Rhône : une directrice et une enseignante accusées de violences sur des élèves d'une école Montessori

Rhône : une directrice et une enseignante accusées de violences sur des élèves d'une école Montessori
photo d'illustration - Lyonmag.com

La directrice d'une école Montessori de Villié-Morgon a été mise en examen pour des faits de violences volontaires sans incapacité sur mineurs de moins de 15 ans. Une enseignante de l'école est également poursuivie pour ces mêmes faits.

L'enquête avait débuté à la fin de l'année 2017, après le dépôt de quatre plaintes. Depuis, une quinzaine d'enfants, âgés de 6 à 11 ans, ont été entendus, évoquant, selon France 3, des claques, des fessées ou des secouements, subis durant une période prolongée.

Les deux femmes ont été placées sous contrôle judiciaire à l'issue de leur garde à vue. Elles seront jugées devant le tribunal correctionnel de Villefranche le 23 avril prochain.

D'ici là, il leur est interdit d'exercer une activité professionnelle en lien avec des mineurs, ni d'entrer en contact avec les victimes présumées. L'école a été fermée. Le rectorat s'est saisi du dossier.

32 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Saigneur le 08/02/2018 à 16:37
C’est votre choix d’anarchiste inculte. a écrit le 08/02/2018 à 15h47

Les voies de la bêtise sont impénétrables.

Aïe !

Signaler Répondre

avatar
C’est votre choix d’anarchiste inculte. le 08/02/2018 à 15:47
julie69 a écrit le 08/02/2018 à 15h02

plutôt mourir que de rentrer dans une école privée catholique. Je suis laïque et républicaine !

Les voies de la bêtise sont impénétrables.

Signaler Répondre

avatar
julie69 le 08/02/2018 à 15:02
CQFD. a écrit le 26/01/2018 à 09h08

"...c’est pas parce qu’une prof est tarée qu’il faut généraliser..."

C'est pourtant bien ce que vous faites avec l'école public

"... faut arrêter de vouloir stigmatiser les écoles privés..." on aimerait bien mais voilà:

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/soupcons-d-agressions-sexuelles-dans-une-ecole-catholique-du-cher_1914449.html

https://www.la-croix.com/France/Justice/professeur-lEnseignement-catholique-vise-enquete-agression-sexuelle-2017-06-16-1200855647

http://www.20minutes.fr/faits_divers/2157039-20171024-rennes-adolescent-soupconne-agression-sexuelle-ecole-maternelle

http://www.sudouest.fr/2017/06/16/un-enseignant-d-une-ecole-privee-parisienne-soupconne-d-agressions-sexuelles-3537630-4697.php

http://www.leparisien.fr/paris-75007/paris-un-instituteur-soupconne-de-plusieurs-agressions-sexuelles-14-06-2017-7051470.php

.....

"... votre intelligence n’en aurait été qu’agrandie. ..."

Je ne vois vraiment pas comment obliger les élèves à se comporter comme des moutons développerait leur intelligence.

Si c'était le cas l'armée serait un véritable vivier de prix Nobel.

plutôt mourir que de rentrer dans une école privée catholique. Je suis laïque et républicaine !

Signaler Répondre

avatar
Sarrazin le 07/02/2018 à 15:32
connasse69 a écrit le 25/01/2018 à 20h41

Manque de pot, c'est une école privée plutôt progressiste et bien laïcarde. Jusqu'à preuve du contraire, la république permet aux parents de mettre leurs enfants où ils le souhaitent... Pour éviter des lynchages, des agressions, ou des viols collectifs, par exemple, lorsque les enfants en question peuvent être perçus comme des kouffars par leurs petits camarades.

Ben apparemment c'est loupé!
Les enfants sont agressés par des adultes et d'autant plus grave des enseignants radicaux

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 28/01/2018 à 11:26
LoL a écrit le 27/01/2018 à 16h33

Ah tiens... j'aurais dû me douter du profil de Pigé...

Plutôt que de vous préoccuper de profil, allez-y donc de face et développez.

