Législatives : Anne Lorne (LR) a choisi le Dr Moustache comme suppléant

Législatives : Anne Lorne (LR) a choisi le Dr Moustache comme suppléant
Anne Lorne et Patrick Carlioz - LyonMag

Du haut de ses 67 ans et de ses deux moustaches bien recourbées qui lui valent son célèbre surnom à Lyon, le Dr Patrick Carlioz va retenter sa chance en politique.

Après l’échec de l’initiative Nous Citoyens, le chirurgien pédiatre ayant opéré plus de 60 000 enfants entre Rhône et Saône est devenu le suppléant d’Anne Lorne en vue des élections législatives. La candidate des Républicains dans la 1ère circonscription du Rhône dévoilait l’identité de ce soutien mystère ce mercredi matin à l’occasion d’une conférence de presse.

Après s’être rencontrés il y a quelques mois, les deux personnalités se sont trouvées "dans des valeurs communes". "Il est temps de faire appel à des gens de la société civile qui ont un vrai travail pour s’engager en politique. On incarne ce renouvellement avec Patrick Carlioz", a indiqué Anne Lorne, également conseillère régionale.

"Je n’ai pas besoin des spotlights, Anne a l'âge de ma fille, je veux donner mon expérience", rajoutait le Dr Moustache. "Les politiques ne sont pas là pour être des experts, mais ils doivent porter la parole des experts", poursuivait Anne Lorne.

Forcément, Patrick Carlioz apporte une dimension santé au programme de la jeune candidate des Républicains. Il prône la création d’une école de santé publique, "les gens rentrent sur concours sans numerus clausus, leurs études sont payées et ils devront un certain nombre d’années à l’Etat en retour". Dr Moustache n’oubliait pas de tacler le nouveau président de la République : "Le programme santé d’Emmanuel Macron, c’est un vide sidéral, il n’a pris aucun conseiller venu du monde libéral. On va vers encore plus d’étatisation du domaine de santé, dans la continuité de Marisol Touraine".

Quant à Anne Lorne, elle a rappelé son attachement "aux fondamentaux de la droite" face à ses adversaires qu’elle qualifie de "purs produits du système". Opposée vraisemblablement à Thierry Braillard et à Thomas Rudigoz, elle entend faire campagne sur le thème de l’éducation, pour "mettre un soutien fort sur la langue française et lutter contre l’illettrisme". Travail et écologie sont aussi posés sur la table, son programme sera publié sous 2 semaines.

Désormais sur les marchés, Anne Lorne sera donc accompagnée de Patrick Carlioz, qu’elle a parfois du mal à rappeler à l’ordre tant il est bavard et charismatique. Cela change des habituels suppléants transparents des candidats, mais il a tendance à s’accaparer le temps de parole. Une fois le bon équilibre trouvé, la candidate LR s’attellera à remplir son objectif : imposer une cohabitation à Emmanuel Macron.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
parrain le 13/05/2017 à 18:05

S'ils avaient un bébé je veux bien être parrain! Les républicains continuent la machine a battre !

Signaler Répondre

avatar
Sanchez del Rio le 11/05/2017 à 23:28
Ouste a écrit le 11/05/2017 à 10h33

On ne veut pas de cohabitation.
On veut une opposition. Une vraie ! Pas celle qui appelle à voter Macron face au FN 5 minutes après l'annonce des résultats du 1er tour...
Allez, ouste !

Monsieur a tout compris

Signaler Répondre

avatar
gigi 69 le 11/05/2017 à 13:49

Je me souviens de lui comme un trés bon chirurgien docteur moustache cela avait rassuré mon fils qui avait été opéré a l'age de 3 ans il lui avait méme fait touché ses belles moustaches .Je lui souhaite autant de reussite en politique que dans son métier.

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 11/05/2017 à 12:13

Encore un ultra catholique qui préfère les cliniques privées à l’hôpital public, dont les deux filles sont comme par hasard médecins elles aussi.....

Comme Anne Lorne ce n'est absolument pas représentatif du peuple de France.

Signaler Répondre

avatar
l'humour est la politesse du désespoir le 11/05/2017 à 11:01
lugdu a écrit le 11/05/2017 à 09h25

Excellent choix de suppléant ! enfin des candidats complémentaires et intelligents...

comme tous les élus se servent avant de servir (à part l'exception du colon - je rigole !) ce moustachu va sans doute faire du lobbying pour les barbiers ?

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 11/05/2017 à 10:33

On ne veut pas de cohabitation.
On veut une opposition. Une vraie ! Pas celle qui appelle à voter Macron face au FN 5 minutes après l'annonce des résultats du 1er tour...
Allez, ouste !

Signaler Répondre

avatar
lugdu le 11/05/2017 à 09:25

Excellent choix de suppléant ! enfin des candidats complémentaires et intelligents...

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France ! le 10/05/2017 à 21:30

Une guignolerie de plus !!!!!!!!!!!!!

Le plus terrible, est que ce duo puisse avoir des électeurs !
Pauvre France.

Signaler Répondre

avatar
Elloy le 10/05/2017 à 21:28

Bon, Collomb va investir de vieux élus pour en Marche et le renouvellement viendra des LR.

Comme quoi tout est possible

Signaler Répondre

avatar
AlainM le 10/05/2017 à 13:58

Bravo pour le renouvellement, ça change du vieux MH...

Signaler Répondre

avatar
Fritch le 10/05/2017 à 13:42

A vouloir a tout prix critiquer Macron, Dr Moustache est donc capable de se contredire complétement ! Et ce n'est que sa première déclaration !!

Il veut créer une école publique de santé et fonctionnariser les étudiants en médecine, mais critique simultanément "l’étatisation du domaine de la santé" soit-disant proposée par Macron.

Quelqu'un comprend-il quelque chose ????????

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.