Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

OL : un policier contredit Mensah

Alors que John Mensah, le défenseur de l’OL dénonce les violences dont il aurait été victime au cours de son interpellation par la BAC, un policier donne une version très différente à Lyon Mag.

Au volant de son 4X4 Audi Q7, le défenseur ghanéen de l’Olympique lyonnais, roulait dans les rues de Lyon dans la nuit du dimanche 14 septembre, quand il a été arrêté par une patrouille de la Brigade anti-criminalité. Une interpellation très mouvementée, puisque John Mensah sera plaqué au sol, menotté et placé en garde à vue jusqu’au lendemain 11h.
Dans une interview au Parisien mercredi, ce joueur de l’OL, âgé de 25 ans, a donné sa version de l’affaire. Selon lui les policiers de la BAC, qui ne l’avaient pas reconnu, le soupçonnaient d’avoir volé son véhicule. “On ne m'a même pas demandé mes papiers. Je n'étais pas en situation d'excès de vitesse, ni rien d'autre. Je rentrais à mon hôtel pour manger. Les policiers m'ont arrêté et m'ont alors demandé de sortir de ma voiture” explique le Ghanéen. “Je ne comprenais pas. Ils m'ont traité comme un criminel avant de me placer en garde puis de me libérer. Depuis que je suis en France c'est le pire moment de ma vie. Les policiers qui pensaient que j'avais volé mon véhicule, se sont excusés aussi bien auprès de moi qu'auprès du président Aulas. (...) En tant que chrétien je suis supposé pardonner. C'est ce que j'ai fait même si c'est dur. Toute la confiance et la concentration que j'avais accumulées s'étaient envolées avant le match de la Fiorentina. Je ne pouvais pas jouer. (...) Au début, j'avais envie de porter plainte. Mais le club et mon conseiller m'ont incité à ne pas le faire.”

Cependant la version de la police est très différente. Selon un témoignage recueilli par Lyon Mag auprès d’un fonctionnaire de la Brigade anti-criminalité qui a participé à cette arrestation, ce joueur de l’OL s’est comporté de façon particulièrement agressive : 
“On a voulu contrôler son identité mais il a refusé en prenant la fuite” explique ce policier en ajoutant : “Du coup, on a été obligé de se lancer dans une véritable course-poursuite avec lui. Il a alors grillé plusieurs feux rouges. Mais on a fini par le coincer. Et son arrestation a été très difficile car il s’est rebellé. En plus Mensah est un vrai colosse. Du coup, un de mes collègues a été blessé, ce qui lui a valu plus de dix jours d’arrêt de travail ! Mais finalement, on a réussi à le maîtriser au sol et à lui passer les menottes. Puis on l’a emmené en garde à vue. Mais il répétait sans arrêt qu’il était un joueur de l’Olympique lyonnais et qu’on allait avoir des ennuis ! Effectivement, on a été contacté par l’OL, qui nous a expliqué qu’on ferait mieux de le relâcher car sinon, cette affaire allait faire de sacrées vagues dans la presse. Résultat, on l’a remis en liberté en fin de matinée.”
Pour ce policier aucune erreur n’a été commise par la BAC au cours de cette interpellation qui a dégénéré pour une seule raison : John Mensah a refusé de subir un contrôle d’identité, comme tout automobiliste.

Aymeric Blanc



Tags : ol | football |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.