Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Nathalie Perrin-Gilbert et Elliott Aubin - LyonMag

Elliott Aubin (FI) : “À Lyon, la deuxième force politique c’est la France insoumise et Nathalie Perrin-Gilbert”

Nathalie Perrin-Gilbert et Elliott Aubin - LyonMag

Les élections récentes, présidentielle comme législatives, ont marqué un tournant politique. À Lyon, la droite a connu une défaite brutale, marquant un retour en force d'une gauche décomplexée.

Le paysage politique lyonnais pourrait changer. Les élections législatives dans le Rhône ont marqué une défaite importante pour la droite. Certains députés LR bien implantés ont été défaits, à l'instar de Georges Fenech dans la 11e ou Philippe Cochet dans la 5e. Même si deux candidats sortants LR sont parvenus à garder leurs sièges (Patrice Verchère dans la 8e et Bernard Perrut dans la 9e), le terme de claque semble approprié.

 

Alors forcément, à Lyon, la droite a du plomb dans l'aile. Et comme le malheur des uns fait aussi le bonheur des autres, la débâcle de la droite pourrait de facto ouvrir l'horizon d'une certaine gauche lyonnaise, celle d'Elliott Aubin et Nathalie Perrin-Gilbert. Même s'ils ont tous les deux perdu – respectivement dans la 1ère et la 2e circo –, force est de constater que leur maintien au second tour et leurs scores loin d'être ridicules sont les témoins d'une belle dynamique.

 

De là à imaginer que la gauche devienne la nouvelle force d'opposition à Lyon, il n'y a qu'un pas.

 

Elliott Aubin et Nathalie Perrin-Gilbert y croient

 

"On l'a bien vu sur les élections, présidentielle puis législatives, la deuxième force politique à Lyon après En marche !, c'est la France insoumise et Nathalie Perrin-Gilbert", commente Elliott Aubin. Un constat assez juste, puisque trois des quatre circonscriptions qui composent la ville de Lyon avaient un candidat de gauche au second tour (France insoumise dans les 1ère et 3e, NPG dans la 2e). À Villeurbanne, deuxième agglomération du département, c'est le même constat. Seule la 4e circonscription, orientée à droite ou au centre-droite depuis 1958, échappe à cette analyse.

 

Alors finalement oui, la gauche est bien en passe de supplanter cette droite fébrile comme force d'opposition à Lyon. Et de son côté, Nathalie Perrin-Gilbert l'a bien compris. La maire du 1er arrondissement a donné "rendez-vous en 2020" aux électeurs. C'est donc les yeux rivés sur cette échéance, date des prochaines élections municipales, que NPG va construire son opposition, avec comme objectif la mairie centrale.

 

Le maitre-mot, "faire progresser les valeurs humanistes, sociales, démocratiques et écologistes à Lyon", explique sur son compte Facebook la candidate malheureuse dans la 2e circo. Une vision évidemment partagée par Elliott Aubin, qui souhaite de son côté "trouver des lieux de réflexion sur les forces de gauche à Lyon."

 

Une droite qui pourrait obtenir des postes d'adjoints

 

Aussi le remaniement à venir à la mairie de Lyon, qui fera suite au départ de Gérard Collomb, risque de bouleverser quelque peu le paysage politique local. Déjà bien entendu parce qu'un nouveau maire va être nommé, mais aussi parce que des postes d'adjoints pourraient s'ouvrir pour les élus de droite. Certaines rumeurs persistantes voient déjà Emmanuel Hamelin remplacer Gorges Képénékian à la culture (qui prendrait le fauteuil du maire) alors que Michel Havard pourrait lui aussi trouver une place.

