Prêtre pédophile : le cardinal Barbarin et son entourage cités à comparaître à Lyon

Prêtre pédophile : le cardinal Barbarin et son entourage cités à comparaître à Lyon
Mgr Barbarin - LyonMag

Les victimes présumées du père Preynat contre-attaquent.

François Devaux, président de La Parole Libérée - LyonMag
François Devaux, président de La Parole Libérée - LyonMag
Alors que le procès de l'homme d'Eglise accusé de pédophilie se profile cette année, le cardinal Barbarin lui sera cité à comparaître en septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Dix victimes présumées se sont constituées partie civile, cinq d'agressions prescrites dont une victime de viol et cinq d'agressions non prescrites. Elles entendent faire toute la lumière sur ce qu'elles reprochent à l'archevêque de Lyon, à savoir de ne pas avoir dénoncé les faits à la justice lorsqu'il a appris le passé du père Preynat. Une enquête préliminaire avait été classée sans suite l'an dernier par le parquet de Lyon.

Outre Philippe Barbarin, six autres personnes, issues de son entourage pour la plupart, font également l'objet d'une citation à comparaître. Parmi elles, son directeur de cabinet sur le départ Pierre Durieux. Mais aussi Régine Maire, qui avait accueilli les victimes avant que le scandale n'éclate et l'ancien supérieur hiérarchique de Bernard Preynat, le vicaire épiscopal du Roannais Xavier Grillon.

"Faire ce recours, c'est un acte citoyen et responsable. En notre qualité de victimes d'agressions sexuelles, nous souhaitons mettre l'accent sur la prévention à travers cette affaire", a déclaré François Devaux, président de l'association de victimes La Parole Libérée, à l'occasion d'une conférence de presse ce mardi matin. L'avocate Nadia Debbache a estimé que "tout le monde à son échelon a participé, y compris au sein même du Vatican". Pour elle, "ce n'est pas l'affaire d'un seul homme (le cardinal Barbarin) mais d'une Institution".

Une première audience dite "de consignation" a été fixée au 19 septembre devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Le père Preynat aurait agressé sexuellement près d'une centaine de scouts de Sainte-Foy-lès-Lyon entre 1986 et 1991.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
direct le 25/05/2017 à 05:03

Direct en prison ! Sans passer par la case départ et sans toucher 20000 ....

Signaler Répondre

avatar
Il suffit le 24/05/2017 à 12:10

Religion, Post-Monétarisme, Communisme, Socialisme, Gauchisme, ... Ras le bol de toutes ces croyances et leur organisation où l'on érige la bêtise en art.

Signaler Répondre

avatar
Pour ne pas oublier le 24/05/2017 à 12:02

La gestion d'une cinquantaine d’affaires judiciarisées que Lelanceur.fr a recensées sur tout le territoire hexagonal et outre-mer démontre les lacunes et les négligences de l’Église française en matière de lutte contre la pédophilie. Leurs enquêtes confirment le caractère systématique d’une culture du silence . Les responsables catholiques n’informant qu’à de très rares exceptions près la justice civile.

Passez votre souris sur les points de couleur
http://www.lelanceur.fr/en-matiere-de-pedophilie-le-silence-demeure-la-regle-dans-leglise-catholique-francaise/

Signaler Répondre

avatar
Spotlight le 24/05/2017 à 11:36
Les masques tombent... a écrit le 24/05/2017 à 10h33

Pour Nadia DEBBACHE avocate spécialiste du droit des étrangers et des demandes d'asile, amie de Bertrand VIRIEUX, "ce n'est pas l'affaire d'un seul homme (le cardinal Barbarin) mais d'une Institution"... Il s'agit bien de faire le procès de l'Eglise Catholique!

Il semble que ce n'est pas la recherche de la Justice qui motive ces actions, mais la vengeance et la hargne contre l'Eglise Catholique.

A quand le procès de l'Education Nationale?

Qu'attendent les parents des enfants abusés à VILLEFONTAINE pour mettre en procès l'Education Nationale?

Sacré Mickaël qui nous ressort son vieux couplet sur l’Éducation Nationale dès qu'on pointe les "défaillances" récurrentes de son église.

