Grand Hôtel-Dieu de Lyon : une fermeture partielle qui fait grincer des dents

Grand Hôtel-Dieu de Lyon : une fermeture partielle qui fait grincer des dents
Les Halles du Grand Hôtel-Dieu - LyonMag

Un an après l’ouverture du Grand Hôtel-Dieu à Lyon, les clients ne sont pas vraiment au rendez-vous.

À l’Hôtel Dieu rénové à grands frais, c’est un peu l’histoire du méchant grain de sable qui enraye toute une machine. Cette dernière s’est grippée ce week-end ; tous les commerces des Halles du site ont fermé boutique dimanche midi jusqu’au mardi matin suivant (minimum). En cause, une opération de maintenance dans ce que les techniciens appellent la boucle d’eau.

Pour faire simple, on dira que l’ensemble du circuit d’eau pour le chauffage et l’air conditionné est directement pompé dans la nappe phréatique. À Lyon, particulièrement en Presqu’île, tous les professionnels savent que l’eau ainsi pompée est particulièrement sablonneuse. Pour éviter que le sable circule dans le circuit et endommage les installations, il est donc indispensable d’installer des filtres.

À l’Hôtel Dieu, tel n’a pourtant pas été le cas. Sur un chantier à près de deux cents millions d’euros, le promoteur a chipoté pour un malheureux filtre. Résultat, c’est la catastrophe. Depuis un an, les pannes se multiplient chez les commerçants. À plusieurs reprises, les chambres froides se sont mises hors circuit ce qui constitue un réel souci pour les boutiques - charcuterie, poissonnerie, boucherie, fromagerie, restaurants, etc. - qui doivent conserver des produits frais.

On imagine aisément la fureur des commerçants qui payent des loyers très élevés et qui cherchent désespérément les clients que leur avait promis la société gestionnaire du site.

Pour en revenir à notre grain de sable, ne rien faire aurait risqué d’endommager irrémédiablement l’ensemble des installations. D’où la décision qui a été prise d’installer - enfin - ce fameux filtre. Le problème, c’est qu’il ne suffit pas de dévisser trois boulons et de positionner vite fait un petit filtre sur le circuit.

Il s’agit au contraire d’une opération lourde sur le plan technique. Elle nécessite d’arrêter pendant un temps relativement long le fonctionnement de toutes les installations reliées au circuit d’eau.

Dans un premier temps, les travaux avaient été programmés pour être réalisés avant l’été. Ils devaient s’étendre sur plusieurs jours (trois ou quatre). Finalement, il semble qu’une solution technique plus simple et plus rapide ait été trouvée. Les travaux devraient pouvoir être menés à bien en un peu moins de 48 heures.

C’est tout du moins ce qui est annoncé en coulisses, même si certains ne seront rassurés que lorsque l’installation sera à nouveau opérationnelle. A noter que le Grand Hôtel-Dieu n'a absolument pas communiqué cette fermeture au public, hormis des écriteaux sur place.

Déménager deux fois les chambres froides

Depuis dimanche midi et jusqu’à mardi matin, le site est totalement privé de froid et de chaud. Pendant toute cette période, Pignol (charcutier-traiteur), le poissonnier Vianay et le boucher Trolliet sont obligés de retirer toutes leurs marchandises de leurs chambres froides. Plus question d’accueillir les clients ce qui ne les amuse guère.

Il leur a fallu du personnel pour d’abord vider les chambres froides dimanche midi après la fermeture des magasins. Puis, le mardi matin, rebelote mais dans l’autre sens. Il faudra réapprovisionner les boutiques et les réserves. Sans parler du coût important de l’intervention pour installer le filtre, on peut se demander qui va payer les coûts supplémentaires qu’entraînent ces travaux pour les commerçants.

Pour parler des commerçants, on notera qu’ils sont déjà bien remontés contre le gestionnaire du lieu qu’est la société Scaprim. Nombreux sont ceux qui doutent des chiffres de fréquentation annoncés par la Scaprim. En avril dernier, pour le premier anniversaire de l’ouverture, Scaprim annonçait pas moins de 4,8 millions de visiteurs. "Ils doivent compter les entrées et les sorties", brocarde un commerçant persuadé que la réalité est loin d’atteindre ce chiffre.

Quoi qu’il en soit, il faudra encore pas mal de temps avant d’atteindre les 7 millions de visiteurs que l’on a fait miroiter aux commerçants pour les attirer. Pas sûr que, d’ici là, tous soient encore vivants.

