Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bertrand Tavernier, Michael Mann, Tilda Swinton, Guillermo del Toro et Marisa Paredes - LyonMag

Festival Lumière 2017 : les stars sont arrivées à Lyon en attendant Wong Kar-Wai

Bertrand Tavernier, Michael Mann, Tilda Swinton, Guillermo del Toro et Marisa Paredes - LyonMag

Le cinéma est quelque peu malade depuis plus d’une semaine. Les actes sordides du producteur américain Harvey Weinstein ont jeté un froid à Hollywood, bien obligé de briser l’omerta et de mettre fin aux comportements douteux des nababs.

Eddy Mitchell - LyonMagEddy Mitchell - LyonMag

La 9e édition du Festival Lumière arrivait donc comme une parenthèse bienvenue pour le 7e art. Son ouverture ce samedi après-midi à la Halle Tony-Garnier a vu un parterre de stars défiler à Lyon. Comme souvent, le futur Prix Lumière, Wong Kar-Wai en l’occurence, n’était pas encore arrivé.

Mais il était battu à l’avance à l’applaudimètre par d’autres monstres sacrés comme l’actrice caméléon Tilda Swinton ou le fantasque réalisateur mexicain Guillermo Del Toro (Le Labyrinthe de Pan, Hellboy). Sans oublier Alfonso Cuaron (Gravity, Les Fils de l’Homme), Michael Mann (Heat, Collateral), Catherine Frot, le compositeur oscarisé Alexandre Desplats, Christophe Lambert, Jerry Schatzberg… Et l’invité d’honneur, Eddy Mitchell.


"Eddy, il nous a aidé à connaître le cinéma à travers la chanson, lui rendait hommage Bertrand Tavernier, président de l’Institut Lumière. Quand j’ai voulu travailler avec lui, je l’ai approché en fan. J’adorais ses chansons et je voulais les utiliser. On a eu des échanges formidables, j’ai trouvé qu’il ferait un acteur formidable. J’ai donc écrit le personnage de Nono de Coup de Torchon pour lui car je me disais que pour jouer un tel imbécile, il fallait quelqu’un de très intelligent".
Hommage appuyé à Jean Rochefort également, Bertrand Tavernier est ému aux larmes en évoquant son ami qui avait été le premier à lui donner sa chance, c’était pour l’Horloger de Saint-Paul.

 

Dans la salle, Gérard Collomb et Françoise Nyssen, ministre de la Culture, sont bien présents. Aux côtés de Georges Képénékian et David Kimelfeld. Les nouveaux maire et président de la Métropole sont désormais invités sur scène, mais c’est Collomb qui a le droit de se mettre au milieu pour déclarer officiellement l’ouverture du festival. Pas de Laurent Wauquiez cette année, le président de la Région a préféré envoyer sa vice-présidente à la Culture afin d’éviter de se faire huer comme l’an passé.

 

La salle se vidait quelque peu avant la projection du film La Mort aux Trousses d'Alfred Hitchock. Comme à chaque fois, certains ne viennent qu'apercevoir les stars avant de s'éclipser.

 

Avec une édition riche en master-classes et séances pour tous, la 9e édition du Festival Lumière s’annonce plus enthousiasmante que prévu. Avant l’apothéose pour le 10e anniversaire en 2018, c’est en tout cas ce qui se murmurait ce samedi soir à la Halle.

 



Tags : Festival Lumière 2017 | festival lumiere |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.