Lille-OL : Lyon a montré des faiblesses puis du caractère (2-2)

Lille-OL : Lyon a montré des faiblesses puis du caractère (2-2)
Bertrand Traoré a montré de belles choses contre Lille - LyonMag

Sur une bonne série, l’OL risquait-il de se voir trop beau comme il a tendance à le faire depuis quelques saisons ?

Ce samedi après-midi pourtant, Lille promettait une opposition très intéressante à l’équipe de Bruno Genesio à l’occasion de la 15e journée de Ligue 1. L’entraîneur lyonnais, comme à son habitude, reconduisait son schéma tactique du moment, le 3-5-2, sans l’ajuster en fonction de son adversaire. Et il allait le payer cher.

C’est Loïc Rémy qui ouvrait le score peu après le quart d’heure de jeu. Souvent décisif lorsqu’il évolue contre son club formateur, l’attaquant lillois était à la réception d’un bon centre et trompait Anthony Lopes (1-0).

Porté aux nues cette semaine, visiblement remarqué par Pep Guardiola, Houssem Aouar se rendait coupable d’une stupide perte de balle conclue par un but adverse à l’issue de la contre-attaque lilloise. Nicolas Pépé, longtemps convoité par Lyon, ne tremblait pas et doublait la mise à la 28e (2-0).

Le sort s’acharnait sur la formation de Bruno Genesio avec la blessure dans la foulée de Maxwell Cornet. L’Ivoirien, homme en forme du moment, se claquait et devait céder sa place à Martin Terrier.

En seconde période, l’OL reprenait à un rythme très soutenu. Et Bertrand Traoré obtenait un penalty à la 47e minute, raté par Memphis Depay qui tirait plein centre mais au-dessus de la cage de Mike Maignan.
Le Néerlandais se fera finalement pardonner un quart d’heure plus tard en offrant une passe décisive au Burkinabé d’une subtile talonnade (2-1).

Memphis Depay était moins inspiré en fin de match au moment de reprendre un centre de Terrier qu’il envoyait sur la barre lilloise.
Mais peu importait puisque Moussa Dembélé, entré à la place de Marcelo, égalisait à la 85e minute après une déviation inspirée de Bertrand Traoré (2-2).

Lyon pourra regretter plusieurs occasions manquées, mais dans le même temps, Anthony Lopes a vraiment sauvé les meubles en seconde période. L’OL enchaînera mercredi soir avec la réception de Rennes au Groupama Stadium.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Karine le 04/12/2018 à 15:31

Et ils en pensent quoi les gilets jaunes de tous ces millionaires qui jouent à la baballe et fraudent le fisc à grand coup d'optimisation fiscale ?

Signaler Répondre

avatar
sdm le 02/12/2018 à 07:58

c est pad comme ca qu on sera champion, chanson et football il faut choisir

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 01/12/2018 à 19:52

Moi je comprends pas pourquoi pétard de bois des gens qui vendanges autant d occasion de but se trouvent chez les pros putain ou vous avez la tête bon sang ça me rappelle city et dire qu on est deuxième

Signaler Répondre

avatar
loulou le 01/12/2018 à 19:30

Oh les gars les vendanges c'est au mois de septembre,ça dure pas une saison. Incroyable ce manque de sérieux .en attaque et en défense .hormis le sauveur ANTHO.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.