Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean Nouvel, lors de l'inauguration de la tour Ycone à Lyon - LyonMag

Ycone : avec l’architecte Jean Nouvel, les Lyonnais ne sont pas rancuniers

Jean Nouvel, lors de l'inauguration de la tour Ycone à Lyon - LyonMag

Gérard Collomb a visiblement oublié les déboires et malfaçons du chantier de l’Opéra de Lyon.

"Jean Nouvel est un architecte exceptionnel", s’est récemment félicité Gérard Collomb à l’occasion de l’inauguration de l’immeuble Ycone à la Confluence. Jean-Christophe Larose en a rajouté une couche en matière de flagornerie : "C’est génial que Jean Nouvel revienne à Lyon", a lâché le patron du groupe Cardinal qui a joué les promoteurs pour cette tour d’habitation dont la façade ne laisse pas indifférent. Il y a ceux qui aiment et ceux qui détestent. N’en déplaise à ces derniers, il est probable que ce bâtiment vienne rapidement devenir emblématique du quartier du 2e arrondissement.

 

Jean-Christophe Larose et Gérard Collomb - LyonMag

 

Ce n’est bien évidemment pas un hasard si Jean Nouvel compte parmi les plus célèbres architectes actuels. Il collectionne les prix comme d’autres les rubans d’inauguration. Sa fiche Wikipédia fait état d’une trentaine de distinctions dont le fameux prix Pritzker qu’il a décroché en 2008 et qui est à l’architecture ce que le Bocuse d’Or est à la cuisine.

 

Avant même d’accueillir son premier habitant, sa tour lyonnaise a déjà décroché le Prix régional au concours des Pyramides d’argent en 2018, celui des Pyramides bas carbone en 2017, et le Prix innovation Industrielle en 2018. Excusez du peu !

 

Le cauchemar de l'Opéra

 

Visiblement, ces multiples récompenses ont fait perdre la mémoire à nos responsables lyonnais. En manque cruel de phosphore, Gérard Collomb et les autres ont donc oublié les déboires du précédent grand chantier lyonnais de Jean Nouvel. Nous évoquons ici la rénovation de l’Opéra dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas laissé que de bons souvenirs entre Saône et Rhône. Si l’esthétique du bâtiment et la prouesse technique de sa réalisation ont été à l’époque saluées, on s’est rapidement heurté à des problèmes majeurs de malfaçons.

Certains Lyonnais se souviennent de ces plaques de la verrière du dôme qui étaient tombées dans la rue, sans faire heureusement de blessé. De même, on avait échappé au pire avec une machinerie devenue folle et qui aurait pu entraîner des drames.

 

Déjà, dans les premières semaines de la mise en route de l’Opéra Nouvel en 1993, le directeur technique de l’époque écrivait : "Depuis trois semaines, nous avons pris possession du théâtre. Il nous est apparu des malfaçons mettant en cause la sécurité des personnels liés au matériel […]. Je n’étais pas du tout d’accord pour faire travailler le personnel dans ces conditions […]. Je décline toute responsabilité en cas d’incident".

 

Quelques travaux permettaient de parer au plus urgent. Mais les dysfonctionnements n’avaient pas disparu. Au point qu’après un énième incident qui aurait pu être dramatique, plusieurs membres du personnel avaient porté plainte pour mise en danger d’autrui. Au vu d’un rapport d’expert évoquant la dangerosité de l’ensemble de l’installation scénique, la Ville décidait purement et simplement de suspendre les spectacles pour mener à bien les travaux indispensables en matière de sécurité.

On ne reviendra pas sur la longue bataille juridique qui a opposé pendant des années la Ville de Lyon et l’architecte. Ce dernier, à travers l’une de ses sociétés, sera finalement condamné en 2011 - près de 20 ans après la fin du chantier- à payer des dommages et intérêts à la Ville.

 

On pourrait imaginer que Jean Nouvel n’a pas eu de chance avec l’Opéra de Lyon. L’ennui, c’est que ce n’est pas son seul chantier -et de loin- qui s’est avéré problématique. On pourrait par exemple évoquer la rénovation du Palais de justice de Nantes qui a là aussi donné lieu à bien du souci avec dans le désordre des chutes de panneaux, des infiltrations d’eau, des pannes du mécanisme de manœuvre des portes, des dysfonctionnements du chauffage, et une panne de climatiseur.

 

 

Plus récemment, on pourrait également évoquer le chantier de la Philharmonie de Paris dont le coût multiplié par près de trois a donné lieu à une sévère polémique. Ce qui est sûr, c’est qu’il est difficile de s’y retrouver dans les structures que contrôle Jean Nouvel. Certaines ont d’ailleurs disparu après un dépôt de bilan.

