OL-Nîmes : la préfecture du Rhône va encadrer et escorter les supporters nîmois

OL-Nîmes : la préfecture du Rhône va encadrer et escorter les supporters nîmois
Photo d'illustration - LyonMag

Après les débordements, sanctionnés mercredi soir, lors du match entre Montpellier et Nîmes, la préfecture du Rhône a décidé de préparer au mieux la sécurité pour la rencontre de vendredi opposant l'OL à Nîmes.

Dans un communiqué, elle annonce avoir pris des "dispositions particulières" pour les supporters nîmois. Ces derniers devront impérativement se retrouver en fin d'après-midi sur l'aire de Communay sur l'A46 où ils seront rejoints par la police. Puis ils seront escortés jusqu'à la tribune visiteurs du Groupama Stadium.

Il n'y a pourtant pas de rivalité connue entre les Lyonnais et les Nîmois qui pourrait justifier une telle mesure de sécurité. Est-ce plutôt du côté d'une revanche accordée aux Montpelliérains dont les supporters de l'OL sont assez proches qu'il faut aller creuser ?

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bêêê ... le 18/10/2018 à 13:28

C'est vrai que de se les savoir sous la bâche à moutons à décines, et non la rue à faire toutes les dégradations dont les décinois sont victimes à chaque tour de cirque, c'est plus rassurant

Signaler Répondre

avatar
J'ai dit une bêtise? le 18/10/2018 à 13:04

C'est beau le sport

Signaler Répondre

avatar
la recette pour devenir capitaliste profiteur >>>> le 18/10/2018 à 12:38

aux frais de qui ? toujours les mêmes : les pigeons-contribuables

alors que ces éventuels débordements sont à mettre à la charge du fait générateur : le foot du père aulas qui se fait du blé à la bourse

Conclusion :
Les recettes pour "capitaliste subventionné" et les dépenses pour les contribuables

Signaler Répondre

avatar
quoi.... le 18/10/2018 à 10:28

Voilà comment on parque les veaux !
Voilà comment on excite les veaux, à les faire devenir taureaux tellement ils auront été bafoués dans leurs déplacements !
Voilà comment l'OL traite ses adversaires, ils vivent tellement en vase clos qu'ils voient le mal partout...et demande à la police de réagir sur leurs simples états d'âmes.
Pourquoi avoir fait un stade de cette ampleur si c'est pour traiter les visiteurs de cette façon ?
C'est devenu quoi ce stade ? une maison de poupées ?
Et qui paie toute cette police ?

Signaler Répondre

avatar
Yomis le 18/10/2018 à 10:17

Le dernier paragraphe est mythique :)

Peut etre tout simplement que lorsqu'il y'a des supp adverses hors parcage, cela se passe souvant mal (pour eux en plus). Les exemples ne manquent pas.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.