Marche "pour la vie" : 500 personnes ont dénoncé l'IVG à Lyon

Marche "pour la vie" : 500 personnes ont dénoncé l'IVG à Lyon
LyonMag

Ce dimanche après-midi, l’association "J’aime la vie" a organisé une marche contre l’avortement à Lyon.

LyonMag
LyonMag
Ils étaient environ 500, à se réunir place des Terreaux sous la pluie pour ensuite faire une marche "pour la vie", et scander leurs slogans anti-IVG et anti-PMA dans la ville.

Plusieurs associations, essentiellement catholiques, étaient présentes dont notamment la Fondation Jérôme Lejeune, qui distribuait de petits fascicules où l’on apprend que l’avortement revient à "tuer", ou bien infliger "une peine de mort".

Quant au service d’ordre, assez nombreux, eux se disaient "être proches de l’action française".

Un tout petit groupe de personnes s’était réuni à côté du rassemblement pour protester. Mais il ne semble pas avoir eu d’altercation.

0-50 sur 76 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bravo ! le 28/11/2018 à 20:17

La jeunesse des manifestants contraste avec les vieilles paux qui essaient de contre-manifester...
L'avenir est pro-vie !

Signaler Répondre

avatar
VRAI le 28/11/2018 à 10:26
Faux ! a écrit le 28/11/2018 à 09h18

100% des IVG sont pratiquées sur des enfants.
Autre chose ?

T'aurais mieux fait de lire les réalités du code civil plutôt que les mensonges de ta bible

Signaler Répondre

avatar
Faux ! le 28/11/2018 à 09:18
militant anti-choix a écrit le 27/11/2018 à 17h51

Mais aucun IVG n'est pratiqué sur des enfants

100% des IVG sont pratiquées sur des enfants.
Autre chose ?

Signaler Répondre

avatar
Catholiban mais pas citoyen le 27/11/2018 à 22:44
L'avortement c'est la destruction de l'enfant qu'une mère porte... a écrit le 27/11/2018 à 19h24

Une femme enceinte..."attends un enfant"..."porte un enfant"...c'est la langue française qui nous le dit!

" synonymes traductions dictionnaire analogique anagrammes mots-croisés :

synonymes - porter un enfant : être en cloque, attendre un bébé, attendre un heureux événement, être enceinte...

dictionnaire analogique :grossesse (état d'une femme enceinte)
http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/porter un enfant/fr-fr/

Ce n'est pourtant pas ce que dit la loi.

Vous savez le truc qui vous plait quand ca vous arrange mais que vous adorez détester dès qu'elle contrarie votre bible.

Signaler Répondre

avatar
L'avortement c'est la destruction de l'enfant qu'une mère porte... le 27/11/2018 à 19:24
militant anti-choix a écrit le 27/11/2018 à 17h51

Mais aucun IVG n'est pratiqué sur des enfants

Une femme enceinte..."attends un enfant"..."porte un enfant"...c'est la langue française qui nous le dit!

" synonymes traductions dictionnaire analogique anagrammes mots-croisés :

synonymes - porter un enfant : être en cloque, attendre un bébé, attendre un heureux événement, être enceinte...

dictionnaire analogique :grossesse (état d'une femme enceinte)
http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/porter un enfant/fr-fr/

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 27/11/2018 à 18:54
LoL a écrit le 27/11/2018 à 18h31

Avec des raisonnements aussi stupides on peut dire qu'en se basant sur les chiffres de dimanche dernier, le nombre de 5 opposants aux militants pro-vie représente 8x10^(-7)% de la population française...
Les partisans de la culture de mort sont donc négligeables.

Niveau stupide en voulant interdire aux femmes d'avoir des enfants quand elles veulent c'est bien vous qui avez le pompon

Signaler Répondre

avatar
LoL le 27/11/2018 à 18:31
catholibans a écrit le 27/11/2018 à 14h57

500 / 6.22 millions pour être précis cela représente 0.008% de la population.

Et ça voudrait dicter leur pensé unique !!!

Avec des raisonnements aussi stupides on peut dire qu'en se basant sur les chiffres de dimanche dernier, le nombre de 5 opposants aux militants pro-vie représente 8x10^(-7)% de la population française...
Les partisans de la culture de mort sont donc négligeables.

Signaler Répondre

avatar
catholibans le 27/11/2018 à 17:53
Qui avorte le plus? a écrit le 27/11/2018 à 17h26

N°1 : des femmes sous contraception...72%!!!
N°2 : des femmes de 20 à 24 ans - 27 avortements pour 1000 femmes
N°3 : des femmes de 18 à 19 ans - 19,5 avortements pour 1000 femmes

Donc ni des mineurs majoritairement, ni des violées, victimes d'incestes etc... mais des femmes parfaitement au courant et sous contraception!

https://www.caminteresse.fr/sante/qui-sont-les-femmes-qui-avortent-1188188/

La pilule est donc une arnaque!
Le Planning Familial est une calamité qui se goinffre sur le malheur des femmes et qui n'a aucun résultat...car le chiffre est stable!

Il faut interdire d'urgence la pilule et le Planning familiale et faire des campagnes envers les femmes :

"Pas de capote! alors va en acheter! Sinon mets la toi sur l'oreille!"