 

Un professionnel local de l’immobilier relativise : "Il est exact qu’il a déposé plusieurs fois le bilan. Mais il ne faut pas oublier que lorsque l’on est comme lui dans l’expérimentation, on est du même coup dans l’innovation ; et il peut toujours y avoir de la casse".

 

Au final, il faut espérer pour les futurs occupants de la tour Ycone que tout se passera bien cette fois.



Tags : Ycone | jean nouvel |

Commentaires 17

Déposé le 20/03/2019 à 21h12  
Par tristanbrisard Citer

Une panne de climatiseur? Quelle honte? Ah..., ces architectes devraient venir avec leur boîte à outils sur les chantiers.

PS : J'ai de mon côté été informé que les distributeurs de PQ du musée du quai Branly étaient vides. Sacré Jean Nouvel!

Déposé le 19/03/2019 à 16h59  
Par Sturlat. Citer

Mdr a écrit le 19/03/2019 à 10h19

Du coup on peut la rebaptiser la tour "youcouncoun", comme dans "Le Corniaud"? ;-) Faut être un peu Coun-coun pour acheter un appart' aussi cher coincé entre la voie ferrée et la périph', et qui fait sauna aux premiers rayons de soleil...

ah ah ah... excellent

Déposé le 19/03/2019 à 10h19  
Par Mdr Citer

Du coup on peut la rebaptiser la tour "youcouncoun", comme dans "Le Corniaud"? ;-) Faut être un peu Coun-coun pour acheter un appart' aussi cher coincé entre la voie ferrée et la périph', et qui fait sauna aux premiers rayons de soleil...

Déposé le 19/03/2019 à 07h59   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Exocet Citer

Pourrait on éviter de faire appel à ce monsieur véritable pompe à fric qu’il aille construire dans les pays du Golfe

Déposé le 19/03/2019 à 02h03   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par lol Citer

Déjà tous les déboires de l opéra ne sont pas dus à l architecte mais plutôt au bureau de contrôle technique et toute l équipe d’exécution en général. A ce que je sache les plaques qui se décrochent de la tour incity ne sont pas le fait de l’architecte mais de Bouygues. Ensuite vous parlez d une opération publique alors qu aujourd’hui c est une opération strictement privée. C est un tout autre cadre.

Déposé le 18/03/2019 à 14h28  
Par Point de vue Citer

Nostromo a écrit le 18/03/2019 à 09h31

Tout le monde n'a pas oublié les catastrophes de Jean Nouvel et la liste ci-dessus est effectivement loin d'être exhaustive.
D'une façon générale, les architectes stars laissent de belles bouses derrière eux, souvent pour 1 génération seulement car ça ne tient pas beaucoup plus longtemps.
Un exemple qui parlera à tout le monde ici est la gare Part Dieu et surtout sa magnifique verrue place Béraudier.
On rappellera tout de même qu'il se trouve des élus pour accepter et valider les projets foireux de ces architectes qui ne sont donc pas les seuls responsables
Enfin reste une question : comment cette tour peut elle se revendiquer "Pyramide bas carbone " alors qu'elle sera massivement climatisée par les acquéreurs post livraison (vu l'exposition et le vitrage)
Ça c'est vraiment se foutre du monde avec le sourire

Bien analysé. Concernant les bâtiments de la gare de la Part-Dieu et celui de la place Béraudier, ils n'auront effectivement pas vécu longtemps, 35 ans pour les premiers, en pleine démolition actuellement, et 25 ans pour le second. Une opération très coûteuse et aussi très polluante (production du ciment + déconstruction).
Cela dit, ce n'est pas du à leurs malfaçons mais à une mégalomanie immobilière, avec le méga-projet de modernisation de la Part-Dieu.
Pour la tour Ycone, sans doute une aberration écologique (bonjour le système de climatisation avec toute cette verrerie), mais comme c'est signé Nouvel... ça va se vendre, et à prix d'or. Les architectes ont clairement le dessus sur les ingénieurs du bâtiment.

Déposé le 18/03/2019 à 14h02  
Par Gégé la magou!lle Citer

C'est pas grave, ce sont les contribuables qui paient ces délires architecturaux...
Tant que l'ego des élus et des architectes est satisfait, qu'importe le reste ?

Déposé le 18/03/2019 à 13h55  
Par Magie Citer

Attendez, Jean Nouvel arrive à transformer des terrains presque vagues en immeubles prestige à 10000€ le m2.

La ville sait reconnaitre et récompenser les magiciens.

Pour connaitre le tour de magie, on verra plus tard, quand les responsabilités seront oubliées.