Signaler Répondre

avatar
Vive l’ecole Privé. le 27/01/2018 à 19:55
lyyyyooonnn a écrit le 25/01/2018 à 23h56

@JULIE69 et les autres cinglés : Vous avez déjà mis les pieds dans une école catholique privée avant de parler ?? Personnellement moi oui et j’ai jamais subit de mauvais traitement particulier faut arrêter le délire c’est pas parce qu’une prof est tarée qu’il faut généraliser. Regardons dans le public ce qui s’y passe, ce sont les profs qui se font tabasser, agresser au couteau à cause du laxisme et du laisser-faire des parents, par contre j’ai jamais vu ça dans le privé !! Et quand vous parlez d’école catholique privée faut pas croire qu’il y a que des enfants catholiques pratiquants, vous êtes totalement ignorants et à côté de vos pompes, au contraire il y avait une grande mixité sociale avec des élèves qui cherchent à s’intégrer à s’en sortir même s’ils habitent des quartiers réputés difficiles et de n’importe quelle religion ou athées faut arrêter de vouloir stigmatiser les écoles privés, c’est surtout que vous avez pas eut la chance d’y être c’est tout et croyez moi que votre intelligence n’en aurait été qu’agrandie. Faire preuve d’autorité ça n’a jamais tué personne, je ne parle pas de frapper bien entendu, au contraire, la plupart des jeunes sortant du privé sont bien élevés, mais aussi parce qu’il y a les parents qui s’occupent de leurs enfants alors que dans le public, c’est tout l’inverse, mais heureusement ce n’est pas le cas non plus de toutes les écoles publiques

Tout à fait d’accord.

Signaler Répondre

avatar
LoL le 27/01/2018 à 16:33
Pigé a écrit le 25/01/2018 à 15h16

En effet, les établissements privés sont rarement visités (je veux dire que peu le sont).

Par ailleurs, même ceux qui sont sous contrat d'association avec l'État et doivent suivre les instructions officielles ne le font pas avec la bénédiction du ministère (exemple : les EPI en collège).
Ils jouissent d'une liberté scandaleuse puisque l'État paye les professeurs et qu'ils bénéficient de nombreuses subventions publiques.

Ah tiens... j'aurais dû me douter du profil de Pigé...

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 27/01/2018 à 11:51
Bianca a écrit le 27/01/2018 à 11h22

Comme quoi, les femmes se croient tout permis de nos jours. Des enfants quand même !

Et dire que ces même femmes réclament des punitions sévères pour les hommes qui ont l'audace de leur parler dans la rue ou même de simplement de les regarder.

La finesse de votre raisonnement est à l'opposé de votre voix cristalline, la Castafiore. Car assimiler le comportement déviant de deux femmes à celui de l'ensemble de la gente féminine ne peut provenir que d'un esprit supérieur.
Chapeau !

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 27/01/2018 à 11:22

Comme quoi, les femmes se croient tout permis de nos jours. Des enfants quand même !

Et dire que ces même femmes réclament des punitions sévères pour les hommes qui ont l'audace de leur parler dans la rue ou même de simplement de les regarder.

Signaler Répondre

avatar
Heu ? le 26/01/2018 à 10:05
julie69 a écrit le 25/01/2018 à 14h46

Une solution: interdire toute les écoles privées, notamment catholique, afin d'y rétablir l'ordre républicain et ce genre de dérives dangereuses pour les enfants.

Je pense que vous êtes un bon troll...
Ou alors un gros laïcard bien primaire comme il n'en reste plus beaucoup...

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 26/01/2018 à 09:08
lyyyyooonnn a écrit le 25/01/2018 à 23h56

@JULIE69 et les autres cinglés : Vous avez déjà mis les pieds dans une école catholique privée avant de parler ?? Personnellement moi oui et j’ai jamais subit de mauvais traitement particulier faut arrêter le délire c’est pas parce qu’une prof est tarée qu’il faut généraliser. Regardons dans le public ce qui s’y passe, ce sont les profs qui se font tabasser, agresser au couteau à cause du laxisme et du laisser-faire des parents, par contre j’ai jamais vu ça dans le privé !! Et quand vous parlez d’école catholique privée faut pas croire qu’il y a que des enfants catholiques pratiquants, vous êtes totalement ignorants et à côté de vos pompes, au contraire il y avait une grande mixité sociale avec des élèves qui cherchent à s’intégrer à s’en sortir même s’ils habitent des quartiers réputés difficiles et de n’importe quelle religion ou athées faut arrêter de vouloir stigmatiser les écoles privés, c’est surtout que vous avez pas eut la chance d’y être c’est tout et croyez moi que votre intelligence n’en aurait été qu’agrandie. Faire preuve d’autorité ça n’a jamais tué personne, je ne parle pas de frapper bien entendu, au contraire, la plupart des jeunes sortant du privé sont bien élevés, mais aussi parce qu’il y a les parents qui s’occupent de leurs enfants alors que dans le public, c’est tout l’inverse, mais heureusement ce n’est pas le cas non plus de toutes les écoles publiques

"...c’est pas parce qu’une prof est tarée qu’il faut généraliser..."

