Démission du cardinal Barbarin : le pape François insiste sur "la présomption d’innocence"

Démission du cardinal Barbarin : le pape François insiste sur "la présomption d’innocence"
Le cardinal Barbarin - LyonMag

Le souverain pontife a eu l’occasion de s’exprimer dimanche soir dans l’avion qui le ramenait de son voyage au Maroc.

Interrogé par un journaliste français sur son refus d’accepter la démission de l’archevêque de Lyon après sa condamnation dans l’affaire Preynat, le pape François n’a pas manqué de répondre. "Le cardinal Barbarin, un homme d’Eglise, a présenté sa démission. Moi, je ne peux pas moralement l’accepter car juridiquement, aussi dans la jurisprudence mondiale classique, il y a la présomption d’innocence tant que le cas est ouvert. Il a fait un recours, et le cas est ouvert", a-t-il déclaré.

"Quand le second tribunal délivrera une sentence, on verra ce qui se passera. (…) Peut-être n’est-il pas innocent, mais il faut présumer qu’il l’est", a ajouté le souverain pontife qui avait reçu le cardinal Barbarin il y a quinze jours.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
google le 01/04/2019 à 21:20

Donc un imam catholique d un autre pays est interrogé sur la justice française... ma foi.. ma foi... les bot du RN?

Signaler Répondre

avatar
Catholibans le 01/04/2019 à 13:40
Rappel à l'ordre a écrit le 01/04/2019 à 13h06

Bergoglio ne doit pas se mêler dans une affaire juridique d'un autre état souverain. La loi c'est la loi !

Bien dit, mais les intégristes ne voient pas les choses de cette manière là

Signaler Répondre

avatar
Rappel à l'ordre le 01/04/2019 à 13:06

Bergoglio ne doit pas se mêler dans une affaire juridique d'un autre état souverain. La loi c'est la loi !

Signaler Répondre

avatar
Vieux fossiles le 01/04/2019 à 13:01

L'eglise via ces hauts dignitaires passe sont temps a cacher les choses a la judtice...... Mais la elle s'y refugie

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 01/04/2019 à 12:15

On ne l’accuse absolument pas d’avoir commis des actes pedophiles, on l’accuse de ne pas être intervenu et donc de laisser faire. Il était parfaitement au courant et n’a pas cherché à protéger les enfants. C’est très grave mais le pape en bon jésuite répond à côté...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.