OL : une cinquantaine de supporters sanctionnés grâce à la loi Larrivé ?

OL : une cinquantaine de supporters sanctionnés grâce à la loi Larrivé ?
Photo d'illustration - LyonMag

L’Olympique Lyonnais s’apprêterait à taper du poing sur la table après les débordements qui s’étaient déroulés lors du match face à l’Olympique de Marseille, le 23 septembre au Groupama Stadium.

Selon L’Equipe, la loi Larrivé, entré en vigueur pour la saison 2016-2017, pourrait permettre au club de Jean-Michel Aulas de sanctionner les supporters qui n’ont pas respecté les règles intérieures fixées par le club. Pour rappel, lors de l’égalisation du club phocéen, des supporters marseillais avaient été coursés, voire frappés, dans les tribunes du stade de Décines.

De l’avertissement à l’exclusion, parfois à vie, une trentaine de sanctions auraient déjà été prononcées pour des supporters de l’OL. Une mesure, selon le quotidien national, qui arrive souvent avant d’autres sanctions judiciaires, comme une mesure conservatoire.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
A suivre le 15/10/2018 à 20:09
Aveugle a écrit le 15/10/2018 à 17h23

Quoiqu'on pense du foot c'est quand meme un lieu d’expérimentation du répressif assez hallucinant.

Une exclusion a vie avant tout avis de la justice, sans procès et donc sans principe contradictoire c'est effrayant.

Une personne relaxée par la justice et donc innocente peut être sanctionnée malgré tout selon des critères et une grille de sanction parfaitement aléatoire en fonction des envies ou non de dirigeants qui n'ont aucune attribution de justice.

C'est aussi la liberté de contracter, personne n'est obligé d'aller au stade.
Le fait de si rendre implique le respect du règlement intérieur.
C'est le cas pour toutes les entreprises, des écoles ect ect...

Signaler Répondre

avatar
Aveugle le 15/10/2018 à 17:23

Quoiqu'on pense du foot c'est quand meme un lieu d’expérimentation du répressif assez hallucinant.

Une exclusion a vie avant tout avis de la justice, sans procès et donc sans principe contradictoire c'est effrayant.

Une personne relaxée par la justice et donc innocente peut être sanctionnée malgré tout selon des critères et une grille de sanction parfaitement aléatoire en fonction des envies ou non de dirigeants qui n'ont aucune attribution de justice.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.