 

Des ouvertures de postes qui n'étonnent guère Elliott Aubin, pour qui "le système mis en place par Emmanuel Macron à l'Assemblée et dans le gouvernement a permis de tuer toute opposition à droite et à gauche et à clairement affaiblir LR et PS." Et face à ce rassemblement LREM / LR à Lyon, le jeune candidat de la France insoumise "appelle les élus qui sont ou se sentent de gauche et qui sont dans la majorité à la quitter et à l'inverse à rejoindre une opposition constructive comme ce sera le cas à l'Assemblée nationale. D'ailleurs, le parallèle entre le conseil municipal de Lyon et l'Assemblée sera intéressant."

 

Il reste donc moins de trois ans à la gauche lyonnaise pour se constituer en tant qu'opposition forte à ce qui pourrait ressembler à un renforcement de la droite à Lyon. Même si, de son côté, Elliott Aubin se dit "incapable de répondre à la question de savoir s'[il] aur[a] envie de se représenter", cette gauche pourra compter sur la candidature de Nathalie Perrin-Gilbert. "Une belle option" pour l'adjoint à la mairie du 1er.

 

Mais d'ici là, il faudra confirmer ce beau gain de notoriété que les élections législatives ont apporté à ces deux-là.



Tags : legislatives 2017 | municipales 2020 | aubin | perrin-gilbert | NPG | Lyon |

Commentaires 9

Déposé le 21/06/2017 à 19h18  
Par devil inside Citer

Rien de nouveau, cela fait un bout de temps que tout le monde est informé de la proximité Buisson - Mélenchon. Quant au borgne il suffit d'être un provocateur et d'avoir des notions d'histoire pour lui plaire.

rien de nouveau sous le soleil

Déposé le 21/06/2017 à 17h03  
Par Pipopipo........... Citer

La France insoumise n'est juste bonne qu'à rester dans l'opposition et encaisser les dividendes qui vont avec . Comme le FN,la FI n'est qu'une façade pour faire croire que nous ne sommes pas en dictature.un peu comme les syndicats qui tiennent un discours devant leurs adhérents et un autre en huit clos avec les patrons. Oui, j'ai fait le tour de la nature humaine et le bilan n'est que mensonges ou la ont ecxelle. Au plus ont côtoie les hommes et au plus ont aiment les animaux.

Déposé le 21/06/2017 à 16h44  
Par JeDisCaJeDisRien Citer

Pourquoi elle ne rejoint pas la France Insoumise au lieu de nous faire croire qu'elle n'est pas d'extrême gauche.

Elle devrait assumer son positionnement réel.

Déposé le 21/06/2017 à 07h43  
Par Faux Citer

leto13 a écrit le 20/06/2017 à 19h35

Après avoir transformé le 1er en kebab land, elle va s'attaquer au reste de Lyon!!!

Il est tout à la fois malhonnête et faux de déclarer cela : la maire du 1er n'a aucune autorité ni responsabilité sur les implantations des commerces qui dépendent de propriétaires privés peu regardant sur leur locataire et sont dû à la fameuse liberté du commerce.

Déposé le 20/06/2017 à 19h57  
Par moralisation de la vie politique Citer

leto13 a écrit le 20/06/2017 à 19h35

Après avoir transformé le 1er en kebab land, elle va s'attaquer au reste de Lyon!!!

un peu faible comme analyse
se pose cette question sera t il possible en 2020 de briguer un 4e mandat similaire ?

Déposé le 20/06/2017 à 19h35   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par leto13 Citer

Après avoir transformé le 1er en kebab land, elle va s'attaquer au reste de Lyon!!!

Déposé le 20/06/2017 à 19h30   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par andreper Citer

Il faut rester calme Au deuxième tour, le choix était limité entre un socialiste et une opposante à Gégé Pas évident d'invoquer le soleil d'Austerlitz...

Déposé le 20/06/2017 à 17h24  
Par SPARTACUS Citer

La porosité entre la Droite et En marche est totale. In fine, il ne restera qu'une Droite recomposée, réactionnaire (et Macron a maintes fois démontré sa propension antirépublicaine) contre une Gauche qui devra tout de même réfléchir un peu pour s'épanouir!
Tout ça pour ça!
Vive la République sociale, laïque et démocratique!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.