Le caoutchouc plutôt que les perturbateurs endocriniens et l'aspirateur à foetus!

qui interdit le plus?

Signaler Répondre

avatar
militant anti-choix le 27/11/2018 à 17:51
Marre de raquer! a écrit le 27/11/2018 à 17h13

Il n'y avait pas la pilule pour toutes remboursée par la Sécu!

72% des avortements sont pratiqué sur les enfants de femmes qui prennent la pilule!

Il est temps de le dire et de responsabiliser les hommes!
L'esclavage des femmes pour le plaisir des hommes ça suffit!

Pourquoi les femmes devraient-elles continuer à s'empoisonner et empoisonner la planète pour en plus devoir subir un avortement ?

Interdiction de la pilule vite! Il faut sauver la Planète, c'est une priorité!

Mais aucun IVG n'est pratiqué sur des enfants

Signaler Répondre

avatar
Qui avorte le plus? le 27/11/2018 à 17:26

N°1 : des femmes sous contraception...72%!!!
N°2 : des femmes de 20 à 24 ans - 27 avortements pour 1000 femmes
N°3 : des femmes de 18 à 19 ans - 19,5 avortements pour 1000 femmes

Donc ni des mineurs majoritairement, ni des violées, victimes d'incestes etc... mais des femmes parfaitement au courant et sous contraception!

https://www.caminteresse.fr/sante/qui-sont-les-femmes-qui-avortent-1188188/

La pilule est donc une arnaque!
Le Planning Familial est une calamité qui se goinffre sur le malheur des femmes et qui n'a aucun résultat...car le chiffre est stable!

Il faut interdire d'urgence la pilule et le Planning familiale et faire des campagnes envers les femmes :

"Pas de capote! alors va en acheter! Sinon mets la toi sur l'oreille!"

Le caoutchouc plutôt que les perturbateurs endocriniens et l'aspirateur à foetus!

Signaler Répondre

avatar
Marre de raquer! le 27/11/2018 à 17:13
CQFD. a écrit le 27/11/2018 à 14h52

100 briques par an c'est négligeable , par rapport au nombre de mort avant les lois sur l'IVG .

Il n'y avait pas la pilule pour toutes remboursée par la Sécu!

72% des avortements sont pratiqué sur les enfants de femmes qui prennent la pilule!

Il est temps de le dire et de responsabiliser les hommes!
L'esclavage des femmes pour le plaisir des hommes ça suffit!

Pourquoi les femmes devraient-elles continuer à s'empoisonner et empoisonner la planète pour en plus devoir subir un avortement ?

Interdiction de la pilule vite! Il faut sauver la Planète, c'est une priorité!

Signaler Répondre

avatar
21782 avortements c'est le prix d'un collège! le 27/11/2018 à 17:04
Ouste a écrit le 27/11/2018 à 16h40

Les centres d'IVG se font un pognon de dingue...
Pas étonnant qu'on trouve encore tant de personnes pour défendre ce business lucratif, sous couvert de défense du droit des femmes...

21 782 avortements en ARA en 2016

21782 x 450€ = 9 801 900€ ...près de 10 millions d'euros!

Qu'est-ce qu'on peut faire avec 10 millions d'euros chaque année? un collège de 5180 m2 utile!

Informations complémentaires
Surface utile : 5 180 m²
Coût HT des travaux : 9 000 000 € HT
(certes c'était en 2007 et pas en ARA...)

https://www.archicontemporaine.org/RMA/p-8-lg0-Construction-d-un-college-600-aux-normes-HQE.htm?fiche_id=972

Signaler Répondre

avatar
Manif contre LGBTphobies...bien moins que 500! le 27/11/2018 à 16:55
catholibans a écrit le 27/11/2018 à 14h57

500 / 6.22 millions pour être précis cela représente 0.008% de la population.

Et ça voudrait dicter leur pensé unique !!!

Vous avez parfaitement raison...combien à rassembler la manif du 10 novembre "contre les LGBTphobies" sur la place des Terreaux? ...bien moins de 500 personnes!

LYON-MAG n'a pas osé donner le chiffre...même gonflé!


...et pourtant ces gens font bien la loi dans notre pays!

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 27/11/2018 à 16:40

Les centres d'IVG se font un pognon de dingue...
Pas étonnant qu'on trouve encore tant de personnes pour défendre ce business lucratif, sous couvert de défense du droit des femmes...

Signaler Répondre

avatar
catholibans le 27/11/2018 à 14:57
Bon maintenant faut rentrer a écrit le 27/11/2018 à 12h59

500 pelots pour un appel régional, alors que la région compte plus de 6 millions d'habitants c'est hautement représentatif.
En même temps ca les promènent.

500 / 6.22 millions pour être précis cela représente 0.008% de la population.

Et ça voudrait dicter leur pensé unique !!!

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 27/11/2018 à 14:52
Money, money, money! a écrit le 27/11/2018 à 14h21

100 briques par an c'est pas négligeable!

100 briques par an c'est négligeable , par rapport au nombre de mort avant les lois sur l'IVG .