Si l’on en croit certaines confidences, les relations entre commerçants et Scaprim sont pour le moins tendues. Descendu de Paris, le patron de la société s’est même fait vertement remettre à sa place par l’un des occupants des Halles qui n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

Si les débuts sont difficiles, les derniers chiffres sont toutefois nettement plus encourageants. Depuis septembre, la fréquentation est en forte progression. Et là, Scaprim n’est pas la seule à l’affirmer. Les commerçants font le même constat ce qui se traduit par une hausse de leur chiffre d’affaires.

50 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pierrot69vl le 27/11/2019 à 20:19
Papimouzo a écrit le 28/10/2019 à 09h10

J étais certain et ça je l avait dit il y a un an que cela ne marcherait pas car on est pas a Dubai!
Mais c est vrai que l on voulait privilégier peut être les classes supérieur quand aux commerçants ce n est qu un juste retour des choses !!!
Et puis Lyon restera toujours ce Qu el'e est !!

A Dubai c'est pire rien ne marche, l'achat n'existe pas malgré les immenses mails, la main d'oeuvre courte rien donc ils sont là pour le coté frime et toutes les marques mondiales friment

Signaler Répondre

avatar
befun le 27/11/2019 à 20:17
axel a écrit le 28/10/2019 à 08h13

les halles auraient du s'installer sous la verrière ....Imaginez vous prendre un blanc et des huitres en novembre sur le petit balcon du magasin de meuble qui domine la cour ....un pur bonheur et quelle vitrine pour Lyon. Dans cette zone , j'aurai mis tous les commerces de bouche a la place des magasins de vetement cytadium, de fleur , de design ....et des tables pour deguster sous la verriere comme a lisbonne ....succes planetaire assure et jaurai mis tous ces magasins qui vivotent a la confluence . Deplacer tous les magasins des halles de lyon (ancienne halle de lyon moche) a l'hôtel dieu c'était succes garanti ...il y a trop peu de magasins de bouche a lhotel dieu et l'offre developpe la demande ....a mediter . qu'en pensez vous ?

hyper bien vu!!!!!!!!! et c'est dommage que pas un n'y ai pensé alors que ça coule tellement de source

Signaler Répondre

avatar
befun le 27/11/2019 à 20:16
banque verte a écrit le 01/11/2019 à 17h59

Le crédit agricole a entre autres acheté l’hôtel Dieu avec l’argent de ses clients à qui on impose différents frais débités sur leur compte sans demander leur accord . Cette banque n’est plus mutualiste depuis très longtemps mais capitaliste pure et dure . Et en plus l’organisation de leurs agences est désastreuse depuis peu de temps .on ne peut qu’avoir envie d’en partir !!

bon je ne suis pas dans cette banque mais on sent le concurrent calomnieux ^^

Signaler Répondre

avatar
banque verte le 01/11/2019 à 17:59

Le crédit agricole a entre autres acheté l’hôtel Dieu avec l’argent de ses clients à qui on impose différents frais débités sur leur compte sans demander leur accord . Cette banque n’est plus mutualiste depuis très longtemps mais capitaliste pure et dure . Et en plus l’organisation de leurs agences est désastreuse depuis peu de temps .on ne peut qu’avoir envie d’en partir !!

Signaler Répondre

avatar
mauvaise ambiance le 01/11/2019 à 16:46

Je n’aime pas du tout l’ambiance

Signaler Répondre

avatar
halles le 01/11/2019 à 14:06

Les Halles Paul Bocuse ne sont pas dans le6eme mais dans le 3ème ! Le problème actuel est le parking LPA qui est en travaux interminables depuis des mois et cette terrasse aménagée qui est une totale hérésie qui ne servira à rien ! Et en plus la ville veut vendre Les Halles et ensuite ça deviendra un grand restaurant ce qui est déjà le cas maintenant ! Les nostalgiques des vraies halles me comprendront !!

Signaler Répondre

avatar
Berthe01 le 31/10/2019 à 13:37
Lolo-Iti a écrit le 28/10/2019 à 22h13

Encore un chantier bâclé à Lyon, une grande tradition locale...

... quel esprit positif et constructif ... c'est intéressant comme remarque ... râler pour râler, en bon gaulois ...

Signaler Répondre

avatar
Coucou le 29/10/2019 à 18:49

Bravo les architectes et ingénieurs

Signaler Répondre

avatar
JP le 29/10/2019 à 15:42
Les halles a écrit le 29/10/2019 à 09h46

Propos de connaisseur: en effet les halles étaient situées à l'emplacement actuel du "Lyon parc auto" entre les rues Claudia et Antoine Salles (vers le palais de la Bourse).
On doit à Louis Pradel leur destruction au profit du parking, et l'érection du bâtiment circulaire en béton brut rue Garibaldi pour les reloger. Ce bâtiment qui m'a toujours fait penser visuellement à un empilement de chocos Prince ;-)

Leur re-localisation à l'hôtel-Dieu serait justifiée.