Déposé le 18/03/2019 à 13h36  
Par Ouais c'est ça Citer

Comme ci l'architecte avait lui même construit ou rénové ces bâtiments... Faut vraiment rien connaitre au BTP pour écrire des âneries pareils...

Déposé le 18/03/2019 à 13h32  
Par IngéniOr Citer

a voir a écrit le 18/03/2019 à 11h47

Il est vrai que les architectes, sont plutôt théorique sur la planche. Après les ingénieurs font au mieux pour la construction !
En effet, les lyonnais ne sont pas rancuniers, ils payent!
Idem pour la place des Terreaux façon Buren !
Remise a neuf une fois encore avec ses jets d'eau gadgets!

Aggravés par les passages cadencés des trolleybus articulés au poids de 17 tonnes plus passagers serpentant de la Comédie jusqu'à Saint Paul. Une aberration technique et destructive !

Ça fait longtemps que les archis n'ont plus de bagage technique en France... Alors forcément

Déposé le 18/03/2019 à 13h15  
Par pasbonpasbon Citer

Dark Vadehors ! Bling bling gonflé !!

Déposé le 18/03/2019 à 13h10  
Par Nostromo Citer

Democless a écrit le 18/03/2019 à 11h18

Il serait bon que des personnes compétentes en architecture et ingénierie du bâtiment nous éclairent sur les dysfonctionnements de ces constructions et des actes politiques des élus car les citoyens, contribuables et usagers en font les frais sans dommages ni inculpation des responsables.
On est étonné de l'absence de suites des scandales du musée des confluences qui a coûté 6 fois le prix initial. Idem pour la navette Rhônexpress qui est une escroquerie permanente pour les voyageurs et les deniers publics.

Je ne connais pas bien le dossier de l'Opéra n'ayant pas travaillé dessus
Mais en gros on peut résumer ainsi : déformation imprévue de la structure métallique suivie de la chute de parements, d'éclatement de vitrages et surtout d'infiltrations d'eau.
On observe sensiblement la même chose sur la gare de Part Dieu et ses bâtiments satellites.
Pour le musée des Confluences c'est encore un peu tôt pour voir les déformations éventuelles. Mais je pense que l’ingénierie a bien rattrapé le délire de l'architecte... A 3 fois le prix quand même c'est bien le minimum !
Nouvel et ses acolytes, y compris le "grand" Le Corbusier sont des calamités

Déposé le 18/03/2019 à 12h36  
Par mdr Citer

Mister Bean + Gru = Jean Nouvel

Déposé le 18/03/2019 à 12h14  
Par Nouvela Citer

Attention aux bouts de métal qui vont tomber !!!

Déposé le 18/03/2019 à 11h47  
Par a voir Citer

Il est vrai que les architectes, sont plutôt théorique sur la planche. Après les ingénieurs font au mieux pour la construction !
En effet, les lyonnais ne sont pas rancuniers, ils payent!
Idem pour la place des Terreaux façon Buren !
Remise a neuf une fois encore avec ses jets d'eau gadgets!

Aggravés par les passages cadencés des trolleybus articulés au poids de 17 tonnes plus passagers serpentant de la Comédie jusqu'à Saint Paul. Une aberration technique et destructive !

Déposé le 18/03/2019 à 11h18  
Par Democless Citer

Il serait bon que des personnes compétentes en architecture et ingénierie du bâtiment nous éclairent sur les dysfonctionnements de ces constructions et des actes politiques des élus car les citoyens, contribuables et usagers en font les frais sans dommages ni inculpation des responsables.
On est étonné de l'absence de suites des scandales du musée des confluences qui a coûté 6 fois le prix initial. Idem pour la navette Rhônexpress qui est une escroquerie permanente pour les voyageurs et les deniers publics.

Déposé le 18/03/2019 à 09h31  
Par Nostromo Citer

Tout le monde n'a pas oublié les catastrophes de Jean Nouvel et la liste ci-dessus est effectivement loin d'être exhaustive.
D'une façon générale, les architectes stars laissent de belles bouses derrière eux, souvent pour 1 génération seulement car ça ne tient pas beaucoup plus longtemps.
Un exemple qui parlera à tout le monde ici est la gare Part Dieu et surtout sa magnifique verrue place Béraudier.
On rappellera tout de même qu'il se trouve des élus pour accepter et valider les projets foireux de ces architectes qui ne sont donc pas les seuls responsables
Enfin reste une question : comment cette tour peut elle se revendiquer "Pyramide bas carbone " alors qu'elle sera massivement climatisée par les acquéreurs post livraison (vu l'exposition et le vitrage)
Ça c'est vraiment se foutre du monde avec le sourire

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.