FO demande le maintien des contrats aidés dans les écoles

FO demande le maintien des contrats aidés dans les écoles
photo d'illustration - Lyonmag.com

Dans un courrier adressé à la rectrice de l’académie de Lyon, FO regrette "la décision gouvernementale de réduire de façon drastique le nombre de contrats aidés".

"A quelques jours de la rentrée, nous sommes extrêmement inquiets des conséquences d’une telle décision sur le fonctionnement des écoles et des établissements. Dans les établissements scolaires, bon nombre de missions sont confiées à des personnes en contrats aidés (AESH pour les enfants handicapés, aide à la direction dans les écoles, surveillance...). De plus, les collectivités locales ont recours à ces contrats précaires pour la restauration, le nettoyage et l'entretien des locaux, le périscolaire", expliquent les membres du syndicat.

Force Ouvrière qui s’interroge dans ce courrier : "Comment comptez-vous assurer le fonctionnement des cantines, des écoles, la prise en charge d’élèves handicapés si les personnels chargés d’effectuer ces missions voient leurs emplois supprimés ?".

Selon le syndicat, "cette décision gouvernementale, si elle était maintenue, provoquerait une situation de désordre et pourrait pousser les personnels au conflit dès la rentrée scolaire".

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
moi le 25/08/2017 à 17:26

les contrats aidés sont devenus plus que des supplétifs mais des remplaçants de fonctionnaires à 35 Heures et aux avantages acquis . FO s'inquiéte pour ces fonctionnaires et pas pour les contrats aidés dont il n'à que faire . Dans une restauration que j'ai connue , les arrêts maladies des titulaires , et le retour tardif des iles étaient assumés par les contrats aidés , sans compter les absences pour mandat syndical (CGT en l'occurence ) Cela évitait à la région de mobiliser son corps de remplaçants dont le téléphone est toujours en panne .Idem pour les titulaires académiques en documentation .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.