Appel à la prudence après la découverte de cyanobactéries dans la rivière d’Ain

Appel à la prudence après la découverte de cyanobactéries dans la rivière d’Ain
La rivière d'Ain - DR Google Street View

Lieu de baignade prisé par les Lyonnais, la rivière d’Ain a été pointée du doigt par l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes.

Des analyses ont montré la présence de cyanobactéries dans l’eau. Des prélèvements ont été réalisés après la mort d’un chien, qui avait bu l’eau de la rivière, à hauteur de Saint-Jean-de-Niost, à une quarantaine de kilomètres de Lyon.

Cette algue se développe grâce au soleil et à la lumière, dans certaines eaux calmes et stagnantes.

"Se baigner dans des eaux peu profondes et stagnantes avec dépôt d'algues abondant ou de la mousse peut présenter des risques sanitaires pour les hommes et pour les animaux", prévient l’ARS.

La baignade reste autorisée dans les zones prévues à cet effet, mais il est conseillé de se doucher ensuite. Les cyanobactéries peuvent provoquer des douleurs abdominales, des nausées ou des vomissements, ainsi que des maux de tête et des démangeaisons.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.