Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

GDF-Suez : ça sent le gaz !

Les erreurs de facturation se poursuivent à GDF-Suez. Près de 11 millions de consommateurs sont touchés par ce phénomène... comptable.

Isabelle a 23 ans. De niveau brevet de technicien supérieur en négociation relation client, elle travaille en CDD au service client entreprises d’une société de téléphonie mobile à Lyon. « C’est un métier alimentaire en attendant de trouver un métier dans ma branche » explique-t-elle. Célibataire, elle doit subvenir aux besoins de son enfant mis au monde il y a dix mois. Ses revenus sont moyens. Elle perçoit un salaire de 1200 euros net. En comptant le loyer, les charges et les frais quotidiens, les fins de mois sont difficiles.

Mardi, Isabelle reçoit un appel du service client de GDF-Suez qui lui réclame 1212 euros au titre de l’année 2008 en plus des mensualités de cette année. « Je suis tombée de haut. Elle promet : je n’ai reçu aucune facture au cours de l’année 2008 ». Malgré ses explications, le service client ne lâche pas prise et lui fait une proposition surréaliste : « soit vous payez en quatorze fois, soit vous payez immédiatement ! C’est maintenant qu’il faut faire un choix. Si vous refusez, vous devrez nous contacter au plus vite pour fixer un échéancier en cinq fois ». Le service client n’a pas pris la peine de s’attarder sur la situation de la jeune maman.

Selon GDF-Suez, « les comptes ont été bloqués en 2008 suite à la fusion. Cette personne n’est pas la seule, 11 millions de consommateurs sont touchés ». Soit. Reste qu’il est difficile d’accepter un ultimatum financier, surtout en temps de crise et des perpétuelles remises en questions du pouvoir d’achat. Isabelle n’est effectivement pas la seule. L’une de ses collègues s’est vue réclamer la modique somme de 2500 euros. D’autres témoignent leur désarroi sur Internet, où les montants réclamés peuvent atteindre des extrêmes, de « 0,00 € » à la dizaine de milliers d’euros.

Isabelle ne compte pas en rester là. Après avoir contacté Allô service public au « 3939 », elle a pu être mise en relation avec la Commission de régulation de l’énergie, qui lui a conseillé d’envoyer un dossier au service réclamation de GDF-Suez… « avec un chèque d’au moins 50 euros » pour éviter la coupure de gaz. La société est tenue de répondre à Isabelle dans un délai de deux mois. En cas de mécontentement de la part de la cliente, celle-ci pourra saisir le médiateur national de l’énergie. Avec ce mode de gestion, GDF-Suez confirme son statut d’usine à gaz. Affaire à suivre...

Abdelwahid Djaballah



Tags : gaz | gdf | facture |

Commentaires 2

Déposé le 09/05/2009 à 01h49  
Par Lib' Citer

AH oui j'oubliai!! ces erreurs de facturations remontent pour certaines d'entre elles à 2007!!! La vraie question aurait été de se demander pourquoi ça continue et non rien nada... vous faites comme si c'était nouveau...

Déposé le 09/05/2009 à 01h45  
Par Lib Citer

on comprend rien à cet article, on ne sait pas pourquoi GDF-Suez fait ces erreurs... c'est une enquête ou pas... et bien enquêtez et ne vous contentez pas d'un témoignage larmoyant alarmiste... a quoi sont dues ces facturations? "Selon GDF-Suez, « les comptes ont été bloqués en 2008 suite à la fusion. Cette personne n?est pas la seule, 11 millions de consommateurs sont touchés »; si c'est la réponse, elle est incompréhensible et sans rapport... vous vous contentez d'un témoignage que vous renvoyez au rang d'enquêtes... soyez sérieux... D'autant que ces affaires datent vraiment et ça vous ne le rappelez pas! Que fait l'entreprise pour corriger ces erreurs? Journaliste, ça doit aussi se poser de bonnes questions et là vous ne vous en posez aucune!!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.