Signaler Répondre

avatar
La PMA Pour Toutes c'est le vrai Eldorado! le 27/11/2018 à 14:46
je dis ça... a écrit le 26/11/2018 à 18h06

Et la "PMA pour toutes" arrive !
C'est fort: arriver à faire rembourser par la Sécu la conception d'un enfant chez des femmes tout à fait en capacité de concevoir naturellement...
Bien joué !
Les Français vont payer les caprices d'une minorité...

La PMA Pour Toutes c'est un plus gros Jackpot que l'avortement!

un avortement rapporte 450€
une naissance réussie par PMA rapporte 30000€ plus toutes celles qui ratent (6000 à 8000€ l'essai!)

il y a 800 000 naissances par an le gisement est donc de 800000 x 30000€ = 240 000 000 000€ ...payé par les GJ via l'assurance maladie et la CSG!!!

Comparé au 110 000 000 que rapporte l'avortement chaque année c'est rien!

Signaler Répondre

avatar
Surprise! le 27/11/2018 à 14:38
La CSG et l'Assurance-Maladie paieront a écrit le 27/11/2018 à 12h37

Les mères en détresse? Vous voulez parler de "ces mères-célibataires-volontaires" qui ont été en Espagne pour se faire fabriquer un gamin qu'elles entendent priver de père?

30000€ par PMA pour celles qui veulent se passer d'hommes et fabriquer des orphelins de père...que paieront les Gilets Jaunes!

c'est la prochaine surprise de MACRON!

Signaler Répondre

avatar
Money, money, money! le 27/11/2018 à 14:21
L'avortement c'est un Jackpot! tout comme la pilule! Et les pères n'ont rien à dire! a écrit le 26/11/2018 à 17h18

Les "conjoints" n'ont rien à dire...seule la mère décide de priver d'enfant son père...c'est ça le Progrès et le Nec plus ultra de la modernité c'est de faire des enfants sans hommes et de les priver de père!

Et bien sût tout cela financé par les cotisations pour l'Assurance Maladie et la CSG!

Si on interdisais la pilule...les homme seraient obligés de mettre des capotes! Ce serait plus écolo, meilleur pour la santé des femmes, protégérait aussi des MST...

Mais problème la capote c'est pas cher, ça ne rapporte rien, ce n'est pas remboursé par la Sécu... pas moyen de faire un gosse dans le dos et de réclamer ensuite une pension...

Tandis que la pilule ça permet de continuer à avorter massivement!

225 000 avortements par an, 72% des femmes qui avortent sont sous contraception soit 162000 femmes qui vont zigouiller l'enfant qu'elles portent...pour un gain de... 450€ x 162000 = 72 900 000€ grâce à la pilule! 72 millions d'euros!

225000 avortements c'est 225 000 x 450€ = 101 millions d'euros par an Mini sans compter le cout des pilules de toutes les femmes qui la prennent : un pactole!

100 briques par an c'est pas négligeable!

Signaler Répondre

avatar
PROFITEURS le 27/11/2018 à 14:19
Psst a écrit le 27/11/2018 à 12h37

Cadeau:
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/la-region-doit-arreter-de-soutenir-des-associations-anti-ivg-22-11-2017-7407681.php

Vous pourriez faire des efforts et chercher un peu...
Vous savez parfaitement que ces initiatives sont gênantes pour certains. Qui essaient de couler financièrement les associations venant en aide aux mères en détresse.

Des initiatives similaires de la part des "pro-choix" ou le choix est-il avec une seule option, à savoir la mort du bébé ?

Encore des associations qui profitent grassement de nos impôts pour se dorer la pilule

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 27/11/2018 à 14:10
lol a écrit le 27/11/2018 à 13h31

quand l'ivg était interdite, l'Etat incitait les médecins à faire des "ivg" post grossesses sur les enfants handicapés, y'a jamais eu un défilé. Tout ça c'est de la récupération politique bas de gamme à tendance chrétienne ultra, qui ne réfléchisse pas aux pb qu'il y'avait avant l'autorisation des ivg.

Rien d'étonnant de la part de personnes qui ont cru pendant des siècles que la terre était plate et qui ont acceptés l'héliocentrisme que depuis 1990.....

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 27/11/2018 à 13:59
Psst a écrit le 27/11/2018 à 12h37

Cadeau:
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/la-region-doit-arreter-de-soutenir-des-associations-anti-ivg-22-11-2017-7407681.php

Vous pourriez faire des efforts et chercher un peu...
Vous savez parfaitement que ces initiatives sont gênantes pour certains. Qui essaient de couler financièrement les associations venant en aide aux mères en détresse.

Des initiatives similaires de la part des "pro-choix" ou le choix est-il avec une seule option, à savoir la mort du bébé ?

Merci pour ce lien qui rappellera à tous que notre état laïque n'a pas à financer des associations cultuelles (comme je sent pointer les gros sabots cela concerne bien sur TOUTES les religions)

Signaler Répondre

avatar
lol le 27/11/2018 à 13:31

quand l'ivg était interdite, l'Etat incitait les médecins à faire des "ivg" post grossesses sur les enfants handicapés, y'a jamais eu un défilé. Tout ça c'est de la récupération politique bas de gamme à tendance chrétienne ultra, qui ne réfléchisse pas aux pb qu'il y'avait avant l'autorisation des ivg.

