2017 à 15:05

Peine de mort

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 05/05/2017 à 22:29

Il y a vraiment des cas soc. !

Signaler Répondre

avatar
hom le 04/05/2017 à 11:04
Toto69 a écrit le 04/05/2017 à 10h37

Et le mari ?

les hommes ne sont plus ce qu'ils étaient.
y a longtemps que je l'aurais collé au mur et l'aurais mis dehors, "cet ami", dès les 1er mots.

Signaler Répondre

avatar
Toto69 le 04/05/2017 à 10:37

Et le mari ?

Signaler Répondre

avatar
philou69 le 04/05/2017 à 10:10

Un vrai gentleman ce garçon !

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 04/05/2017 à 08:05

Du lumpen qui coûte les collectivités une fortune. Le Pen ou Macron, j'espère qu'on va comptaliser ce que les éléments dangereux de la population nous coûtent et agir en fonction de cette réalité ahurissante pour nos chéquiers.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.