C'est pourtant bien ce que vous faites avec l'école public

"... faut arrêter de vouloir stigmatiser les écoles privés..." on aimerait bien mais voilà:

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/soupcons-d-agressions-sexuelles-dans-une-ecole-catholique-du-cher_1914449.html

https://www.la-croix.com/France/Justice/professeur-lEnseignement-catholique-vise-enquete-agression-sexuelle-2017-06-16-1200855647

http://www.20minutes.fr/faits_divers/2157039-20171024-rennes-adolescent-soupconne-agression-sexuelle-ecole-maternelle

http://www.sudouest.fr/2017/06/16/un-enseignant-d-une-ecole-privee-parisienne-soupconne-d-agressions-sexuelles-3537630-4697.php

http://www.leparisien.fr/paris-75007/paris-un-instituteur-soupconne-de-plusieurs-agressions-sexuelles-14-06-2017-7051470.php

.....

"... votre intelligence n’en aurait été qu’agrandie. ..."

Je ne vois vraiment pas comment obliger les élèves à se comporter comme des moutons développerait leur intelligence.

Si c'était le cas l'armée serait un véritable vivier de prix Nobel.

Signaler Répondre

avatar
aucun souci le 26/01/2018 à 07:53

Mes enfants sont toujours allés en privé et je n ai jamais eu aucun souci ! Ils n ont jamais été maltraités ou rackettés par une certaine communauté.. vive le privé

Signaler Répondre

avatar
École publique,école de loosers. le 26/01/2018 à 05:36
lyyyyooonnn a écrit le 25/01/2018 à 23h56

@JULIE69 et les autres cinglés : Vous avez déjà mis les pieds dans une école catholique privée avant de parler ?? Personnellement moi oui et j’ai jamais subit de mauvais traitement particulier faut arrêter le délire c’est pas parce qu’une prof est tarée qu’il faut généraliser. Regardons dans le public ce qui s’y passe, ce sont les profs qui se font tabasser, agresser au couteau à cause du laxisme et du laisser-faire des parents, par contre j’ai jamais vu ça dans le privé !! Et quand vous parlez d’école catholique privée faut pas croire qu’il y a que des enfants catholiques pratiquants, vous êtes totalement ignorants et à côté de vos pompes, au contraire il y avait une grande mixité sociale avec des élèves qui cherchent à s’intégrer à s’en sortir même s’ils habitent des quartiers réputés difficiles et de n’importe quelle religion ou athées faut arrêter de vouloir stigmatiser les écoles privés, c’est surtout que vous avez pas eut la chance d’y être c’est tout et croyez moi que votre intelligence n’en aurait été qu’agrandie. Faire preuve d’autorité ça n’a jamais tué personne, je ne parle pas de frapper bien entendu, au contraire, la plupart des jeunes sortant du privé sont bien élevés, mais aussi parce qu’il y a les parents qui s’occupent de leurs enfants alors que dans le public, c’est tout l’inverse, mais heureusement ce n’est pas le cas non plus de toutes les écoles publiques

Tout à fait d’accord avec vous . Autorité ou laxisme,pour nous parents,le choix a été vite Fait.