Doit -on vous rappeler qu'à la suite de l'affaire de Villefontaine la ministre à ordonné le contrôle des antécédents judiciaires de plus de 900 000 personnels de l’Éducation Nationale.

Certe cela aurait pu être fait avant, mais qu'a fait votre diocèse suite aux dernières révélation d'actes pédophiles??? elle a embauché un cabinet de gestion de crise.......

Quand à faire un procès à l'église tout entière il faut objectivement reconnaitre qu'il y a matière, Preynat à quand même commis ses viols pendant plus de 20 ans sous divers cardinaux qui était informé et qui ont tous essayés de cacher la vérité.

Et s'il n'y avait qu'à Lyon, mais c'est la même chose et la même rengaine dans tout les pays du globe

Signaler Répondre

avatar
Les masques tombent... le 24/05/2017 à 10:33

Pour Nadia DEBBACHE avocate spécialiste du droit des étrangers et des demandes d'asile, amie de Bertrand VIRIEUX, "ce n'est pas l'affaire d'un seul homme (le cardinal Barbarin) mais d'une Institution"... Il s'agit bien de faire le procès de l'Eglise Catholique!

Il semble que ce n'est pas la recherche de la Justice qui motive ces actions, mais la vengeance et la hargne contre l'Eglise Catholique.

A quand le procès de l'Education Nationale?

Qu'attendent les parents des enfants abusés à VILLEFONTAINE pour mettre en procès l'Education Nationale?

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 24/05/2017 à 09:06
toto6923 a écrit le 23/05/2017 à 22h15

Étonnant que les catholiques ne se désolidarisent pas de tous ces criminels! Ah mais non j'oubliais ce n'est valable que pour les musulmans... je dis cela pour les idiots car il est évident que l'agissement de quelques brebis galeuses ne sauraient jeter l'opprobre sur tous les catholiques et fort heureusement

Le catholicisme n'a rien à offrir aux adultes instruits et inteligents dans un pays occidental comme la France.
Et lorsque vous voyez le chef actuel de l'église catholique recevoir Donald Trump, tout est dit sur la position éthique de cette institution sans pertinence aujourd'hui.

Signaler Répondre

avatar
toto6923 le 23/05/2017 à 22:15

Étonnant que les catholiques ne se désolidarisent pas de tous ces criminels! Ah mais non j'oubliais ce n'est valable que pour les musulmans... je dis cela pour les idiots car il est évident que l'agissement de quelques brebis galeuses ne sauraient jeter l'opprobre sur tous les catholiques et fort heureusement

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 23/05/2017 à 21:52

Tous les jours les infos nous donnent raison de constater que la religion est quelque chose de sale et dégoutante.
Quand je vois un clerc de n'importe quelle religion, je tremble avec indignation. Même un clown du cirque est une source d'utilité sociale supérieure à un prêtre, un rabbin, un imam, un pope ou un pasteur. Charlatans et semeurs de la zizanie jusqu'au dernier individu!

Signaler Répondre

avatar
ehui! le 23/05/2017 à 19:03

Surtout après le Bataclan, Nice, Manchester... Et puis, il l'on dit à la télé !

Signaler Répondre

avatar
lea89 le 23/05/2017 à 18:28

Il faut punir les catholiques.

Signaler Répondre

avatar
ehui le 23/05/2017 à 15:47

ces faits ne relèvent pas de la cour d'assises ? espérons en tout cas que la justice passe

Signaler Répondre

avatar
Bernard le 23/05/2017 à 15:13

Surprenant que nos petits fafs ne s'indignent pas de la justice laxiste qui ne poursuit pas barbare 1 et qui laisse toujours preynat en liberté. ...

Signaler Répondre

avatar
donc, la franc maçonnerie va bien régler remettre tout ça en ordre sur lyon le 23/05/2017 à 13:19

le baronnet local, ministre de l'intérieur surtout à l'extérieur, va bien régler tout cela, lui qui est copain comme coch avec ce prélat là ! et les autres (pour mémoire, les contribuables lyonnais lui ont, par contrainte, payé un voyage de visite du pape en début d'année !

et il contribue à la construction des mosquées lyonnaises

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.