En connaisseur vous vous placez là
Le "bâtiment circulaire" en béton brut rue Garibaldi est le parking des Halles et non les Halles Paul Bocuse.

Signaler Répondre

avatar
Ah ah le 29/10/2019 à 14:37
Ka.... a écrit le 29/10/2019 à 14h29

Hé Gérard Collin et ses apôtres .
Lyon c pas paris .j habite juste en face et franchement je savais que cela ne servirais a rien.A mon avis les lyonnais souhaitent vivre bien et non pas vivre plus cher.(parisien et installé à Lyon depuis peu)
Cette authenticité lyoinnaise préservons l a.

Un parisien qui vient donner des leçons à Lyon, mais qui ne sait pas écrire correctement le Français, par contre...

Signaler Répondre

avatar
Ka.... le 29/10/2019 à 14:29

Hé Gérard Collin et ses apôtres .
Lyon c pas paris .j habite juste en face et franchement je savais que cela ne servirais a rien.A mon avis les lyonnais souhaitent vivre bien et non pas vivre plus cher.(parisien et installé à Lyon depuis peu)
Cette authenticité lyoinnaise préservons l a.

Signaler Répondre

avatar
gancklo le 29/10/2019 à 13:54
Jade412 a écrit le 29/10/2019 à 10h16

Le capitalisme de Collomb !
Les lyonnais ont d autres préoccupations , les fins de mois difficile.....

Oui exactement.
On a d'autres préoccupations plus importantes et plus graves, que d'aller dans cet endroit qui n'a plus aucun intérêt désormais.

Signaler Répondre

avatar
club le 29/10/2019 à 13:17
Bozo a écrit le 29/10/2019 à 11h58

Le site aurait pu être magnifique mais... incroyable de voir à quel point les cheminements y sont absurdes
Les gens se gênent très vite à la moindre affluence particulièrement pour accéder à la halle des restaurants
Si on peut appeler ça des restaurants
Disons plutôt des pièges à bobos très chers pour ce qui est proposé
Quant au reste des enseignes... bof bof très moyen voire sans intérêt
Non décidément après y être allé 3 fois c'est niet

Exactement.
En tout cas, moi j'y suis allé juste une fois par curiosité et cela m'a suffit à tout jamais.

Signaler Répondre

avatar
Lasso le 29/10/2019 à 12:52
Bozo a écrit le 29/10/2019 à 11h58

Le site aurait pu être magnifique mais... incroyable de voir à quel point les cheminements y sont absurdes
Les gens se gênent très vite à la moindre affluence particulièrement pour accéder à la halle des restaurants
Si on peut appeler ça des restaurants
Disons plutôt des pièges à bobos très chers pour ce qui est proposé
Quant au reste des enseignes... bof bof très moyen voire sans intérêt
Non décidément après y être allé 3 fois c'est niet

Entièrement d'accord dans la rubrique comment mettre de la merde dans un écrin on est dans le haut du tableau !
Comment cet édifice public à été cédé à des investisseurs ignorant et désintéressés de la culture lyonnaise.Futur piège à touristes ,entonnoir à bobos condamné à mon boycott.
Vive les halles de Lyon qui ont bien vu venir la pastille ????

Signaler Répondre

avatar
John69 le 29/10/2019 à 12:35

Lyon Mag censure les commentaires (pourtant pertinent).
Pourquoi avez vous modifiez votre article ???

Signaler Répondre

avatar
Prétentieux le 29/10/2019 à 12:25
Bozo a écrit le 29/10/2019 à 11h58

Le site aurait pu être magnifique mais... incroyable de voir à quel point les cheminements y sont absurdes
Les gens se gênent très vite à la moindre affluence particulièrement pour accéder à la halle des restaurants
Si on peut appeler ça des restaurants
Disons plutôt des pièges à bobos très chers pour ce qui est proposé
Quant au reste des enseignes... bof bof très moyen voire sans intérêt
Non décidément après y être allé 3 fois c'est niet

Tout à fait.

Signaler Répondre

avatar
Bozo le 29/10/2019 à 11:58

Le site aurait pu être magnifique mais... incroyable de voir à quel point les cheminements y sont absurdes
Les gens se gênent très vite à la moindre affluence particulièrement pour accéder à la halle des restaurants
Si on peut appeler ça des restaurants
Disons plutôt des pièges à bobos très chers pour ce qui est proposé
Quant au reste des enseignes... bof bof très moyen voire sans intérêt
Non décidément après y être allé 3 fois c'est niet

Signaler Répondre

avatar
Jade412 le 29/10/2019 à 10:16

Le capitalisme de Collomb !
Les lyonnais ont d autres préoccupations , les fins de mois difficile.....

