Incidents au Groupama Stadium : trois supporters marseillais interdits de stade pendant deux ans

Incidents au Groupama Stadium : trois supporters marseillais interdits de stade pendant deux ans
Les fumigènes

Ce vendredi étaient présentés en comparution immédiate douze supporters, dont huit pour introduction d’un fumigène dans une enceinte sportive. Jugés dans deux salles d'audiences différentes, les peines n'ont pas été les mêmes selon l'endroit ou paraissaient les prévenus.

Dans la première salle, les juges ont décidé de sanctionner trois protagonistes à une interdiction de stade de deux ans, ainsi qu'une amende. Dans l'autre salle, c'est une simple amende avec sursis qui a été prononcé, les juges ne suivant pas les réquisitions demandant l'interdiction de stade pendant un an.

Trois autres supporters, présents dans un bar place des Terreaux, ont également été jugés. Il s'agit là de deux supporters lyonnais et d'un supporter marseillais qui avaient pris part à une rixe. Reconnaissant son ânerie, le supporter phocéen a été relaxé. Les deux Lyonnais ont, eux, écopé d'une amende de 300 euros chacun pour avoir joué les provocateurs. Enfin, un autre Marseillais a été condamné à une amende d'un euro symbolique, ainsi que 35 heures de travaux d’intérêts généraux, pour avoir cassé un siège dans le stade.

Pour rappel, l'introduction d’un fumigène dans une enceinte sportive est passible de 3 ans d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Le ministère public a rappelé durant l'audience que "ces engins mettent en danger tout le monde et peuvent provoquer un incendie". Un spectateur avait d'ailleurs fait un malaise à cause des nombreux fumigènes craqués en début de rencontre.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
dyr le 19/05/2018 à 22:17

Jean-Michel Aulas ! Jean-Michel Aulas ! On s'est ramassé chez toi !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.