Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'aéroport de Saint-Étienne / Andrézieux-Bouthéon - Capture Google Maps

Deux Lyonnais soupçonnés de trafic de stupéfiants présentés à la justice

L'aéroport de Saint-Étienne / Andrézieux-Bouthéon - Capture Google Maps

Ce dimanche, quatre individus, dont deux Lyonnais, ont été interpellés à l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon, près de Saint-Étienne. Ils sont mis en cause pour détention et transport de stupéfiants.

Âgés de 30 et 25 ans, ces deux hommes originaires de l’est de Lyon devaient participer au transfert de près de 380 kilos de résine de cannabis. La marchandise devait être convoyée depuis l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon, qui dessert Saint-Étienne, vers Sainte-Lucie, dans les Antilles.

 

Selon les éléments du Progrès, ces deux individus pourraient être des “petites mains”, recrutées pour prendre part à un trafic de grande ampleur. L’un d’eux, père de famille et employé d’un bar à Caluire, se serait vu proposer 10 000 euros par une tierce personne rencontrée en prison. Sa mission, avec le second Lyonnais, aurait été de récupérer la drogue à Genas pour l’emmener à l’aéroport ligérien. Les deux hommes auraient été rejoints par deux Niçois qu’ils ne connaissaient pas. Les deux Maralpins, eux, devaient prendre part au vol, contrairement aux Lyonnais.

 

Une fois sur le tarmac, la marchandise devait ensuite s’envoler à bord d’un jet privé en provenance d'Angleterre et loué par une compagnie privée marocaine. Les pilotes de l’appareil, eux, étaient Américains. Ils devaient s’envoler ce dimanche, mais les forces de l’ordre en ont décidé autrement.

 

Au terme de leur garde à vue, les deux Lyonnais et les deux Niçois ont été présentés à un juge d’instruction à Lyon. Puis, à la suite d’une audience à huis clos, ils ont été mis en examen pour association de malfaiteurs et détention de produits stupéfiants. Ils ont été écroués dans l’attente de leur procès.

 

De nombreuses zones d’ombre persistent néanmoins dans cette affaire. Et notamment concernant le ou les commanditaires de cette opération. Mais l’enquête devrait poursuivre son cours.



Tags : Andrézieux-Bouthéon | cannabis | trafic | Lyon |

Commentaires 3

Déposé le 13/08/2017 à 22h43  
Par 1173 Citer

Post monétaire a écrit le 12/08/2017 à 10h37

Vous voulez dire que la monnaie est la motivation de toutes ces prises de tête ?

Si l'opérateur ou le broker a accepté de l'argent liquide pour ce vol cela constitue une autre infraction.
L'analyse des flux financiers conduisant au paiement de ce vol me parait être essentielle.

Un autre cas récent était la livraison d'une tonne de Cocaïne à Biarritz le 30 Nov 2016. Même type d'avion (Gulfstream IV) et encore une société US. Et l'avion était reparti "normalement".

Post monétaire Déposé le 12/08/2017 à 10h37  
Par Post monétaire Citer

1173 a écrit le 12/08/2017 à 09h33

J'espère que les douaniers se sont assurés de connaitre la méthode de paiement de ce vol (montant, swift, organisme payeur, etc...) auprès de l'opérateur Windsor Jet basé en Floride.
A moins que de l'argent liquide ait été utilisé?

Bref je trouve que l'avion est reparti assez vite.

Vous voulez dire que la monnaie est la motivation de toutes ces prises de tête ?

Déposé le 12/08/2017 à 09h33  
Par 1173 Citer

J'espère que les douaniers se sont assurés de connaitre la méthode de paiement de ce vol (montant, swift, organisme payeur, etc...) auprès de l'opérateur Windsor Jet basé en Floride.
A moins que de l'argent liquide ait été utilisé?

Bref je trouve que l'avion est reparti assez vite.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.