Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Tiozzo : “La boxe, c’est l’école de la vie”

A 44 ans et après dix ans de galère, l’ancien champion du monde de boxe Christophe Tiozzo veut créer des écoles de boxe dans les banlieues.

Pourquoi ce projet d’écoles de boxe ?
Christophe Tiozzo : Parce que les banlieues françaises sont en crise et qu’il faut réagir. Je pense qu’il y a plein de choses à faire dans ces quartiers pour occuper les gamins désœuvrés. Et la boxe est une solution. Car ce sport est une formidable école de la vie : on prend des coups et on en donne. C’est aussi un défouloir génial. Après une séance de deux heures, on ressort complètement lessivé, sans agressivité. Mais c’est un sport plus difficile à organiser que le foot par exemple. Au foot, on a juste besoin d’un ballon. En boxe, il faut une salle, des rings, des coachs...
Votre calendrier ?
J’ai rencontré récemment un des conseillers de Fadela Amara, la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville, qui s’est montré enthousiaste devant mon projet. Et le 24 janvier, j’ai rendez-vous avec Alain Régnier, le préfet délégué à l’égalité des chances dans le Rhône pour discuter subventions. L’idée, c’est d’abord d’ouvrir des salles à Lyon, Paris et Marseille. Et si ça marche, construire ensuite d’autres salles dans de nombreux quartiers difficiles en France. Bref, je vais m’engager à fond dans ce projet qui me tient à coeur d’autant plus que je suis aujourd’hui disponible.
Ce qui vous est arrivé depuis la fin de votre carrière ?
J’ai été victime d’un avocat ni&cc



Tags : tiozzo | boxe |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.