Signaler Répondre

avatar
Bon maintenant faut rentrer le 27/11/2018 à 12:59

500 pelots pour un appel régional, alors que la région compte plus de 6 millions d'habitants c'est hautement représentatif.
En même temps ca les promènent.

Signaler Répondre

avatar
Psst le 27/11/2018 à 12:37
Question? a écrit le 27/11/2018 à 12h14

"Quand vos amis mettent des bâtons dans les roues des associations qui se chargent d'accueillir les mères en détresse ....."

il serait bon d'étayer un peu vos propos par des exemples

Cadeau:
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/la-region-doit-arreter-de-soutenir-des-associations-anti-ivg-22-11-2017-7407681.php

Vous pourriez faire des efforts et chercher un peu...
Vous savez parfaitement que ces initiatives sont gênantes pour certains. Qui essaient de couler financièrement les associations venant en aide aux mères en détresse.

Des initiatives similaires de la part des "pro-choix" ou le choix est-il avec une seule option, à savoir la mort du bébé ?

Signaler Répondre

avatar
La CSG et l'Assurance-Maladie paieront le 27/11/2018 à 12:37
aide-toi, le ciel t’aidera a écrit le 27/11/2018 à 10h56

Mais dites moi avant et/ou après vos gesticulations sur le pavé que mettez vous en place:

- pour aider les mères en détresse?
- pour empêcher les pressions exercées par les conjoints ou la famille de ces femmes ?
- quels moyens ?

Commencez déjà par faire un peu du boulot, les résultats seront à coup sur aux rendez-vous

Les mères en détresse? Vous voulez parler de "ces mères-célibataires-volontaires" qui ont été en Espagne pour se faire fabriquer un gamin qu'elles entendent priver de père?

Signaler Répondre

avatar
Usine à MACRON! le 27/11/2018 à 12:33
Hum a écrit le 27/11/2018 à 12h00

Magique, la ministre de la Santé annonce le remboursement du préservatif sur prescription médicale !
Elle est pas belle la vie ? Encore quelques millions tirés des poches des Français, afin de financer une mesure bien démago...
La question qui se pose: qui est l'heureux dirigeant de la société qui fabrique ces préservatifs homologués par le Ministère de la Santé ?
Un proche de Macron ?
Un proche de Buzyn ?
Un frère .: ?

Oui j'ai découvert cette info après avoir écrit mon message!

Que BUZYN comme d'habitude fasse une magouille pour en mettre plein les poches de ses copains ce ne serait pas étonnant... mais rembourser les capotes qui sont plus efficaces que la pilule ne me parait pas scandaleux...

je préfèrerais qu'elles soient très très peu cheres au lieu d'aller chez le médecin (25€) pour se faire prescrire des préservatifs!

Vous avez raison c'est encore un truc pour enrichir ses copains!

Signaler Répondre

avatar
Question? le 27/11/2018 à 12:16
Hum a écrit le 27/11/2018 à 12h00

Magique, la ministre de la Santé annonce le remboursement du préservatif sur prescription médicale !
Elle est pas belle la vie ? Encore quelques millions tirés des poches des Français, afin de financer une mesure bien démago...
La question qui se pose: qui est l'heureux dirigeant de la société qui fabrique ces préservatifs homologués par le Ministère de la Santé ?
Un proche de Macron ?
Un proche de Buzyn ?
Un frère .: ?

On attend toujours vos réponses aux questions posées:

aide-toi, le ciel t’aidera a écrit le 27/11/2018 à 10h56

Mais dites moi avant et/ou après vos gesticulations sur le pavé que mettez vous en place:

- pour aider les mères en détresse?
- pour empêcher les pressions exercées par les conjoints ou la famille de ces femmes ?
- quels moyens ?

Commencez déjà par faire un peu du boulot, les résultats seront à coup sur aux rendez-vous

Signaler Répondre

avatar
Question? le 27/11/2018 à 12:14
Psst a écrit le 27/11/2018 à 11h42

Quand vos amis mettent des bâtons dans les roues des associations qui se chargent d'accueillir les mères en détresse et de leur permettre de mener leur grossesse à terme, entourées, rassurées, aidées dans leurs démarches... on comprend que vous vous fichez bien du sort de ces femmes et de l'enfant qu'elles portent.

"Quand vos amis mettent des bâtons dans les roues des associations qui se chargent d'accueillir les mères en détresse ....."

il serait bon d'étayer un peu vos propos par des exemples

Signaler Répondre

avatar
Hum le 27/11/2018 à 12:00
La capote plutôt que la pilule! a écrit le 27/11/2018 à 10h47

72% des avortements le sont pour des enfants qui ont été conçus par des femmes sous contraception....

Ce qui veut dire que la pilule est la cause des 3/4 des avortements...

Donc il faut trouver un autre moyen de contraception qui fasse baisser le nombre des avortements, qui fassent faire des économies ... mais qui dit économies dit perte pour ceux qui s'engraissent avec la pilule et avec l'avortement : Labos, gynécologues, associations, planning familial,etc...