Signaler Répondre

avatar
Les halles le 29/10/2019 à 09:46
bernd a écrit le 28/10/2019 à 21h02

le bâtiment des halles dans le sixième est horrible. La seule façon de sauver l'hôtel-dieu est de faire revenir la totalité des halles de lyon dans l'hôtel dieu. Les halles de lyon à nouveau dans le centre ville, cela aurait de la gueule !!

Propos de connaisseur: en effet les halles étaient situées à l'emplacement actuel du "Lyon parc auto" entre les rues Claudia et Antoine Salles (vers le palais de la Bourse).
On doit à Louis Pradel leur destruction au profit du parking, et l'érection du bâtiment circulaire en béton brut rue Garibaldi pour les reloger. Ce bâtiment qui m'a toujours fait penser visuellement à un empilement de chocos Prince ;-)

Leur re-localisation à l'hôtel-Dieu serait justifiée.

Signaler Répondre

avatar
cocoy le 29/10/2019 à 08:43

C'est plus Hotel banlieue qu'Hotel Dieu.

Signaler Répondre

avatar
RB69 le 28/10/2019 à 23:55

Nous on adore les petites halles de l’hôtel dieu. Pas une visite en presque île sans un détour la bas voir une petite halte dégustation. Les magasins sont trop standard par contre : si ils veulent remplir il faut des boutiques vraiment exclusives.
L’intercontinental et le restaurant Epona sont très bien aussi. Tout ça donne à Lyon des outils qui sont à parfaire mais qui dans le temps donneront leurs résultats.
Vive le luxe, le secteur phare de notre pays !

Signaler Répondre

avatar
Lolo-Iti le 28/10/2019 à 22:13

Encore un chantier bâclé à Lyon, une grande tradition locale...

Signaler Répondre

avatar
bernd le 28/10/2019 à 21:02

le bâtiment des halles dans le sixième est horrible. La seule façon de sauver l'hôtel-dieu est de faire revenir la totalité des halles de lyon dans l'hôtel dieu. Les halles de lyon à nouveau dans le centre ville, cela aurait de la gueule !!

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 28/10/2019 à 17:46

Dans ce type d'installation, en général, on installe des filtres à nettoyage automatique.
Les magasins de l'Hôtel-Dieu sont jolis mais moins achalandés que ceux des Halles Paul Bocuse.
Le stationnement coûte moins cher vers les Halles.
Les commerçants des halles qui n'ont pas désiré ouvrir un magasin à l'Hotel Dieu ont bien eu raison.

Signaler Répondre

avatar
Oula le 28/10/2019 à 17:15
A découvrir a écrit le 28/10/2019 à 16h59

Beaucoup de commentaires négatifs.
Avez-vous seulement été voir l'Hôtel Dieu dans son intégralité, jusqu'au cloître, et pas seulement les quelques établissements côté rue de la Barre?

Allez-y, ça vaut le détour, c'est très bien restauré, très agréable.
Quelques couacs, quelques loupés, OK, mais ça s'arrangera avec le temps.

Le lieu est magnifique!!!
Surtout la restauration des énormes portes en bois avec les technique de l’epoque été sans teinture chimique
(J ai visité plusieurs fois le chantier... )

Ce qu on critique ce n est pas le lieux mais sa destination business!!!!!!!
Les lyonnais ne sont pas bling-bling, c est culturel!!!!! Et factuelement ça se voit dans les projets à ce sujet qui ont échoué (Grolée ou encore Confluence)
Ce qui est regrettable, c est surtout d avoir englouti autant d argent public pour servir la cause de gros nulles qui n ont aucune vision pour Lyon, qui ne connaissent pas les lyonnais.... mais qui ont des égos démesurés à l image de leur avidité

C est tout cela que les commentaires « négatifs » déplorent!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
A découvrir le 28/10/2019 à 16:59

Beaucoup de commentaires négatifs.
Avez-vous seulement été voir l'Hôtel Dieu dans son intégralité, jusqu'au cloître, et pas seulement les quelques établissements côté rue de la Barre?

Allez-y, ça vaut le détour, c'est très bien restauré, très agréable.
Quelques couacs, quelques loupés, OK, mais ça s'arrangera avec le temps.

Signaler Répondre

avatar
xavier69 le 28/10/2019 à 16:51

les halles doivent être installees sous la verrière.

Signaler Répondre

avatar
Bienvenue en Enfer!! le 28/10/2019 à 16:28
Il paraît qu on est democratie a écrit le 28/10/2019 à 15h37

Voter ne sert plus à rien!
Qui est une alternative à Collomb???? Vous avez vu l opposition???????????

