Lyon : un permis de construire annulé, le promoteur ne peut pas rajouter deux étages à un immeuble du quai Augagneur

Lyon : un permis de construire annulé, le promoteur ne peut pas rajouter deux étages à un immeuble du quai Augagneur
Photo d'illustration - LyonMag

Un coup dur pour la société LCH Invest, propriétaire d'un immeuble au 19 quai Augagneur à Lyon.

Visuel officiel permettant de se rendre compte de l'ajout souhaité de deux étages - DR
Visuel officiel permettant de se rendre compte de l'ajout souhaité de deux étages - DR
Depuis quelques années, elle avait pour ambition de surélever le bâtiment, pour lui rajouter deux étages où auraient été proposés deux T6 d'exception avec terrasses. Un projet porté par le promoteur Carré d'Or immobilier.

Sauf que le tribunal administratif de Lyon a annulé le permis de construire accepté par la Ville de Lyon puis délivré par la Métropole. Michel Le Faou, en charge de l'Urbanisme pour les deux collectivités, avait pris en charge le dossier. Selon le Progrès, ce projet porte "atteinte à l'homogénéité du bâtiment" datant du XIXe siècle. De plus, la mairie n'avait réclamé la création que d'une seule place de stationnement au lieu des deux normalement exigées grâce à une dérogation au PLU.

Le promoteur et la Ville ont été condamnés à rembourser les frais de justice des riverains requérants, ces derniers craignaient un préjudice important pour la valeur de leurs biens immobiliers aux alentours. Un appel de la Ville n'est pas à exclure.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pigé le 11/01/2018 à 10:56

J'ai fait le tour du bâtiment hier. Pas d'entrée véhicule sur les trois faces donnant sur la rue. Mais peut-être la place de stationnement prévue par les financiers se situe-t-elle à Bron par exemple.
Tsss

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 10/01/2018 à 13:32

Deux vastes appartements et une seule place de parking. De qui se moque-t-on lorsque pour d'autres résidences (pourtant moins centrales) il est exigé deux places de stationnement pour tout appartement de plus de 70 m2?

Signaler Répondre

avatar
satan le 09/01/2018 à 21:38
Pigé a écrit le 09/01/2018 à 15h56

Et aussi ploutocratie avec des ploucs moutonniers en guise de peuple.
Bêêê !

assez d'accord jusqu'au jour il y aura des moutons noirs

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 09/01/2018 à 15:56
nomenclatura a écrit le 09/01/2018 à 14h22

Le maire de Lyon est désigné par les maires d arrondissement... c est un peu la même chose pour celui de la métropole...
il y a donc de très très grandes chances de revoir les mêmes zozos en 2020!

vous avez oublié que vous habitiez en France, ancien démocratie devenue oligarchie!

Et aussi ploutocratie avec des ploucs moutonniers en guise de peuple.
Bêêê !

Signaler Répondre

avatar
nomenclatura le 09/01/2018 à 14:22
Lyonnais. a écrit le 09/01/2018 à 11h39

Et ça continue.
Quand nos élus continuent à se jouer de la loi !!
Ils osent s'en référer pour le simple citoyen et s'en affranchissent allègrement pour les petits copains !!
Mais vivement 2020 pour les foutre dehors !!

Le maire de Lyon est désigné par les maires d arrondissement... c est un peu la même chose pour celui de la métropole...
il y a donc de très très grandes chances de revoir les mêmes zozos en 2020!

vous avez oublié que vous habitiez en France, ancien démocratie devenue oligarchie!

Signaler Répondre

avatar
bzr le 09/01/2018 à 13:42

2 appartements de 180m2 + terrasses, le PC qui n'a jamais été communiqué au comité de riverains, les nombreuses entorses au PLU H, quid des logements sociaux... l'argumentaire de la "baisse de valeur de leur biens immobilier" est un peu léger de la part du journaliste,
Il y a manifestement volonté d'outre passer la loi et l'acceptation du PC par la mairie qui est proprement scandaleux.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 09/01/2018 à 13:25

Ce bâtiment, déjà laid avec cette espèce de casquette, l'aurait été encore davantage avec, en effet, un bloc rapporté comme une verrue.
Bravo au tribunal administratif de faire son travail ; et ça ne manque pas à Lyon, agglomération où l'on s'arrange de la loi entre bons amis.

Signaler Répondre

avatar
Perroquet le 09/01/2018 à 13:17
Toujours le fric ? a écrit le 09/01/2018 à 12h44

Mazette ! Encore un qui veut couler l'économie facteur de progrès !

Mazette ! Toujours la même propagande PM !

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 09/01/2018 à 12:44
A BIENTOT a écrit le 09/01/2018 à 12h34

C' est normal que se soit refusé, comme ça le promoteur ira ailleurs pour faire des affaires...

Mazette ! Encore un qui veut couler l'économie facteur de progrès !

Signaler Répondre

avatar
A BIENTOT le 09/01/2018 à 12:34

C' est normal que se soit refusé, comme ça le promoteur ira ailleurs pour faire des affaires...

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 09/01/2018 à 12:22

Quelque chose me dit que le fond de cette affaire est uniquement... à cause du fric !

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 09/01/2018 à 11:39

Et ça continue.
Quand nos élus continuent à se jouer de la loi !!
Ils osent s'en référer pour le simple citoyen et s'en affranchissent allègrement pour les petits copains !!
Mais vivement 2020 pour les foutre dehors !!

Signaler Répondre

avatar
Hum le 09/01/2018 à 10:15

Excellente nouvelle !
Quel régal de voir ce coup dur porté aux copinages entre certains élus et les sociétés immobilières...!!! (Ferrand si tu nous lis...)
Ne gâchons pas l'harmonie de nos quais !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.