Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

« Qui ne saute pas… » sans acheteurs

La marque était cédée jeudi matin chez le commissaire priseur ANAF, dans le 6e arrondissement de Lyon. Mais elle n'a pas trouvé preneur. La mise à prix était de 100.000 euros et cette vente devait être l’aboutissement d’une bataille juridique longue de 8 ans entre Julien Koré, son propriétaire, et l’Olympique Lyonnais notamment. Le créateur et dépositaire de la marque pensait faire une bonne opération en lançant son entreprise mais plusieurs évènements l’ont poussé à la liquidation judiciaire.

Gagner de l’argent en vendant des produits dérivés

C’est l’objectif que s’était fixé Julien Koré en 2001. A l’époque, ce Lyonnais est à Toulouse quand il décide, après une discussion avec un ami, de déposer l’appellation "Qui ne saute pas…", en référence à un chant des supporters de l’Olympique Lyonnais. Le néo-chef d’entreprise contacte quelques mois plus tard l'OL pour lui proposer de produire ensemble des tee-shirts, des boissons et des produits alimentaires ou encore de la vaisselle. Mais les dirigeants refusent, arguant que c’est "s’approprier le slogan des supporters". Mais dans la foulée, un CD reprenant ce même chant est édité par le club. Julien Koré porte alors plainte pour plagiat et engage plus de 30.000 euros dans une longue bataille juridique. Cette dernière débouche en février dernier sur la liquidation judiciaire de l’entreprise.

Pas de rancœur mais encore de la volonté

La vente devait attirer d’importants investisseurs car le slogan a été déposé dans plusieurs villes de France et peut en théorie servir pour tous les clubs de football. Du coup, les dettes de l’entreprise de Julien Koré devaient s’effacer d’un seul coup. Pour l’instant, le Lyonnais ne dit avoir "aucune rancœur envers l’OL" et déclare supporter le club "depuis 1973". "Enervé et usé" par six années de frais, il souhaite maintenant passer à autre chose. Après cette vente sans acheteurs, il n’exclut pas une nouvelle fois de porter plainte contre l’Olympique Lyonnais. "Le club a sorti un tee-shirt qui porte l’inscription « Qui ne porte pas le maillot n’est pas lyonnais », avance Julien Koré. Un huissier a constaté les faits et je serais prêt à me battre s’il le faut." Affaire à suivre.

Gwenaël Windrestin



Tags : ol | enchères | qui ne saute pas |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.