Lyon : condamné plusieurs fois pour viols et agressions sexuelles, Luc Tangorre retourne en prison

Lyon : condamné plusieurs fois pour viols et agressions sexuelles, Luc Tangorre retourne en prison
photo d'illustration - Lyonmag.com

La chambre de l'instruction de la cour d'appel a ordonné, ce jeudi, la révocation du contrôle judiciaire de Luc Tangorre.

Cet homme de 60 ans, condamné à plusieurs reprises pour agressions sexuelles et viols, a été placé en détention provisoire pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire. Le sexagénaire récidiviste était entré en contact avec une adolescente de 14 ans, dont le nom apparaît comme victime dans un dossier remontant à août 2017. Cet été-là, la jeune fille aurait été abordée par Luc Tangorre dans un parc de Saint-Martin-en-Haut.

Luc Tangorre avait notamment été condamné en 1981 à quinze ans de prison pour neuf agressions sexuelles à Marseille avant d'obtenir une grâce partielle présidentielle, puis à 18 ans de prison en 1993 pour le viol de deux étudiantes américaines.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Business mondial le 31/08/2019 à 10:07

Au dixième viols ,il aura gagné une poupée gonflable made in china . Nous sommes tous devenus des produits de consommation,malheureusement.

Signaler Répondre

avatar
pie69 le 30/08/2019 à 21:52

C’est marrant comme lorsqu’un nom sonne français il est divulgué !? Merci à la presse d’être plus libre et ouverte !!! Heureusement qu’il y a CharlieHebdo !

Signaler Répondre

avatar
Delimo le 30/08/2019 à 18:12

Le problème c'est que la première affaire était une erreur judiciaire,

la seconde un montage avec deux américaines dont le récit ne tient pas par rapport aux réalités : ce qu'elles décrivent n'est pas possible. Il s'agissait de l'empêcher de déposer une requête en révision.

la troisième, c'est sa fille de 11 ans qui a inventé un pédophile dans un labyrinthe et il s'est trouvé une préadolescente pour prendre la blague au sérieux. ET deux autres gamines qui ont lu les journaux et se sont dits : puisqu'il est désigné coupable, on peut l'accusé mais en racontant n'importe quoi. Effectivement ça marche.

la quatrième, une fille qui ayant lu les compte rendus péremptoires de la presse qui condamne sans lire les dossiers, a cru bon de le désigner comme l'ayant abordée, mais elle décrit un cycliste et M. Tangorre ne fait pas de vélo et n'a pas la tenue qu'elle décrit. Et en plus il ne pouvait pas se trouver à cet endroit à ce moment là. ET les deux copines qui l'accompagnaient ne le reconnaissent pas elles.

Avant d'émettre des jugements, il convient de connaître les dossiers et ne pas se dire : c'est vrai puisque je l'ai lu dans le journal.

Signaler Répondre

avatar
Sergio le 30/08/2019 à 17:09

Gracier partiellement une honte laisser des gens comme ça dehors il mérite la torture a perpétuité quelle pays et justice pffff

Signaler Répondre

avatar
borsalino le 30/08/2019 à 16:27

Une liste de tueurs en série parmi Luc Tangorre figure !? Cet homme a été condamné pour viols et agressions sexuels non pas pour des meurtres ! Un journaliste (nouveau detective) semblait avoir pris ses renseignements sur google son article concernait Yvan Keller, un tueur de vieilles dames en France, il a choisi 2 photos l'une du tueur en série et l'autre de Luc Tangorre . Si est facile et donné à un journaliste de fouiner sur le netpour glaner des infos sur les faits divers , il en est tout autant à n'importe qui d'entre nous d'en faire autant d'où ma méfiance envers cette affaire car je viens de lire sur " le progrès" que la mère a quitté son département pour venir s'installer à quelques centaines de mètres du domicile de ce monsieur , n'y aurait-il pas anguille sous roche dans cette soit disant "agression sexuelle" si l'on considère qu'une main posée sur l'épaule et/ou une caresse sur la main en rendant la monnaie en est une si tel est le cas , messieurs faites attention vous risquez la prison à moins que comme vous ne vous nommez pas Luc Tangorre , la jeune fille n'ira surement pas déposée plainte sauf si vous avez été déjà condamné pour viols et agressions sexuels et qu'elle en a entendu parler .Je ne défend en aucun cas les agresseurs sexuels mais je ne sens pas cette affaire nommez pas Luc Tangorre , la jeune fille n'ira pas déposée plainte de désigner une personne quand son histoire est connue et qui croira -t-on et rare sont les " victimes qui vont aménager juste à coté de leurs agresseurs " puisqu'en général son adresse figure dans le dossier et auquel la partie civile peut en prendre connaissance"

Signaler Répondre

avatar
Encore des Suédois le 30/08/2019 à 12:20
Mô viette a écrit le 30/08/2019 à 11h41

La blague....

Emile Louis, Luc Tangorre, Michel Fourniret, Marc Dutroux.
Toujours les memes

Signaler Répondre

avatar
Question? le 30/08/2019 à 11:52

Mais pourquoi était il sorti?

Signaler Répondre

avatar
Mô viette le 30/08/2019 à 11:41
Paulo a écrit le 30/08/2019 à 08h28

Quand le nom est français oui.
Notez que c'est rare.

La blague....

Signaler Répondre

avatar
Paulo le 30/08/2019 à 08:28
labiscotte a écrit le 29/08/2019 à 21h58

On donne l'identité complète des prévenus maintenant ?

Quand le nom est français oui.
Notez que c'est rare.

Signaler Répondre

avatar
labiscotte le 29/08/2019 à 21:58

On donne l'identité complète des prévenus maintenant ?

Signaler Répondre

avatar
LULU LE GAULOIS le 29/08/2019 à 16:00

LUI LAISSER QUE 4 OU 5CM POUR URINER ET C' EST BON
COMME A TOUS LES VIOLEURS ET A TERME PLUS DE VIOL

Signaler Répondre

avatar
Mô viette le 29/08/2019 à 14:22

Une chance .....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.