Lyon et sa région : l’activité économique en baisse depuis la fin du confinement

Lyon et sa région : l’activité économique en baisse depuis la fin du confinement
Image d'illustration- LyonMag

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes vient de communiquer ses chiffres sur l’activité économique de la région depuis trois mois. Sans surprise, elle est en baisse.

La perte d’activité économique aurait été de 29% en avril, 22% en mai et se limiterait à 12 % en juin, symbole que l’économie repart progressivement depuis la fin du confinement.

Au premier trimestre 2020, dans la région, l’emploi salarié chute fortement, - 2,2%, soit 67 400 emplois supprimés, essentiellement dans le secteur privé. Mais c’est surtout l’emploi intérimaire qui souffre, avec 44 200, soit 40,2% d’intérimaires en moins dès fin mars en Auvergne-Rhône-Alpes.

De manière générale, entre mars et mai, le nombre de demandeurs d’emploi affiche un bond de 29,7% au niveau régional.

Pour la relance économique, ddes aides et des reports de paiements sont mis en place. Pas moins de 155 200 personnes relevant du régime complémentaire des indépendants ont pu bénéficier d’une aide avant le 4 juin. C’est dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration que le report de charges est le plus important, avec 63,3%. "Pendant le confinement, Auvergne-Rhône-Alpes aurait été l’une des régions structurellement les plus durement touchées du fait de ses particularités économiques : industrie, hôtellerie-restauration, etc. En juin, l’estimation de la perte d’activité au niveau local est plus fragile, en raison de reprises différenciées selon les établissements. On peut estimer cependant que pour les départements et pour la région, elle serait à un niveau comparable à celle de la France", indique l’institut.

X
14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
l'instit le 16/07/2020 à 17:37
Impressionnant a écrit le 15/07/2020 à 13h36

En ce moment il faut être fonctionnaire...pas la moindre suppression de poste en vue. La crise connait pas. C'est le privé qui se prend tout dans la tronche. Heureusement que l'on est dans une économie ultra-néo-turbo-libérale avec 57 % de dépenses publics et un état qui pompe 48% de la richesse produite. Ce doit pas être encore assez....

fonctionnaire = service public...

il est malheureux mais logique que le privé perde des emplois. avec la crise on consomme moins, on dépense moins. restos, boites de nuits, magasins de fringue prennent une claque par contre police/hôpitaux/écoles etc ne sont pas près de perdre leurs clientèle...

Signaler Répondre

avatar
Blablabla et après? le 16/07/2020 à 16:14
Vert à moitié plein a écrit le 15/07/2020 à 12h30

Au moins quand les écolos auront coulé Lyon et ses entreprises ils pourront dire que c'était pas de leur faute ^^

Vous lisez dans le mare de café?

Signaler Répondre

avatar
Venividivici le 16/07/2020 à 07:08
Vert à moitié plein a écrit le 15/07/2020 à 12h30

Au moins quand les écolos auront coulé Lyon et ses entreprises ils pourront dire que c'était pas de leur faute ^^

Une explication s impose .

Signaler Répondre

avatar
sajron le 15/07/2020 à 22:02

La rue de la Ré le samedi après midi c’est déjà pas joisse, je ne parle pas de cette horreur qu’est la place des terreaux et sa faune

Signaler Répondre

avatar
Gérard C. le 15/07/2020 à 18:45
Alban a écrit le 15/07/2020 à 12h47

COVID ou EELV, entre les 2, mon coeur balance...

Les lyonnais vont finir par trouver moins dangereux le COVID que la politique EELV.

Signaler Répondre

avatar
Syndrome du déjà vu le 15/07/2020 à 15:21
Impressionnant a écrit le 15/07/2020 à 13h36

En ce moment il faut être fonctionnaire...pas la moindre suppression de poste en vue. La crise connait pas. C'est le privé qui se prend tout dans la tronche. Heureusement que l'on est dans une économie ultra-néo-turbo-libérale avec 57 % de dépenses publics et un état qui pompe 48% de la richesse produite. Ce doit pas être encore assez....

Il fallait passer les concours de la fonction publique et aller bosser comme prof flic dans la région parisienne ou dans une banlieue de l'est lyonnais... Commence par ça puis tu pourras parler des privilégiés fonctionnaires.

Signaler Répondre

avatar
poljgf le 15/07/2020 à 15:03
aramis a écrit le 15/07/2020 à 14h00

S'il y a une 2ième vague , les jeunes cons sans masques qui se sont agglutinés en masse pour faire la "féte" et qui regardent d'un air moqueur dans la rue ceux qui en portent , vont en chier grave , plus de travail donc fini la féte , plus de voiture , problème pour payer son loyer , probléme pour manger , ect ect , ça sera des clochards !!!!!

On s'en contentera papi t'inquiète, je préfère être clochard que mort ;)))))

Signaler Répondre

avatar
aramis le 15/07/2020 à 14:00
PerouAtLC a écrit le 15/07/2020 à 12h16

Prêt pour le deuxième effet "Kiss Cool" ? (la deuxième vague).
Ca ne saurait tarder !

S'il y a une 2ième vague , les jeunes cons sans masques qui se sont agglutinés en masse pour faire la "féte" et qui regardent d'un air moqueur dans la rue ceux qui en portent , vont en chier grave , plus de travail donc fini la féte , plus de voiture , problème pour payer son loyer , probléme pour manger , ect ect , ça sera des clochards !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 15/07/2020 à 13:36

En ce moment il faut être fonctionnaire...pas la moindre suppression de poste en vue. La crise connait pas. C'est le privé qui se prend tout dans la tronche. Heureusement que l'on est dans une économie ultra-néo-turbo-libérale avec 57 % de dépenses publics et un état qui pompe 48% de la richesse produite. Ce doit pas être encore assez....

Signaler Répondre

avatar
Lepapet le 15/07/2020 à 13:20

Quelle découverte macro-économique !.
R.A.A serait la région économique la plus touchée par cette crise ?. C'est le deuxième poumon économique de ce Pays, il fallait si attendre un peu. Si vous rajoutez maintenant à cette situation (plus que délicate), des contraintes écologiques à n'en plus finir - la reprise de septembre (si reprise il y a...) ne sera pas au rendez-vous. N'y comptez pas. Celles et ceux qui retrouveront un emploi (de l'emploi) - seront celles et ceux qui sont et restent les vrais professionnels dans leurs branches respectives. Les autres (malheureusement) n'auront comme soutien moral, que les discours larmoyants mais si hypocrites des Politiques. Le covid 19 est bien la Loi d'Airain déguisée de ce 21ème siècle déjà si surprenant.

Signaler Répondre

avatar
D'abord.. le 15/07/2020 à 12:48

la plupart des citoyens ont peu de moyens,puis tous les prix ne cessent d'augmenter mais pas les salaires et encore moins les retraites, n'écoutez pas les médias qui annoncent des revenus..abbérants..faudrait revoir tout cela !

Signaler Répondre

avatar
Alban le 15/07/2020 à 12:47

COVID ou EELV, entre les 2, mon coeur balance...

Signaler Répondre

avatar
Vert à moitié plein le 15/07/2020 à 12:30

Au moins quand les écolos auront coulé Lyon et ses entreprises ils pourront dire que c'était pas de leur faute ^^

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 15/07/2020 à 12:16

Prêt pour le deuxième effet "Kiss Cool" ? (la deuxième vague).
Ca ne saurait tarder !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.