Villeurbanne : il fait croire aux policiers qu'il vient de mettre des coups de hache à sa femme

Villeurbanne : il fait croire aux policiers qu'il vient de mettre des coups de hache à sa femme
Photo d'illustration - LyonMag

Que s'est-il passé dans la tête de ce Villeurbannais âgé de 35 ans ce mercredi à minuit ?

Lui-même ne le sait pas visiblement. Interpellé à 9h20 à son domicile, le trentenaire a reconnu les faits de dénonciation de faits imaginaires qui lui étaient reprochés. Mais n'a pas pu les expliquer.

A minuit donc, il avait appelé l'hôtel de police de Villeurbanne pour s'accuser de faits terribles. Les fonctionnaires écoutent son histoire : il viendrait de mettre plusieurs coups de hache dans la tête de sa femme, qui serait sur le point de décéder. Sauf que le trentenaire n'a pas de hache, et encore moins de femme. Il reconnaîtra que toutes les personnes citées lors de son canular sont réelles, mais sont de simples connaissances.

A l'issue de sa garde à vue, il sera présenté au parquet ce jeudi.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
@antifa69 le 08/03/2018 à 19:35

Oui je préfère les fachos du 5 eme parce que eux n’agresse pas ma copine le soir dans le quartier alors qu’à Villeurbanne y’a pas de facho mais plus de délinquance, sinon à part reculer samedi après midi avec les fachos y’a pas fais grand chose

Signaler Répondre

avatar
Moi le 08/03/2018 à 13:20

Vous êtes sur que sont interpellations n'étais mercredi ! ! Avenue Roger salengro ?

Signaler Répondre

avatar
antifa69 le 08/03/2018 à 13:01
permis de détruire a écrit le 08/03/2018 à 11h10

Encore Villeurbanne !

...pourquoi, tu préfères le 5ème et ses fachos ?

Signaler Répondre

avatar
dutchlandboxe le 08/03/2018 à 11:59

Il faut un suivi psychologique de la personne car aujourd'hui ce sont des mots et demain ce sera des actes.

Signaler Répondre

avatar
permis de détruire le 08/03/2018 à 11:10

Encore Villeurbanne !

Signaler Répondre

avatar
jul avais raison le 08/03/2018 à 10:39

il y a vraiment des fous partouts

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.