Trois évadés de la prison d'Aiton devant la justice

Trois repris de justice, qui s'étaient évadés en hélicoptère de la prison d'Aiton en Savoie le 10 décembre 2005, comparaissent jusqu'à vendredi devant le tribunal correctionnel de Lyon aux côtés de leurs trois complices présumés.

Mohamed Bessame, 32 ans, Jean-Claude Moretti, 31 ans, et Hubert Selles, 65 ans, tous trois en détention provisoire pour vols ou trafic de stupéfiants, s'étaient engouffrés dans un hélicoptère, qui ne s'était posé que onze secondes dans la cour de promenade de la prison, sans aucun échange de coups de feu.
L'hélicoptère, dont le pilote avait été pris en otage par deux complices armés, avait aussitôt redécollé et déposé les cinq hommes à Champagnier en Isère, où un autre complice les attendaient en voiture.
Selles et Bessame étaient repris deux mois plus tard, tandis que Moretti était interpellé en octobre 2007 en Espagne où il avait refait sa vie. A l'audience, ils ont affirmé "ne pas être au courant de ce plan d'évasion".

De leur côté, les trois complices présumés, Christophe Donini, 45 ans, sorti de prison peu avant l'évasion, Patrick Mabel, un Camerounais de 31 ans, et Anthony Baggiossi, 23 ans, ont tous nié les accusations portées contre eux.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.