La solution pas cher et la plus efficace pour ne pas faire d'enfant et ne pas choper et transmettre de MST c'est la capote.... Elle responsabilise l'homme et évite aux femmes et à la planète de se polluer par des perturbateurs endocriniens ...mais ça ne rapporte rien, et ça irait contre la doctrine "mon corps m'appartient"...

Qui paie cette politique? Tous ceux qui cotisent à l'Assurance Maladie et paient la CSG!

Pour une raison de réductions des coûts, une campagne pour que la pilule pour les femmes soient remplacés par la capote pour les hommes!

Pourquoi les femmes devraient s'empoisonner et les enfants être détruits dans le ventre de leur mère alors qu'il existe un autre moyen?

Magique, la ministre de la Santé annonce le remboursement du préservatif sur prescription médicale !
Elle est pas belle la vie ? Encore quelques millions tirés des poches des Français, afin de financer une mesure bien démago...
La question qui se pose: qui est l'heureux dirigeant de la société qui fabrique ces préservatifs homologués par le Ministère de la Santé ?
Un proche de Macron ?
Un proche de Buzyn ?
Un frère .: ?

Signaler Répondre

avatar
Psst le 27/11/2018 à 11:42
aide-toi, le ciel t’aidera a écrit le 27/11/2018 à 10h56

Mais dites moi avant et/ou après vos gesticulations sur le pavé que mettez vous en place:

- pour aider les mères en détresse?
- pour empêcher les pressions exercées par les conjoints ou la famille de ces femmes ?
- quels moyens ?

Commencez déjà par faire un peu du boulot, les résultats seront à coup sur aux rendez-vous

Quand vos amis mettent des bâtons dans les roues des associations qui se chargent d'accueillir les mères en détresse et de leur permettre de mener leur grossesse à terme, entourées, rassurées, aidées dans leurs démarches... on comprend que vous vous fichez bien du sort de ces femmes et de l'enfant qu'elles portent.

Signaler Répondre

avatar
aide-toi, le ciel t’aidera le 27/11/2018 à 10:56
Hum a écrit le 27/11/2018 à 09h06

On attend toujours vos réponses aux questions posées: quelle politique familiale pour aider les mères en détresse choisissant de ne pas éliminer leur enfant et de lui laisser sa chance en menant leur grossesse à terme ?
Quelles actions pour empêcher les pressions exercées par les conjoints ou la famille de ces femmes ?
Quels moyens ?

Mais dites moi avant et/ou après vos gesticulations sur le pavé que mettez vous en place:

- pour aider les mères en détresse?
- pour empêcher les pressions exercées par les conjoints ou la famille de ces femmes ?
- quels moyens ?

Commencez déjà par faire un peu du boulot, les résultats seront à coup sur aux rendez-vous

Signaler Répondre

avatar
La capote plutôt que la pilule! le 27/11/2018 à 10:47
Pauvres cons a écrit le 26/11/2018 à 19h39

Mais personnes n'oblige les mecs à "sauter" des femmes et personne (mis à part votre pape) n'interdit les mecs de mettre des capotes, chacun est libre !!!

72% des avortements le sont pour des enfants qui ont été conçus par des femmes sous contraception....

Ce qui veut dire que la pilule est la cause des 3/4 des avortements...

Donc il faut trouver un autre moyen de contraception qui fasse baisser le nombre des avortements, qui fassent faire des économies ... mais qui dit économies dit perte pour ceux qui s'engraissent avec la pilule et avec l'avortement : Labos, gynécologues, associations, planning familial,etc...

La solution pas cher et la plus efficace pour ne pas faire d'enfant et ne pas choper et transmettre de MST c'est la capote.... Elle responsabilise l'homme et évite aux femmes et à la planète de se polluer par des perturbateurs endocriniens ...mais ça ne rapporte rien, et ça irait contre la doctrine "mon corps m'appartient"...

Qui paie cette politique? Tous ceux qui cotisent à l'Assurance Maladie et paient la CSG!

Pour une raison de réductions des coûts, une campagne pour que la pilule pour les femmes soient remplacés par la capote pour les hommes!

Pourquoi les femmes devraient s'empoisonner et les enfants être détruits dans le ventre de leur mère alors qu'il existe un autre moyen?

Signaler Répondre

avatar
Hum le 27/11/2018 à 09:06
Question? a écrit le 26/11/2018 à 19h29

Mais ou a tu vu des cours d'éducation sexuelle à 3 ans? mis à part dans les institutions catholiques?

On attend toujours vos réponses aux questions posées: quelle politique familiale pour aider les mères en détresse choisissant de ne pas éliminer leur enfant et de lui laisser sa chance en menant leur grossesse à terme ?
Quelles actions pour empêcher les pressions exercées par les conjoints ou la famille de ces femmes ?
Quels moyens ?

Signaler Répondre

avatar
Pauvres cons le 26/11/2018 à 19:39
Pauvres connes! a écrit le 26/11/2018 à 17h25

Si LYON MAG dit 500, ils devaient bien être 1000... mais ça ne change rien fondamentalement...

Les français aiment payer!
Ils préfèrent la pilule et l'avortement à la capote!

Le planning familial qui vit de ce business affirme qu'il s'agit d'un "droit des femmes"! MDR!

