Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Georges Képénékian déposant une gerbe devant la stèle vandalisée - LyonMag

Profanation de la stèle en mémoire des enfants d’Izieu : condamnations et hommages unanimes

Georges Képénékian déposant une gerbe devant la stèle vandalisée - LyonMag

Dans la nuit de ce dimanche à lundi, la stèle en mémoire des enfants d’Izieu, située dans un jardin tout proche du CHRD à Lyon, a été vandalisée. Face à cet acte abject, les condamnations et les hommages sont unanimes.

En tant que ministre de l’Intérieur en charge des relations avec les cultes, il est l’une des toutes premières personnalités à s’en être émue. Ce lundi, Gérard Collomb a condamné un “acte lâche et odieux [qui] heurte la mémoire des victimes et constitue un affront aux valeurs de la République.” Une condamnation qui fait suite à la profanation, dans la nuit de dimanche à lundi, de la stèle érigée en mémoire des 44 enfants d’Izieu, raflés en 1944 par les nazis et déportés par la suite.

 

Il ne reste plus grand-chose du monument, installé dans le Jardin des 44enfants d’Izieu, situé à quelques pas du Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation, situé dans le 7e arrondissement de Lyon. La stèle a été littéralement arrachée et brisée, laissant vide le promontoire sur lequel elle était installée.

 

Ce mardi, les hommages et les condamnations de cet acte se sont suivis. Le maire de Lyon, Georges Képénékian, s’est rendu sur place, accompagné d’autres élus et représentants d’associations, afin de se recueillir et d’y déposer une gerbe. Il a tenu à dénoncer “avec la plus grande énergie cet acte infâme à l’encontre du souvenir d’innocents“. Il s’agit là d’un “acte d’antisémitisme dans sa forme la plus lâche”, a-t-il ajouté.

 

Le maire de Lyon a également “profité” de l’occasion pour annoncer qu’une réflexion était ouverte, afin de voir si le monument devrait être déplacé dans un lieu plus simple à surveiller et plus passant. Georges Képénékian a aussi assuré que la “Police nationale mettra tous les moyens en œuvre pour éclaircir cette affaire”, en lien avec les services de la Préfecture.

 

Une minute de silence a été respectée lors de cette cérémonie d’hommage.

 

Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est également manifesté. Il dénonce dans un communiqué “un acte indigne et lâche qui ne restera pas impuni.” À l’instar du premier magistrat de Lyon, il assuré que “les auteurs de cette profanation d’une ampleur sans précédent seront recherchés et traduits en justice avec la dernière détermination.

 

Thierry Philip, président de la Maison d’Izieu, a, de son côté, dénoncé “un acte de haine qui prend une résonance particulière 30 ans après le procès de Klaus Barbie.” C’est en effet celui qu’on surnomme le “Boucher de Lyon” qui avait, en 1944, organisé la rafle des enfants d’Izieu. Thierry Philip a également assuré que son association se porterait partie civile.

 

Pour l’heure, les auteurs de cette profanation courent toujours, alors que l’enquête ne fait que commencer.



Tags : Lyon | Shoah | hommage | Enfants d'Izieu | Stèle des enfants d'Izieu | CHRD | Georges Képénékian |

Commentaires 2

Déposé le 09/08/2017 à 08h02   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par il merite la decheance de nationalite Citer

Tout est dit dans le titre mais ca ne sera pas fait

Déposé le 08/08/2017 à 20h06  
Par sans souci Citer

espérons que les auteurs seront punis comme il se doit....même s'ils sont suédois

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.