Il me semblait qu en démocratie et république (et particulièrement au pays des droits de l Homme) il y avait la loi et les tribunaux pour garantir l’egalité et la sécurité
Si on suit vos infos sur cette magouille, un tribunal peut se saisir de la chose et juger les responsables de cet abus de bien national/local
.... mais en France, à priori personne n est responsable des fautes et erreurs... uniquement des succès .... surtout parmi les intouchables

Je rêve que nous ayons le droit de nous associer pour porter plainte contre l État, ses administrations, son personnel et nos élus pour non réalisation de leur mission, enrichissement personnel sur fonds publics... et trahison (voler un pays, c est trahir sa nation)

Si voter servait à changer le monde et le rendre meilleur , cela se serait . Le paradis n’est sûrement pas sur terre , ou l’homme quel qu’il soit est pétri de haine,de jalousie ,de convoitises et surtout d’avidité morbide.

Signaler Répondre

avatar
Il paraît qu on est democratie le 28/10/2019 à 15:37
Pigé a écrit le 28/10/2019 à 14h13

Cette opération financière est un scandale qui devrait faire sauter la municipalité qui a bradé l'Hôtel-Dieu public pour le bénéfice de quelques-uns.

Comme on le voit, ces gens ont mégoté sur une installation indispensable. Les commerçants sont les dindons de cette farce moderne.

Un commentateur a justement, récemment, fait valoir qu'au lieu d'investir 450 millions d'euros pour installer un musée en zone marécageuse (Confluences), il aurait été possible de le faire à l'Hôtel-Dieu à moindre coût et sans transformer cet édifice dédié au peuple en temple bientôt abandonné de la consommation.

Merci au peuple de rendre la monnaie de ce comportement coupable des élus et notamment Qui-vous-savez en ne se trompant pas de bulletin aux élections municipales prochaines.
-----

PS : J'ajoute la réfection de la rue de la Ré qu'il fallait juste entretenir, idem pour les réfections totales des places des Terreaux et Louis-Pradel, travaux sans fin, qui nous coûtent deux bras par faute d'entretien régulier. Tout cela pour alimenter la corruption par le BTP.

Voter ne sert plus à rien!
Qui est une alternative à Collomb???? Vous avez vu l opposition???????????

Il me semblait qu en démocratie et république (et particulièrement au pays des droits de l Homme) il y avait la loi et les tribunaux pour garantir l’egalité et la sécurité
Si on suit vos infos sur cette magouille, un tribunal peut se saisir de la chose et juger les responsables de cet abus de bien national/local
.... mais en France, à priori personne n est responsable des fautes et erreurs... uniquement des succès .... surtout parmi les intouchables

Je rêve que nous ayons le droit de nous associer pour porter plainte contre l État, ses administrations, son personnel et nos élus pour non réalisation de leur mission, enrichissement personnel sur fonds publics... et trahison (voler un pays, c est trahir sa nation)

Signaler Répondre

avatar
Noel le 28/10/2019 à 14:50
Pigé a écrit le 28/10/2019 à 14h13

Cette opération financière est un scandale qui devrait faire sauter la municipalité qui a bradé l'Hôtel-Dieu public pour le bénéfice de quelques-uns.

Comme on le voit, ces gens ont mégoté sur une installation indispensable. Les commerçants sont les dindons de cette farce moderne.

Un commentateur a justement, récemment, fait valoir qu'au lieu d'investir 450 millions d'euros pour installer un musée en zone marécageuse (Confluences), il aurait été possible de le faire à l'Hôtel-Dieu à moindre coût et sans transformer cet édifice dédié au peuple en temple bientôt abandonné de la consommation.

Merci au peuple de rendre la monnaie de ce comportement coupable des élus et notamment Qui-vous-savez en ne se trompant pas de bulletin aux élections municipales prochaines.
-----

PS : J'ajoute la réfection de la rue de la Ré qu'il fallait juste entretenir, idem pour les réfections totales des places des Terreaux et Louis-Pradel, travaux sans fin, qui nous coûtent deux bras par faute d'entretien régulier. Tout cela pour alimenter la corruption par le BTP.

Juste et parfait
On comprend pourquoi collomb souhaite agrandir sans cesse le nombre de communes adhérentes à la métropole simplement pour faire payer à des contribuables modestes des réalisations immobilières luxueuses et coûteuses au cœur de Lyon, depuis son ouverture je n,ai pas eu une seule seconde la curiosité de visiter le nouvel hotel dieu qui me rappelle pourtant quelques bons souvenirs , à terme ce lieu commercial sera en faillite !

