Ligue 1 : l’OL s'incline en fin de match face à Monaco (3-2)

Avec ce revers, l’OL descend du podium au profit de Marseille et Monaco.

Ligue 1 : l’OL s'incline en fin de match face à Monaco (3-2)
LyonMag.com

Ce dimanche, à l’occasion de la 24e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais s’est incliné sur la pelouse de Monaco (3-2). Une contre-performance pour l’OL qui menait pourtant 2 à 0 avant la demi-heure de jeu.

La première période est animée. Le début de match est physique et les fautes s’enchaînent de chaque côté. Le score ne met cependant pas longtemps à évoluer. À la douzième minute, Memphis sert Mariano qui tire à trente mètres du but. Sa frappe, contrée, rebondit dans la surface. Subasic lit mal la trajectoire du ballon qui finit au fond des filets. Blessé après s’être cogné contre le poteau, le portier monégasque doit être remplacé par Seydou Sy.

Monaco est sonné et Lyon se crée de plus en plus d’opportunités. Peu avant la demi-heure de jeu, Fekir passe le ballon à Memphis qui sert en profondeur Ferland Mendy. Le latéral centre au premier poteau et Traoré coupe la trajectoire pour inscrire le deuxième but lyonnais (0-2, 27e).

Les locaux réagissent dans la foulée. Keita Baldé accélère aux quarante mètres et entre dans la surface. Sa frappe, légèrement croisée, finit au fond des filets avec l’aide du poteau gauche (1-2, 31e). Trois minutes plus tard, sur un coup-franc, Ferland Mendy accroche le bras de Glik qui s’écroule dans la surface. Après concertation, l’arbitre désigne le point de pénalty. Falcao s’élance et voit sa frappe tout d’abord repoussée par Anthony Lopes. Mais le gardien lyonnais ne parvient pas à bloquer le ballon et le Colombien finit par envoyer le ballon au fond (2-2, 35e).

Derrière, Monaco presse dans l’optique de prendre les devants. Mais Keita Baldé voit rouge peu avant la mi-temps. Déjà averti quelques minutes plus tôt pour avoir contesté une faute, le joueur tacle violemment Ferland Mendy, prend le deuxième jaune et rentre aux vestiaires avant ses coéquipiers.

L’OL retrouve des couleurs, Mariano sert Tete qui affronte en faca à face le gardien mais bute sur ce dernier. Le corner ne donne rien et l'arbitre siffle la pause. Les esprits se chauffent dans les vestiaires entre les deux équipes.

Monaco dangereux sur les contre-attaques

Les gones monopolisent le ballon en début de seconde période mais peinent à se montrer dangereux. Les Lyonnais arrivent même à se mettre en danger. Jérémy Morel cafouille et le ballon arrive dans les pieds de Falcao. L’attaquant monégasque parvient à frapper mais son tir finit au-dessus de la cage lyonnaise. El Tigre se blesse sur sa frappe et doit sortir du terrain, remplacé par Stevan Jovetic.

Malgré les quelques opportunités de Monaco, les hommes de Bruno Génésio poussent et s’installent dans les 35 mètres adverses. Mais le bloc monégasque, bas, répond présent et Lyon manque d’inspiration. Derrière, Monaco profite des contres pour se montrer dangereux, à l’image de Rony Lopes (68e, 74e) et Youri Tielemans (73e), mais ils trouvent à chaque fois les gants d’Anthony Lopes, salvateur en seconde période.

Le dernier quart d’heure de jeu est à l’image de la seconde période. Les Lyonnais conservent le ballon (66% de possession de balle sur l’ensemble du match) et tentent, mais butent sur le mur monégasque. Les maigres opportunités qu’ils se procurent ne se montrent pas dangereuses. Et c’est Monaco, sur un ultime contre, qui prend l’avantage. À la 88e minute, Marcelo renvoie le ballon sur Rony Lopes, qui combine avec Jovetic en une-deux avant d’ajuster le portier lyonnais. Monaco, non sans mérite, s’impose sur le fil (3-2). Au micro de Canal+, Ferland Mendy décrit une défaite difficile à digérer : « ils ont joué les contres et on perd le match sur une erreur défensive. »

Avec cette défaite, l’OL quitte donc le podium et se retrouve à trois points de Marseille, 2e. Les gones se déplaceront mercredi à Montpellier pour les quarts de finale de la Coupe de France avant de recevoir Rennes (10e) dimanche prochain.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Foooooot ! le 05/02/2018 à 11:44

Halala... Monsieur Aulas s'est incrusté dans les instances pour faire changer les règles et faire en sorte qu'il y ait non pas 2 mais 3 club en ligue des champions, la seule qui rapporte, mais même avec ça, en étant 4ème, il n'est pas sûr d'y participer... quelle galère le footbizness...

Signaler Répondre

avatar
je me marre le 05/02/2018 à 09:21

la louloute elle va être contente contente, elle qui soi disant n'y connait rien en foot

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.