Droit à se faire sauter par des mecs, à prendre la pilule tous les jours, à être les seules responsables de leur fécondité, droit à ingérer des perturbateurs endocriniens, droit d'engraisser les labos et les praticiens...droit à subir des avortements qui contrairement à ce que ceux qui ont intérêt à la perpétuation du business ne sont pas des partie de plaisir ou des lettres à la poste!

Je n'ai qu'une chose à dire : "Pauvres connes"!

Mais personnes n'oblige les mecs à "sauter" des femmes et personne (mis à part votre pape) n'interdit les mecs de mettre des capotes, chacun est libre !!!

Signaler Répondre

avatar
Question? le 26/11/2018 à 19:29
Simone a écrit le 26/11/2018 à 17h29

Ah, l'éducation sexuelle à 3 ans... ça permet d'éviter les viols, la pédophilie, les attouchements ?
Non. Au contraire.
Quand le planning familial aidera les femmes enceintes à mener leur grossesse à terme, on en reparlera.
Etc.

Des réponses du coup ?

Mais ou a tu vu des cours d'éducation sexuelle à 3 ans? mis à part dans les institutions catholiques?

Signaler Répondre

avatar
MACRON démission! le 26/11/2018 à 18:34
je dis ça... a écrit le 26/11/2018 à 18h06

Et la "PMA pour toutes" arrive !
C'est fort: arriver à faire rembourser par la Sécu la conception d'un enfant chez des femmes tout à fait en capacité de concevoir naturellement...
Bien joué !
Les Français vont payer les caprices d'une minorité...

J'ai l'impression que les Gilets Jaunes et les retraités ne sont plus très chaud pour raquer par ceux qui les méprisent!

Signaler Répondre

avatar
Honte française le 26/11/2018 à 18:29
Le confort c'est la mort! a écrit le 26/11/2018 à 16h58

les islamistes en font à la pelle des gosses : un dans la poussette, un dans le ventre et 3 qui marche à côté pour une femme de 25 ans...apparemment ils ont de quoi les élever!

Lisez Boalem SANSAL!

Les bobos à roulettes ne font pas de gosses...ils préfèrent voyager...

Et se faire empaler ,en Bobocratie .

Signaler Répondre

avatar
je dis ça... le 26/11/2018 à 18:06
Ne tuez pas la Poule au Foetus d'Or! a écrit le 26/11/2018 à 17h44

Un euromillion à plus de 100 millions d'Euros chaque année!

On comprend que le business de l'avortement ne veuille pas tuer "la poule au foetus d'or"!

Et la "PMA pour toutes" arrive !
C'est fort: arriver à faire rembourser par la Sécu la conception d'un enfant chez des femmes tout à fait en capacité de concevoir naturellement...
Bien joué !
Les Français vont payer les caprices d'une minorité...

Signaler Répondre

avatar
La pilule pollue...mais c'est un "droit des femmes"...écolos! le 26/11/2018 à 18:01

Ah, les cons!

"Vous soulignez également les risques de la pilule pour l’environnement.

Depuis 40 ans, des scientifiques dénoncent l’impact des hormones de la pilule — rejetées via nos urines dans l’environnement — sur la faune. Plus récemment, au Canada, des chercheurs ont injecté quelques nanogrammes par litre d’éthinylestradiol dans un lac, et ont observé les poissons.

En 3 années, l’éthynilestradiol a transformé tous les mâles en femelles. Il s’est stocké dans les graisses des femelles qui abritent les futurs mâles et l’espèce a été décimée. Ces effets de féminisation des mâles, de diminution de la fertilité et de perturbation du comportement sexuel des poissons s’observent également chez les mammifères.

En 2013, dans un rapport sur la présence d’éthinylestradiol dans l’environnement aquatique remis à l’Agence européenne pour l’environnement, deux spécialistes, Susan Jobling et Richard Owen, font un lien entre cette féminisation des poissons et l’augmentation des problèmes de fertilité masculine et de malformations congénitales des petits garçons. Des scientifiques nous alertent, mais ils ne sont pas entendus.

"En France comme ailleurs, les études montrent que l’éthinylestradiol a contaminé toutes les eaux, y compris celles que l’on capte pour l’eau du robinet.

En 2016, les techniques pour éliminer ces hormones en étaient encore au stade expérimental, et présentaient un rendement d’élimination des hormones de 30 à 70 %. Ce sont des choses alarmantes qui devraient susciter un débat public !

C’est pour cela que j’ai écrit ce livre avec des notes de bas de page, des références, pour que chacun puisse refaire l’enquête."

https://reporterre.net/Risques-pour-la-sante-et-pour-l-environnement-la-pilule-contraceptive-en

Signaler Répondre

avatar
Vaches à lait de l'industrie de la (non) reproduction artificelle de l'humain! le 26/11/2018 à 17:59

"Comment expliquez-vous que le discours dominant sur la pilule soit aussi rassurant, et diffère de ce que vous avez trouvé ???