Signaler Répondre

avatar
Papyradote le 28/10/2019 à 14:29

A quoi bon créer toujours plus de commerces:
Le bonheur ne passe pas forcément par le consumérisme, Lyon est suffisamment pourvu et les gens ont un pouvoir d'achat limité en général

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 28/10/2019 à 14:13

Cette opération financière est un scandale qui devrait faire sauter la municipalité qui a bradé l'Hôtel-Dieu public pour le bénéfice de quelques-uns.

Comme on le voit, ces gens ont mégoté sur une installation indispensable. Les commerçants sont les dindons de cette farce moderne.

Un commentateur a justement, récemment, fait valoir qu'au lieu d'investir 450 millions d'euros pour installer un musée en zone marécageuse (Confluences), il aurait été possible de le faire à l'Hôtel-Dieu à moindre coût et sans transformer cet édifice dédié au peuple en temple bientôt abandonné de la consommation.

Merci au peuple de rendre la monnaie de ce comportement coupable des élus et notamment Qui-vous-savez en ne se trompant pas de bulletin aux élections municipales prochaines.
-----

PS : J'ajoute la réfection de la rue de la Ré qu'il fallait juste entretenir, idem pour les réfections totales des places des Terreaux et Louis-Pradel, travaux sans fin, qui nous coûtent deux bras par faute d'entretien régulier. Tout cela pour alimenter la corruption par le BTP.

Signaler Répondre

avatar
le sens des mots le 28/10/2019 à 13:11
Sauf que a écrit le 28/10/2019 à 12h10

Sauf que le capital que l'on subit aujourd'hui est un capital issu d'une idéologie néo-libérale, qui soumet les états et autres puissances publiques aux seuls bénéfices et profits des capitalistes, qu'ils soient personnes physiques ou entreprises et sociétés capitalistiques.
Et LREM en est le meilleur exemple avec Collomb sur Lyon qui a vendu notre plus bel patrimoine aux capitaux d'une société privée, et Macron au niveau de l'état qui achève notre état français en privatisant ce qu'il nous reste d'EDF, de la FDJ et bientôt les aéroports de Paris, qui veut modifier le principe des droits à la retraite, et qui persiste avec la prochaine privatisation annoncée de notre sécurité sociale.

tu ne subis pas le capital, mais les decisions de certains qui en possedent

c est tout a fait different

ce n est pas l outil qui prend des decisions, mais bel et bien des hommes

je ne vois pas le rapport entre le capital et les changements sociétaux voulus par une poignée de privilégiés


si je vais dans votre, se sont les pots de fleurs qui tuent, parce qu'un ou 2 sont tombés sur des passants.... alors que pour moi, c est la negligeance de la personne qui l a posé la... voire meme la fatalité


l utilisation a tort du terme "capital" tend à déresponsabiliser les coupables, en ne le nommant pas... ce sont bien des humains, et pas un machin impalpable qui est coupable

Signaler Répondre

avatar
Sauf que le 28/10/2019 à 12:10
le dico a écrit le 28/10/2019 à 11h48

le "capital"

Nommez bien les choses s'il vous plait!!! il ne s agit pas du capital, mais de certains actionnaires, et plus precisemment les amis du pouvoir

votre raccourci nuit à l investissement! le capital n est pas mauvais, il n a pas d orientation... c est un outil
un escroc est un escroc! il y en a plein qui gravitent autout du pouvoir, et particulierement a Lyon

votre raccourci fait croire que tous les investissements sont pourris et que tous les patrons/investisseurs sont des escrocs!

n empeche que vous avez raison.... quand ca va couler, les escrocs du privé ne se manqueront pas d'exiger de l aide de la part des escrocs du publique, sous perfusion d'argent public (issus du travail des francais)

Sauf que le capital que l'on subit aujourd'hui est un capital issu d'une idéologie néo-libérale, qui soumet les états et autres puissances publiques aux seuls bénéfices et profits des capitalistes, qu'ils soient personnes physiques ou entreprises et sociétés capitalistiques.
Et LREM en est le meilleur exemple avec Collomb sur Lyon qui a vendu notre plus bel patrimoine aux capitaux d'une société privée, et Macron au niveau de l'état qui achève notre état français en privatisant ce qu'il nous reste d'EDF, de la FDJ et bientôt les aéroports de Paris, qui veut modifier le principe des droits à la retraite, et qui persiste avec la prochaine privatisation annoncée de notre sécurité sociale.

Signaler Répondre

avatar
club le 28/10/2019 à 11:54
caracalla a écrit le 28/10/2019 à 10h21

Un luxe tapageur inutile et voué à l’échec... le luxe, toujours le luxe chéri Par Collomb et Kim...