Signaler Répondre

avatar
lyyyyooonnn le 25/01/2018 à 23:56

@JULIE69 et les autres cinglés : Vous avez déjà mis les pieds dans une école catholique privée avant de parler ?? Personnellement moi oui et j’ai jamais subit de mauvais traitement particulier faut arrêter le délire c’est pas parce qu’une prof est tarée qu’il faut généraliser. Regardons dans le public ce qui s’y passe, ce sont les profs qui se font tabasser, agresser au couteau à cause du laxisme et du laisser-faire des parents, par contre j’ai jamais vu ça dans le privé !! Et quand vous parlez d’école catholique privée faut pas croire qu’il y a que des enfants catholiques pratiquants, vous êtes totalement ignorants et à côté de vos pompes, au contraire il y avait une grande mixité sociale avec des élèves qui cherchent à s’intégrer à s’en sortir même s’ils habitent des quartiers réputés difficiles et de n’importe quelle religion ou athées faut arrêter de vouloir stigmatiser les écoles privés, c’est surtout que vous avez pas eut la chance d’y être c’est tout et croyez moi que votre intelligence n’en aurait été qu’agrandie. Faire preuve d’autorité ça n’a jamais tué personne, je ne parle pas de frapper bien entendu, au contraire, la plupart des jeunes sortant du privé sont bien élevés, mais aussi parce qu’il y a les parents qui s’occupent de leurs enfants alors que dans le public, c’est tout l’inverse, mais heureusement ce n’est pas le cas non plus de toutes les écoles publiques

Signaler Répondre

avatar
Études et disciplines strictes,sont les clés de la réussite. le 25/01/2018 à 20:52
Angélique a écrit le 25/01/2018 à 15h02

Il est assez rare que ce genre de dérive arrive dans le privé, ceci dit si ça peut dissuader les élèves de faire des bêtises ou de frapper les professeurs c'est toujours ça de gagné.

Cela a commencé dans les’ annees 90 .dans une classe de 31eleves de CP . Une maîtresse ,toujours en maladie ,qui criait les élèves. 23 élèves qui ne savait ni lire ,ni écrire et qui d’apres Le conseil de classe de fin’ d’Année faisait culpabiliser les parents. Nous avons opté pour l’ecole Privé et un forcing pour apprendre à lire et à écrire à notre fille .en trois mois ,bizzarement elle maîtrisée la lecture et l’écriture . Du ,coup ,plus tard ,mon fils a fait le même parcours du CP au BAC. Et des études supérieures.je remercie,l’enseignement PRIVÉ.

Signaler Répondre

avatar
connasse69 le 25/01/2018 à 20:41
julie69 a écrit le 25/01/2018 à 14h46

Une solution: interdire toute les écoles privées, notamment catholique, afin d'y rétablir l'ordre républicain et ce genre de dérives dangereuses pour les enfants.

Manque de pot, c'est une école privée plutôt progressiste et bien laïcarde. Jusqu'à preuve du contraire, la république permet aux parents de mettre leurs enfants où ils le souhaitent... Pour éviter des lynchages, des agressions, ou des viols collectifs, par exemple, lorsque les enfants en question peuvent être perçus comme des kouffars par leurs petits camarades.

Signaler Répondre

avatar
RF69 le 25/01/2018 à 19:43

J'ai déjà vu des animatrice secouer violemment des enfants pour leur faire une sois disante leçon mais cette violence semblait plus être un désespoir pour arriver à se faire comprendre. Je pense que ces personnes ne réfléchissent pas assez à d'autre moyen non violents de se faire respecter et de se faire entendre. Et témoigne aussi d'une détresse psychologique. Mais quand on en a marre mieux vaut raccrocher que se laisser emporter

Signaler Répondre

avatar
Selection le 25/01/2018 à 19:02

Des folles qui n’on Rien à faire dans l’education nationale. J’en ai connue dans le passé,voilà pourquoi mes enfants étaient dans le privé.

Signaler Répondre

avatar
Liberté Egalité Fraternité le 25/01/2018 à 18:37

Vive l'école publique!

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 25/01/2018 à 18:28

Des comportements similaires mais bien moins graves ont été dénoncés dans une école Montessori dans le Vaucluse
L'institutrice houspillait violemment des bambins de 3 ans ..
Et dire que ces écoles Montessori se veulent adeptes de pédagogie novatrice...à des tarifs exorbitants ( compter 300euros mensuels sans les repas)

Signaler Répondre

avatar
Liberté égalité fraternité le 25/01/2018 à 16:49

Pour info à julie69."".. Montessori n’a rien à voir avec l’enseignement privé catholique. Et même si c’etait Le cas, ça n’est pas la peste quand’ même on peut être athée sans être sectaire

Signaler Répondre

avatar
Bien dit le 25/01/2018 à 15:28
Angélique a écrit le 25/01/2018 à 15h02

Il est assez rare que ce genre de dérive arrive dans le privé, ceci dit si ça peut dissuader les élèves de faire des bêtises ou de frapper les professeurs c'est toujours ça de gagné.

