Ancien collège Serin : la Ville de Lyon absoute par le tribunal administratif

Ancien collège Serin : la Ville de Lyon absoute par le tribunal administratif
L'ancien collège Serin - LyonMag

La Ville de Lyon peut souffler. Au même titre que les promoteurs Arioste et Promoval, qui avaient récupéré en 2016 l'ancien collège Serin dans le 4e arrondissement.

Le tribunal administratif de Lyon a rejeté la requête d'un riverain qui attaquait la délibération du conseil municipal actant la vente du bâtiment désaffecté situé à la sortie Saône du tunnel de la Croix-Rousse.

Selon Ludovic Fardin, les conditions de la cession étaient illégales, avec un prix de cession jugé trop bas ou encore le manque d'informations données par la municipalité.

La justice administrative n'a absolument pas étudié les critères de la vente pour 1,250 million d'euros. Elle a simplement indiqué que le recours lui était parvenu trop tardivement.

Le riverain, gestionnaire d'immeubles, peut encore faire appel. Mais en attendant, le projet du promoteur avance. Il prévoit une micro-crèche, un espace de co-working, une résidence étudiante, une cafétéria ainsi qu’une salle de fitness qui devaient ouvrir en septembre 2018.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gégé la magou!lle le 25/06/2018 à 11:01

De l'argent pour les copains...
Rien d'illégal mes frères .:
La franc-maçonnerie veille sur les intérêts des membres !

Signaler Répondre

avatar
Adèle, celle qui est morte ... de rire ! le 06/06/2018 à 11:39

et il a fallu deux ans à la justice pour s'apercevoir que les délais de recours étaient dépassés ?

la franc maçonnerie lyonnaise fait et a déjà fait bcp de dégâts sur la démocratie, le tout guidé par son père spirituel de la baronnie qui use à tout va d'excès de pouvoirs notoires

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.