Il y a trois choses. Tout d’abord, l’idéologie très positive qui entoure la pilule empêche toute critique. Il y a un tabou. Ensuite, il y a une industrie pour qui la pilule est du pain bénit. Il est arrivé plusieurs fois par le passé que l’industrie façonne les normes de la preuve scientifique afin de rendre impossible de « prouver » la dangerosité de tel ou tel produit. Par exemple, pour la pilule, deux études de référence qui présentent des conclusions rassurantes ont des biais énormes. L’une d’elles compare des femmes sous pilule et des femmes qui ont parfois pris les mêmes hormones que celles présentes dans la pilule. C’est comme si on comparait des patients qui prennent le Médiator à d’autres patients qui l’ont aussi pris et que l’on disait : vous voyez, il n’y a pas d’effets secondaires !

La plupart des médecins n’ont pas le temps de décortiquer les études sur la pilule et suivent les recommandations de l’OMS, qui est financée à 75 % par l’industrie. Quant aux discours rassurants de certains gynécologues que l’on entend souvent dans les médias, je vous conseille de vous rapporter à l’enquête réalisée par la journaliste Pascale Krémer, qui montre comment ils sont liés aux laboratoires.?"

https://reporterre.net/Risques-pour-la-sante-et-pour-l-environnement-la-pilule-contraceptive-en

Signaler Répondre

avatar
Pauvres connes! le 26/11/2018 à 17:57
Pauvres connes! a écrit le 26/11/2018 à 17h25

Si LYON MAG dit 500, ils devaient bien être 1000... mais ça ne change rien fondamentalement...

Les français aiment payer!
Ils préfèrent la pilule et l'avortement à la capote!

Le planning familial qui vit de ce business affirme qu'il s'agit d'un "droit des femmes"! MDR!

Droit à se faire sauter par des mecs, à prendre la pilule tous les jours, à être les seules responsables de leur fécondité, droit à ingérer des perturbateurs endocriniens, droit d'engraisser les labos et les praticiens...droit à subir des avortements qui contrairement à ce que ceux qui ont intérêt à la perpétuation du business ne sont pas des partie de plaisir ou des lettres à la poste!

Je n'ai qu'une chose à dire : "Pauvres connes"!

"Vous expliquez dans votre ouvrage que la pilule — la première a été commercialisée en 1957 — est à la base une idée misogyne. Comment cela se fait-il ???

Ce que montre l’histoire de la pilule, c’est que Margaret Sanger, qui a voulu la développer, n’a pas réussi à convaincre avec des arguments féministes. Ce sont ses idées eugénistes qui ont permis de faire financer le développement de la pilule. Les recherches ont été menées par des gens qui n’ont pas du tout écouté les femmes qui testaient les premières pilules. Celles-ci rapportaient plein d’effets secondaires. Par ailleurs, les chercheurs sur la pilule considéraient que les classes supérieures avaient déjà atteint la maîtrise de leur contraception, et avaient surtout peur, dans un contexte de guerre froide, de voir des hordes de pauvres gens se reproduire en masse et commencer à les dominer numériquement.

La pilule a été développée pour des femmes que l’on considérait comme stupides et que l’on ne voulait pas voir se reproduire. C’est une fable de dire que la pilule a été apportée par les féministes. Ce n’est qu’ensuite que, effectivement, elles se sont emparées de la pilule...."


https://reporterre.net/Risques-pour-la-sante-et-pour-l-environnement-la-pilule-contraceptive-en

Signaler Répondre

avatar
NVB et le planning familial méritent des "aiguilles d'or"!! le 26/11/2018 à 17:52
Ne tuez pas la Poule au Foetus d'Or! a écrit le 26/11/2018 à 17h44

Un euromillion à plus de 100 millions d'Euros chaque année!

On comprend que le business de l'avortement ne veuille pas tuer "la poule au foetus d'or"!

Je propose que chaque année on organise les foetus d'OR ou plutôt les "aiguilles d'or" ou "l'aspirateur d'or" pour récompenser les meilleurs agents du business de l'avortement!

A coup sûr le Planning Familial, et BELKACEM méritent d'en remporter plus d'un!

Signaler Répondre

avatar
il faut secouer violemment les dormeurs le 26/11/2018 à 17:48
Le confort c'est la mort! a écrit le 26/11/2018 à 16h58

les islamistes en font à la pelle des gosses : un dans la poussette, un dans le ventre et 3 qui marche à côté pour une femme de 25 ans...apparemment ils ont de quoi les élever!

Lisez Boalem SANSAL!

Les bobos à roulettes ne font pas de gosses...ils préfèrent voyager...

Boualem SANSAL!

Lire l'article dans VA c'est effrayant !

"Valeurs actuelles : Votre livre décrit un pays en pleine partition. Est-ce une vision de la France à venir ?

Boualem Sansal : Pour alerter, il faut forcer le trait, répéter, hurler, et parfois, il faut secouer violemment les dormeurs. La France est un grand pays, elle gagnera peut-être la guerre, mais des zones entières, des quartiers, des banlieues, des villes échappent à son contrôle. ..."




https://www.valeursactuelles.com/societe/boualem-sansal-la-france-est-une-cible-privilegiee-dans-le-plan-dislamisation-planetaire-100956

Il est vrai que certains catholiques "progressistes" mais pas que... sont des collabos des islamistes!

