Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rien ne va plus pour le lyonnais Louis Thannberger

C’est au début du mois de juin que le Tribunal de Commerce de Paris doit se prononcer sur deux assignations en liquidation judiciaire de la société EFI, détenue par l’homme d’affaires lyonnais Louis Thannberger. Europe Finance et Industrie s’est déclarée en cessation de paiement au début de l’année et la demande de redressement judiciaire a été refusée il y a quelques semaines. C’est donc un coup d’arrêt pour un homme à qui tout a réussi.

Les salariés d’EFI ne perçoivent plus leurs salaires depuis décembre dernier et ils ont décidé de prendre les choses en main : ce sont les premiers à avoir assigné leur entreprise en liquidation, pour espérer obtenir des indemnités. Ils ont également fait appel au procureur de la République pour que celui-ci ouvre une enquête. L’autre demande a été faite par les fils Thannberger eux-mêmes, Jean et Rémy, les dirigeants et fondateurs du Groupe Thannberger, et officiellement candidats à une possible reprise. Ils se basent de leurs côtés sur un prêt de 500.000 euros accordé à EFI et dont ils sont cautions. Le Tribunal de Commerce de Paris connaît bien l’affaire : il a refusé le 17 mars dernier la possibilité d’un redressement judiciaire et il va devoir étudier les deux dossiers les 2 et 8 juin prochain.

Europe Finance et Industrie pourrait en fait être une nouvelle victime de la chute des valeurs boursières. La société est née en 1992 après le passage de Lyon à l’avenue des Champs-Elysées à Paris de l’entreprise Lyon Finance et Industrie. Spécialisée dans l’introduction en bourse de PME à forte valeur montante, EFI a permis à des sociétés de la région Rhône-Alpes d’avoir leur première cotation sur le second marché ou le marché libre, comme Majorette, Smoby, Seb, Desjoyaux, Maxi-Livres ou Infogrammes, puis à des sociétés chinoises d’être cotées sur les marchés parisiens. Son chiffre d’affaires s’élève à dix millions d’euros pour l’année 2008, pour 1,2 million d’euros de bénéfice. Louis Thannberger a toujours su prendre des risques, même s’ils étaient inconsidérés. Deux opérations marquent sa vie financière : la réglementation du marché hors-cote, qui deviendra plus tard le marché libre, puis le conseil qu’il apporte à Jean-Michel Aulas, président d’OL Groupe, dans la démarche d’introduire pour la première fois en bourse un club de football français. Seul ombre au tableau : Louis Thannberger n’a jamais réussi à convaincre les investisseurs locaux de créer à Lyon "Euroclass", une bourse de province réservée aux moyennes entreprises.

A lire aussi, le portrait de Louis Thannberger :
http://www.lyonmag.com/article/3960/l-irresistible-ascension-de-louis-thannberger



Tags : Europe Finance et Industrie | EFI | Thannberger | économie |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.