Fugue à Lyon : les deux adolescentes retrouvées saines et sauves

Fugue à Lyon : les deux adolescentes retrouvées saines et sauves
DR

Leur fugue aura duré une semaine.

Lundi, Laure et Carla, 16 ans, quittaient leur lycée de Sainte-Foy-lès-Lyon et ne donnaient plus de nouvelles. Grâce à l'appel à témoins lancé par les enquêteurs, les deux adolescentes ont été repérées à plusieurs reprises samedi dans le Vieux Lyon. La police a signalé ce lundi matin qu'elles avaient été récupérées dimanche soir "saines et sauves". Elles ont ensuite été remises à leurs parents respectifs.

Les raisons de leur fugue restent inconnues.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Thug le 13/02/2019 à 16:08

La France entière en émoi pendant que ces 2 énergumènes font du shopping dans le vieux Lyon... Elles méritent de rembourser le battage médiateur en travaux d’intérêt généraux !

Signaler Répondre

avatar
Kikiko le 13/02/2019 à 11:44
Ah ah ah ! a écrit le 11/02/2019 à 13h47

...surtout en écrivant leurs noms !

Obligation légale, elles sont mineures

Signaler Répondre

avatar
tant mieux! le 12/02/2019 à 10:56

Ouf pour leurs parents!

Signaler Répondre

avatar
Carolina le 12/02/2019 à 10:52
Délai de 48h. a écrit le 11/02/2019 à 15h41

Dès le départ ça sentais la fugue à plein nez !
Tout ça pour ça ?

Quand je pense aux disparitions inquiétantes, d'adultes qui ne bénéficient pas de tout ce battage médiatique !!!

En pareil cas, la loi fixe un délai de 48h avant que les proches ou la famille, puisse saisir les forces de police.

Je regarde régulièrement l'émission Faits Divers, sur nrj12 animée par morandini (13h40/15h00).

Il n'y a pas longtemps, un des sujets portais sur la disparition d'un homme parti faire quelques courses.
Cela fait plusieurs années que son compagnon souffre de sa disparition et le recherche.

Entre des propos homophobes de gendarmes et de la juge, lui aussi s'est confronté à ce délai débile de 48h.

Je dit débile car, le législateur ne mets pas sur le même pieds d'égalité de droit, une personne potentiellement en danger, au prétexte de l'âge.

Pour conclure, j'espère que les services sociaux et la protection de l'enfance, vont se pencher sur le cas des familles de ces deux jeunes filles.

Surtout que c'est dans les premières 48h que le danger est au plus haut niveau, pour les enfants en véritable danger....!

48h par la loi, encore une loi bien faite !!

Signaler Répondre

avatar
Délai de 48h. le 11/02/2019 à 15:41

Dès le départ ça sentais la fugue à plein nez !
Tout ça pour ça ?

Quand je pense aux disparitions inquiétantes, d'adultes qui ne bénéficient pas de tout ce battage médiatique !!!

En pareil cas, la loi fixe un délai de 48h avant que les proches ou la famille, puisse saisir les forces de police.

Je regarde régulièrement l'émission Faits Divers, sur nrj12 animée par morandini (13h40/15h00).

Il n'y a pas longtemps, un des sujets portais sur la disparition d'un homme parti faire quelques courses.
Cela fait plusieurs années que son compagnon souffre de sa disparition et le recherche.

Entre des propos homophobes de gendarmes et de la juge, lui aussi s'est confronté à ce délai débile de 48h.

Je dit débile car, le législateur ne mets pas sur le même pieds d'égalité de droit, une personne potentiellement en danger, au prétexte de l'âge.

Pour conclure, j'espère que les services sociaux et la protection de l'enfance, vont se pencher sur le cas des familles de ces deux jeunes filles.

Signaler Répondre

avatar
Ah ah ah ! le 11/02/2019 à 13:47
cestmoi a écrit le 11/02/2019 à 10h51

Pourquoi cacher les visages,alors qu'auparavant vous les aviez publiés sans floutage ??????

...surtout en écrivant leurs noms !

Signaler Répondre

avatar
cestmoi le 11/02/2019 à 10:51

Pourquoi cacher les visages,alors qu'auparavant vous les aviez publiés sans floutage ??????

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.