Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un salon de l’auto de Lyon en demi-teinte

« Oui j’y vais ». C’est le slogan de l’édition du Salon de l'Auto de Lyon 2009, qui aura bien lieu à partir du 3 octobre. Certains ont pourtant répondu : « J’y vais pas ». D’autres ne savent pas. Mais les avis peuvent changer. Etat des lieux avec LyonMag.com.

Organiser un salon alors que la conjoncture s’avère plus que mauvaise, c’est le dernier pari de Sepelcom. La filiale de GL Events, organisateur de l’édition 2009 du salon de l’automobile de Lyon, qui ouvrira ses portes le 3 octobre prochain, semble avoir bien du mal à réunir des participants. Et ce malgré les réunions avec les professionnels du secteur, dont la dernière date du 28 mai dernier. Si certains ont d’ores et déjà répondu de façon positive ou négative, la plupart observent un attentisme inquiétant à moins de quatre mois de l’ouverture des portes.  Et les Cassandre s’en donnent à cœur joie. Et pour cause, le mois dernier, le salon de Lille a été annulé pour les raisons précitées.

Un marché touché par la crise

La faute à qui ? Au marché difficile même si les chiffres de mai enregistrent une forte croissance avec + 12,4 % d’immatriculations en plus par rapport à mai 2008. Un score honorable à mettre sur le compte d’une fructueuse trinité : bonus écologique, remises et prime à la casse. De plus, bon nombre de véhicules attendaient leur nouvelle plaque d’immatriculation qu’ils ont enfin pu arborer ce mois-ci.
Chez les constructeurs français, tout le monde a répondu présent. Ce sera l’occasion pour Peugeot de présenter son nouveau modèle phare de l’automne : le 5008. Quant à Renault, ils nous ont confirmé leur venue dimanche. "C'était la condition sine qua non pour que le salon ait lieu" nous a déclaré un responsable.
Nissan a lui aussi déjà pris sa décision : il ne viendra pas.  Peut être découragé par la baisse de fréquentation chronique des salons de l’automobile de rang 3, évaluée à environ -10%. De plus le salon de Lyon a toujours eu un double objectif : image et transactions. En effet, le volume de vente élevé a depuis sa création contribué au succès du salon. Mais qui sait ce que les consommateurs feront en octobre prochain.

Les voitures de luxe seront absentes

Quant à l’image, elle risque bel et bien de prendre un coup dans l’aile.  Si beaucoup avait regretté l’absence de Porsche il y a deux ans, deux autres marques de luxe lui emboitent désormais le pas : le groupe Ferrari-Maserrati ainsi qu’Aston Martin. Une décision fortement influencée par l’absence d’aides constructeurs. Les trois concessionnaires doivent prendre l’intégralité de l’enveloppe à leur charge. Dommage car la présence de voitures mythiques contribue largement à animer le salon…
Autre absents, Audi, Honda, Toyota, ainsi que Mazda. En revanche Suzuki, Skoda et Seat ont répondu présent. Le groupe Gauduel, n’a pas encore pris de décision concernant la participation de BMW Mini, tout comme 6ème avenue. En revanche, c’est non pour Ford.
Mercedes a validé son engagement tout comme Volkswagen et Fiat Alpha Roméo. Le constructeur italien disposera d’un centre d’essai destiné à Abart. Hier, le groupe Vulcain qui distribue Land Rover, Jaguar, Volvo et Opel a rencontré les organisateurs du salon. Jaguar ne participera pas. En revanche les autres marques du groupe comme Volvo, Opel et Chevrolet auront pignon sur rue le 3 octobre prochain, tout comme Saab.
De son côté, Sepelcom ne souhaite pas communiquer. Joint mercredi au téléphone, Lionel Césari, chargé de projets, nous propose un rendez vous téléphonique vendredi matin à 10h30. La veille à 20 heures, on nous annonce qu’une conférence de presse, provoqué par le projet de papier sur le sujet, est prévue jeudi 18 juin. Au même moment, les concessionnaires, distributeurs et constructeurs reçoivent un mail émanant de l’organisateur du salon annonçant la participation de 20 marques (voir article ci-dessous).
Lors de la réunion avec les professionnels de l’automobile le 28 mai dernier, la date ultime de participation a été fixée à lundi 15 juin. Plus que quelques petits jours avant de faire le point et surtout connaître l’ultime décision des indécis. Dans tous les cas, Lyon sera bien loin de rivaliser avec Bologne, salon organisé aussi par GL Events.

Caroline Auclair

Le salon en chiffres :
Pour la dernière édition du salon, en 2007, l’office de justification des statistiques des foires et salons, OJS, comptabilise 130 202 visiteurs, 92 exposants répartis sur 25 801 mètres carrés. Lors de l’avant dernière édition, en 2005, le salon de l’automobile de Lyon enregistrait 265 076 visiteurs, 110 exposants sur 27 087 mètres carrés.

Liste des participants*
Renault-Dacia, Peugeot, Citroën, Mercedes-Smart, BMW, Alpha Romeo, Lancia, Fiat, Abart, Seat, Volkswagen, Skoda, Saab, Volvo, Suzuki, Opel, Chevrolet, Kia, Mitsubishi, Daihatsu
*envoyée aux professionnels de l’automobile par sepelcom jeudi 11 juin



Tags : Lyon | salon | automobile |

Commentaires 1

Déposé le 12/06/2009 à 21h14  
Par Damien Bertrand Citer

Bof... Damien

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.