Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Le groupe socialiste à la Région veut “propulser” le projet d’Hyperloop entre Lyon et Saint-Etienne

DR

Alors que l’A45 soulève de plus en plus d’opposition, les élus du groupe Socialiste, Démocrate, Ecologistes et Apparentes de la Région remettent le projet d’Hyperloop sur le tapis pour relier Saint-Etienne et Lyon.

L’Hyperloop c’est un nouveau projet qui a vu le jour en mars grâce aux étudiants de l’école des Mines de Saint Etienne. Il a l’apparence d’un train très moderne et constitue un nouveau moyen de transport ultra rapide puisqu’il pourrait permettre aux voyageurs de se rendre à Lyon, depuis Saint-Etienne, en seulement 8 minutes. Le train futuriste naviguerait dans un tube à très grande vitesse.  
 

Le projet évolue et grandit puisque désormais c’est la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui s’y intéresse grâce à un vœu déposé par les élues du groupe Socialiste, Démocrate, Ecologists et Apparenté.
Le Président Laurent Wauquiez devrait mettre en place "un groupe de travail qui sera chargé de proposer très bientôt à la SNCF de l’accompagner dans les expérimentations en cours sur ce projet", confient les élus du groupe socialiste et démocrate.
 

Au-delà d’un temps de voyage très réduit, l’Hyperloop promet aussi d’autres améliorations et ce dans plusieurs domaines. Economiquement parlant, le projet coûterait, approximativement 700 000 millions d’euros, contre 1,2 milliard d’euros pour la construction de l’A45.
Autre point essentiel, le train hyper rapide "a un potentiel majeur en matière d’aménagement du territoire et de transition énergétique", explique Stéphane Gemmani, conseiller régional du groupe SDEA.  C’est d’ailleurs pourquoi il se dit "satisfait d’avoir convaincu le Président de la Région d’avancer sur ce projet."
 

Si ce projet a été pensé c’est tout simplement parce que les trajets entre les deux villes, pourtant distantes de seulement 63 km, sont souvent difficiles. Actuellement, une autoroute, l’A47, relie Saint Etienne et Lyon mais elle est réputée comme dangereuse et souvent elle est saturée par le trafic. Côté transport en commun, la ligne qui assure le voyage entre les deux capitales départementales rencontre elle aussi un problème de saturation.
 

Pour mettre fin à ces problèmes d’acheminement, le projet d’une nouvelle autoroute, l’A45, avait été remis récemment sur la table par Laurent Wauqiuez, mais n’avait pas provoqué l’unanimité et à même généré de vives oppositions. Une opposition telle qu’une marche, entre les deux villes, a été entamée mardi dernier à Saint Etienne et devrait s’achever ce mardi à Lyon. Les manifestants se plaignent, notamment du coût de cette nouvelle autoroute et de l’impact qu’elle aurait sur l’environnement.
 

A l’inverse des opposants à cette nouvelle autoroute, Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique, semble ne pas vouloir se dresser contre le projet. Il avait en effet déclaré "respecter les procédures en cours" même si pour lui "voir les terres agricoles disparaître sous les infrastructures est un vrai soucis".



Tags : hyperloop | Saint-Etienne/Lyon |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.