Signaler Répondre

avatar
Ne tuez pas la Poule au Foetus d'Or! le 26/11/2018 à 17:44
L'avortement c'est un Jackpot! tout comme la pilule! Et les pères n'ont rien à dire! a écrit le 26/11/2018 à 17h18

Les "conjoints" n'ont rien à dire...seule la mère décide de priver d'enfant son père...c'est ça le Progrès et le Nec plus ultra de la modernité c'est de faire des enfants sans hommes et de les priver de père!

Et bien sût tout cela financé par les cotisations pour l'Assurance Maladie et la CSG!

Si on interdisais la pilule...les homme seraient obligés de mettre des capotes! Ce serait plus écolo, meilleur pour la santé des femmes, protégérait aussi des MST...

Mais problème la capote c'est pas cher, ça ne rapporte rien, ce n'est pas remboursé par la Sécu... pas moyen de faire un gosse dans le dos et de réclamer ensuite une pension...

Tandis que la pilule ça permet de continuer à avorter massivement!

225 000 avortements par an, 72% des femmes qui avortent sont sous contraception soit 162000 femmes qui vont zigouiller l'enfant qu'elles portent...pour un gain de... 450€ x 162000 = 72 900 000€ grâce à la pilule! 72 millions d'euros!

225000 avortements c'est 225 000 x 450€ = 101 millions d'euros par an Mini sans compter le cout des pilules de toutes les femmes qui la prennent : un pactole!

Un euromillion à plus de 100 millions d'Euros chaque année!

On comprend que le business de l'avortement ne veuille pas tuer "la poule au foetus d'or"!

Signaler Répondre

avatar
Simone le 26/11/2018 à 17:29
En voiture pour l'hospice a écrit le 26/11/2018 à 16h33

Mais bien sur Simone, en même temps ce sont les mêmes groupuscules intégristes qui luttent insidieusement contre le planning familial, la contraception, l'éducation sexuelle .

Et vous voudriez en plus vous donner une image de sauveuse???

Ah, l'éducation sexuelle à 3 ans... ça permet d'éviter les viols, la pédophilie, les attouchements ?
Non. Au contraire.
Quand le planning familial aidera les femmes enceintes à mener leur grossesse à terme, on en reparlera.
Etc.

Des réponses du coup ?

Signaler Répondre

avatar
Pauvres connes! le 26/11/2018 à 17:25

Si LYON MAG dit 500, ils devaient bien être 1000... mais ça ne change rien fondamentalement...

Les français aiment payer!
Ils préfèrent la pilule et l'avortement à la capote!

Le planning familial qui vit de ce business affirme qu'il s'agit d'un "droit des femmes"! MDR!

Droit à se faire sauter par des mecs, à prendre la pilule tous les jours, à être les seules responsables de leur fécondité, droit à ingérer des perturbateurs endocriniens, droit d'engraisser les labos et les praticiens...droit à subir des avortements qui contrairement à ce que ceux qui ont intérêt à la perpétuation du business ne sont pas des partie de plaisir ou des lettres à la poste!

Je n'ai qu'une chose à dire : "Pauvres connes"!

Signaler Répondre

avatar
L'avortement c'est un Jackpot! tout comme la pilule! Et les pères n'ont rien à dire! le 26/11/2018 à 17:18
Psst a écrit le 26/11/2018 à 11h59

Ça c'est constructif...

Et sinon, quelles sont vos actions en faveur des mères en difficulté ?
Comment prévoyez-vous de lutter contre les pressions que font subir aux femmes enceintes leur conjoint et leur famille ?
Comment les aider financièrement à mener à terme leur grossesse puis à élever leur enfant ?
Des pistes ?

Les "conjoints" n'ont rien à dire...seule la mère décide de priver d'enfant son père...c'est ça le Progrès et le Nec plus ultra de la modernité c'est de faire des enfants sans hommes et de les priver de père!

Et bien sût tout cela financé par les cotisations pour l'Assurance Maladie et la CSG!

Si on interdisais la pilule...les homme seraient obligés de mettre des capotes! Ce serait plus écolo, meilleur pour la santé des femmes, protégérait aussi des MST...

Mais problème la capote c'est pas cher, ça ne rapporte rien, ce n'est pas remboursé par la Sécu... pas moyen de faire un gosse dans le dos et de réclamer ensuite une pension...

Tandis que la pilule ça permet de continuer à avorter massivement!

225 000 avortements par an, 72% des femmes qui avortent sont sous contraception soit 162000 femmes qui vont zigouiller l'enfant qu'elles portent...pour un gain de... 450€ x 162000 = 72 900 000€ grâce à la pilule! 72 millions d'euros!

225000 avortements c'est 225 000 x 450€ = 101 millions d'euros par an Mini sans compter le cout des pilules de toutes les femmes qui la prennent : un pactole!

Signaler Répondre

avatar
erreur du numéro le 26/11/2018 à 17:11
Balanciagay a écrit le 26/11/2018 à 17h04

Avec ton argent ,on rebâtira les quartiers. La descendance de petainistes comme toi , doivent bien ça aux autres ´non.

Pétainistes? Ce sont plutôt mes ennemis, la peste jaune, dont vous parlez. Je suis tout sauf pétainiste.

Signaler Répondre

avatar
ProPalestinien le 26/11/2018 à 17:04

Belle brochette de guignol issu de l'ère préhistorique

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.