Les enfants de ma génération avons tous eu droit à des punitions autrement plus sévères que celles d'aujourd'hui et nous n'en sommes pas morts. Mais à l'époque, on respectaient les profs et pauvres de nous si on osait se plaindre à la maison .... Le credo était : "si tu as été puni, c'est qu'il y avait une raison". Clôture du débat !

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 25/01/2018 à 15:26
N'importe quoi a écrit le 25/01/2018 à 15h15

En effet, il vaut mieux que ce soit les enseignants qui soient bousculés, frappés et insultés .... Ce qui se passe chaque jour dans nombre d'écoles de la république, puisque désormais les enfants ont tous les droits. Ceci étant, frapper les élèves n'est pas mieux non plus, mais certains ont parfois bien besoin d'être secoués.

Je note vos principes éducatifs d'avant garde. Vous pourriez être ministre.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 25/01/2018 à 15:24
Prof... a écrit le 25/01/2018 à 14h58

Julie69 devrait aller à l'école, publique ou privée mais avec des professeurs de Français.

Pas de chance : pas de majuscule à "français" puisqu'on parle de la langue.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 25/01/2018 à 15:24
Angélique a écrit le 25/01/2018 à 15h02

Il est assez rare que ce genre de dérive arrive dans le privé, ceci dit si ça peut dissuader les élèves de faire des bêtises ou de frapper les professeurs c'est toujours ça de gagné.

Tu parles Charles ! N'importe quoi. C'est le contraire bien sûr, et vous le savez bien ou êtes totalement à côté de la plaque.

Signaler Répondre

avatar
Stop le 25/01/2018 à 15:17
julie69 a écrit le 25/01/2018 à 14h46

Une solution: interdire toute les écoles privées, notamment catholique, afin d'y rétablir l'ordre républicain et ce genre de dérives dangereuses pour les enfants.

Cela ne reflète pas plus l'ecole Montessori que n'importe quel fait divers sur l'école publique.

On arrete la mauvaise foi ! Vu les choses ignobles qui se sont passées dans les écoles publiques, on seraient en droit de toutes les fermer selon votre raisonnement

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 25/01/2018 à 15:16
julie69 a écrit le 25/01/2018 à 14h46

Une solution: interdire toute les écoles privées, notamment catholique, afin d'y rétablir l'ordre républicain et ce genre de dérives dangereuses pour les enfants.

En effet, les établissements privés sont rarement visités (je veux dire que peu le sont).

Par ailleurs, même ceux qui sont sous contrat d'association avec l'État et doivent suivre les instructions officielles ne le font pas avec la bénédiction du ministère (exemple : les EPI en collège).
Ils jouissent d'une liberté scandaleuse puisque l'État paye les professeurs et qu'ils bénéficient de nombreuses subventions publiques.

Signaler Répondre

avatar
N'importe quoi le 25/01/2018 à 15:15
julie69 a écrit le 25/01/2018 à 14h46

Une solution: interdire toute les écoles privées, notamment catholique, afin d'y rétablir l'ordre républicain et ce genre de dérives dangereuses pour les enfants.

En effet, il vaut mieux que ce soit les enseignants qui soient bousculés, frappés et insultés .... Ce qui se passe chaque jour dans nombre d'écoles de la république, puisque désormais les enfants ont tous les droits. Ceci étant, frapper les élèves n'est pas mieux non plus, mais certains ont parfois bien besoin d'être secoués.

Signaler Répondre

avatar
Angélique le 25/01/2018 à 15:02

Il est assez rare que ce genre de dérive arrive dans le privé, ceci dit si ça peut dissuader les élèves de faire des bêtises ou de frapper les professeurs c'est toujours ça de gagné.

Signaler Répondre

avatar
Prof... le 25/01/2018 à 14:58

Julie69 devrait aller à l'école, publique ou privée mais avec des professeurs de Français.

Signaler Répondre

avatar
julie69 le 25/01/2018 à 14:46

Une solution: interdire toute les écoles privées, notamment catholique, afin d'y rétablir l'ordre républicain et ce genre de dérives dangereuses pour les enfants.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 25/01/2018 à 14:42

Eh bien pour des enseignantes d'une école Montessori, c'est absolument énorme, schizophrénique même !
Où l'on voit une fois de plus que l'étiquette, dont certains peu équipés sont friands, ne fait pas le contenu.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.