Luxe tapageur et inutile, exactement.

Signaler Répondre

avatar
Zorglub le 28/10/2019 à 11:52
le dico a écrit le 28/10/2019 à 11h48

le "capital"

Nommez bien les choses s'il vous plait!!! il ne s agit pas du capital, mais de certains actionnaires, et plus precisemment les amis du pouvoir

votre raccourci nuit à l investissement! le capital n est pas mauvais, il n a pas d orientation... c est un outil
un escroc est un escroc! il y en a plein qui gravitent autout du pouvoir, et particulierement a Lyon

votre raccourci fait croire que tous les investissements sont pourris et que tous les patrons/investisseurs sont des escrocs!

n empeche que vous avez raison.... quand ca va couler, les escrocs du privé ne se manqueront pas d'exiger de l aide de la part des escrocs du publique, sous perfusion d'argent public (issus du travail des francais)

J'ai utilisé un terme générique, qu'il ne fallait surtout pas prendre au sens, que l'entend habituellement la caste crypto-bolchévique au pouvoir.

Signaler Répondre

avatar
le dico le 28/10/2019 à 11:48
Zorglub a écrit le 28/10/2019 à 11h38

Comme le "capital" peine de plus en plus à assumer son rôle d'actionnaires en assumant les éventuelles pertes, nulle doute qu'en cas de défaillance de cet ensemble immobilier, on fera appel aux collectivités publiques, pour boucher les trous...

le "capital"

Nommez bien les choses s'il vous plait!!! il ne s agit pas du capital, mais de certains actionnaires, et plus precisemment les amis du pouvoir

votre raccourci nuit à l investissement! le capital n est pas mauvais, il n a pas d orientation... c est un outil
un escroc est un escroc! il y en a plein qui gravitent autout du pouvoir, et particulierement a Lyon

votre raccourci fait croire que tous les investissements sont pourris et que tous les patrons/investisseurs sont des escrocs!

n empeche que vous avez raison.... quand ca va couler, les escrocs du privé ne se manqueront pas d'exiger de l aide de la part des escrocs du publique, sous perfusion d'argent public (issus du travail des francais)

Signaler Répondre

avatar
Zorglub le 28/10/2019 à 11:38

Comme le "capital" peine de plus en plus à assumer son rôle d'actionnaires en assumant les éventuelles pertes, nulle doute qu'en cas de défaillance de cet ensemble immobilier, on fera appel aux collectivités publiques, pour boucher les trous...

Signaler Répondre

avatar
sans oublier le 28/10/2019 à 11:35
JM a écrit le 28/10/2019 à 11h00

Tout ceci était prévisible
Il ne faut pas se leurrer, la clientèle haut de gamme recherchée par la classe dirigeante de la société lyonnaise est très minime.
Nous avions déjà eu l’exemple de Confluence et l’on remet une couche.
Le lieu est beau, mais pourquoi toujours courir vers les stratosphères et se courber sur les riches.
Alors qu’a Lyon, il y a une classe moyenne qui ne demanderait que de venir dans un bel endroit faire ses courses.
Ah ! L’argent ...l’argent ...quand tu nous tiens .
Fiasco très prévisible
Je pense que les boutiques et les restaurants, s’ils ne révisent pas leur politique, seront logés à la même enseigne.

sans oublier le fiasco du quartier Grollée il y a quelques années, ou on n a voulu installer uniquement des boutiques de luxe, comme rue de brest
... ca n a pas pris, Zilli est parti

bizarrement, on ne comprend pas les echecs, et on en remet une couche

si c est ca gerer une ville....


il n y a pas la clientele pour le bling bling, et la ville est tres male famée sans que l on n fasse quoi que ce soit!

Signaler Répondre

avatar
JM le 28/10/2019 à 11:00

Tout ceci était prévisible
Il ne faut pas se leurrer, la clientèle haut de gamme recherchée par la classe dirigeante de la société lyonnaise est très minime.
Nous avions déjà eu l’exemple de Confluence et l’on remet une couche.
Le lieu est beau, mais pourquoi toujours courir vers les stratosphères et se courber sur les riches.
Alors qu’a Lyon, il y a une classe moyenne qui ne demanderait que de venir dans un bel endroit faire ses courses.
Ah ! L’argent ...l’argent ...quand tu nous tiens .
Fiasco très prévisible
Je pense que les boutiques et les restaurants, s’ils ne révisent pas leur politique, seront logés à la même enseigne.

Signaler Répondre

avatar
caracalla le 28/10/2019 à 10:21

Un luxe tapageur inutile et voué à l’échec... le luxe, toujours le luxe chéri Par Collomb et Kim...

