Lyon : le tireur de la Guillotière avait pris de la drogue et des médicaments

Lyon : le tireur de la Guillotière avait pris de la drogue et des médicaments
LyonMag

Il n’a pu être entendu que ce samedi par les enquêteurs.

Interpellé chez lui, au 33 rue Paul Bert, vendredi après avoir tiré avec une carabine à plomb sur des passants, le jeune homme de 22 ans se trouvait effectivement dans un état second et avait été hospitalisé. Il s’avère qu’il avait consommé de la drogue et des médicaments.

De nouveau lucide, le tireur de la Guillotière a reconnu en partie les faits. Il admet avoir fait l’usage de son arme depuis la fenêtre de son appartement, semant la panique dans le quartier du 3e arrondissement de Lyon et entraînant l’intervention du Raid.

Mais l’homme déjà condamné à deux reprises par le passé, dont une fois pour violences avec arme, n’a pas su expliquer ses motivations. Il réfute d’ailleurs l’idée d’avoir souhaité blesser quelqu’un.

Pour rappel, quatre passants avaient été très légèrement blessés par les plombs reçus.

Ce dimanche, le tireur devrait être présenté au parquet en vue de sa mise en examen, d’une probable incarcération et d’une éventuelle expertise psychiatrique.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
justice rouge le 23/09/2019 à 10:17

irresponsable donc innocent
merci aux juges
NEXT

Signaler Répondre

avatar
Les joies de la Guill' le 23/09/2019 à 10:06

Circonstance atténuante monsieur le Juge: en bas de chez lui rue Paul Bert, il était tout le temps sollicité par des dealers qui en se cachent même pas.
(c'est du second degré bien sûr, même si c'est vrai...)

Signaler Répondre

avatar
Sam le 23/09/2019 à 08:02

Bonjour à tous, cet homme mérite sa sanction, car se qu'il a fait est répréhensible et non excusable !!!

Signaler Répondre

avatar
Zlatan le 23/09/2019 à 06:39

Bon faut pas décoller c juste une carabine à plomb c excusable je ponsse

Signaler Répondre

avatar
Maurice le 22/09/2019 à 21:39

AU TROU DIRECT!

Signaler Répondre

avatar
Fantasme le 22/09/2019 à 20:44

Encore un fantasme….
Juste un "ressenti" mais surement pas une réalité...

Signaler Répondre

avatar
Shingo le 22/09/2019 à 20:20

Oui mais avant de prendre la drogue, il était normal et bien de choisir prendre ce drogue pour se passer à cet état. Et aussi comme il n'est pas musulman c'est pas du terrorisme. Parfois je me pose des questions "qu'est-ce une terrorisme? "

Signaler Répondre

avatar
Oups le 22/09/2019 à 15:48

Je souscrit à la peine du présumé innocent !
Les présumé victimes devront prouver qu'elles ont bien été touché par un plomb !

Quoi j'ai dit une connerie ?

Signaler Répondre

avatar
La marmite le 22/09/2019 à 15:04

Il est beau le suivi!

Signaler Répondre

avatar
Aspho le 22/09/2019 à 14:44
Zorglub a écrit le 22/09/2019 à 08h41

Et certains voudraient légaliser le cannabis...

Et certains picolent et prennent des opiacés prescrits par un médecin ...

Signaler Répondre

avatar
Exterminer les cons le 22/09/2019 à 14:39

Il faut créer une machine qui détecte les déséquilibrés et les mettre en quarantaine

Signaler Répondre

avatar
mdrrr le 22/09/2019 à 14:04
Zorglub a écrit le 22/09/2019 à 08h41

Et certains voudraient légaliser le cannabis...

mange un xanax

Signaler Répondre

avatar
Babet le 22/09/2019 à 13:29
Zorglub a écrit le 22/09/2019 à 08h41

Et certains voudraient légaliser le cannabis...

Et dire que l alcool et les drogues qu'il prenait sont légales....

Signaler Répondre

avatar
zigounette le 22/09/2019 à 11:07

Oui fou mais à cette allure il va falloir agrandir le centre vinatier !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Boby gob le 22/09/2019 à 09:33

C'est un grand malade de la tête. Ce jeune homme.

Signaler Répondre

avatar
Zorglub le 22/09/2019 à 08:41

Et certains voudraient légaliser le cannabis...

Signaler Répondre

avatar
Y a pas marqué bécasse ici !! le 22/09/2019 à 07:37

Un déséquilibré comme d'habitude !!
Pas besoin de donner l'identité du gars, on a bien compris !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.