Signaler Répondre

avatar
vive la liberté d'expression le 28/10/2019 à 10:14

Je l'ai X fois fait remarquer que ce soi disant grand hôtel dieu allait être un gouffre financier et les clients seraient absents !Donc,je ne me suis jamais trompé

Signaler Répondre

avatar
Lyon = échec garanti, médiocrité toujours le 28/10/2019 à 10:09

Cela ne m'étonne même plus. Nous vivons une époque de grande incompétence technocratique où la main gauche ne sait pas ce que la main droite fait. Et les exemples sont indénombrables et de nature globale : le scandale du Boeing 737 Max est un symbole morbide de l'appât de gain des ploutocrates adeptes du capitalisme sauvage qui ne recherchent que des profits à court terme, au diable la sécurité !

En revanche, nous sommes relativement chanceux à Lyon. On aurait pu imaginer une scénario où les commerçants de la bouche auraient proposé à la vente de la viande très faisandée, la passant comme une innovation lyonnaise toute neuve, toute 'fraîche' !

Signaler Répondre

avatar
Gilbert le 28/10/2019 à 09:57

Pourquoi j'irai à Lyon payer cher ce que je trouve en périphérie en pouvant stationner gratuitement
Plus aucune raison de se rendre dans le centre bobo lyonnais

Signaler Répondre

avatar
l oeil le 28/10/2019 à 09:30

Pas besoin de sortir d’une grande école de commerce ni de gestion ni d’architecture pour dès l’ouverture imaginer le fiasco... Les Halles de Lyon ou Paul Bocuse sont dans le 3ème. On ne refera pas l histoire... elles resteront dans le 3ème. Les Halles des l Hôtel Dieu sont une juste une vitrine de quelques commerçants vaniteux. Qui s’imagine déambuler avec paniers, cabas, caddy à roulettes dans ces halles? L’architecture du lieu ne s’y prête pas! En presqu’île nous faisons tous notre marché sur les quais Saint Antoine, Augagneur ou Place Carnot... De vrais halles avec des restaurants autour auraient pu avoir leur place sous la verrière comme dans d’autres métropoles ... Je suis bien allé une fois au Bouddha Bar à Paris mais ça c était..... il y 20 ans. Il ne me viendrait jamais à l’idée d’y retourner! Comment on peut s’embarquer dans une affaire pareille? Et les banquiers... sont-ils aveugles?

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 28/10/2019 à 09:10

J étais certain et ça je l avait dit il y a un an que cela ne marcherait pas car on est pas a Dubai!
Mais c est vrai que l on voulait privilégier peut être les classes supérieur quand aux commerçants ce n est qu un juste retour des choses !!!
Et puis Lyon restera toujours ce Qu el'e est !!

Signaler Répondre

avatar
Coach JS le 28/10/2019 à 08:22

Je suis venu voir le lieu pour le visiter,j etais à pieds mon vélo à la main. Je me suis fais refoule. Il n y a pas de quoi attacher les velos a l extérieur. Par contre se garer sur le trottoir avec chauffeur cela est autorisé.... Je ne suis pas prêt de revenir

Signaler Répondre

avatar
Noel le 28/10/2019 à 08:16

Projet trop bling bling et prestations hors de prix il,faut ajouter les difficultés de stationnement et la racaille qui adore perturber l,ambiance voulue , un fiasco est prévisible

Signaler Répondre

avatar
axel le 28/10/2019 à 08:13

les halles auraient du s'installer sous la verrière ....Imaginez vous prendre un blanc et des huitres en novembre sur le petit balcon du magasin de meuble qui domine la cour ....un pur bonheur et quelle vitrine pour Lyon. Dans cette zone , j'aurai mis tous les commerces de bouche a la place des magasins de vetement cytadium, de fleur , de design ....et des tables pour deguster sous la verriere comme a lisbonne ....succes planetaire assure et jaurai mis tous ces magasins qui vivotent a la confluence . Deplacer tous les magasins des halles de lyon (ancienne halle de lyon moche) a l'hôtel dieu c'était succes garanti ...il y a trop peu de magasins de bouche a lhotel dieu et l'offre developpe la demande ....a mediter . qu'en pensez vous ?

Signaler Répondre

avatar
M'ouais... le 28/10/2019 à 07:53

J'y suis allé une seule fois pour "voir" les étales... Sur le tamara, et les autres tratinades (houmous et cie) il y avait une couche d'une couleur foncée pas très engageante ... Au prix où c'est vendu, le commerçant s'étonne du défaut de clientèle... Quand on veut jouer le "haut de gamme" , on se montrer beaucoup plus exigeant...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.