Taluyers : la danseuse tuée en 2018 a été étranglée ou étouffée

Taluyers : la danseuse tuée en 2018 a été étranglée ou étouffée
Mikaël et Aline - DR

Le rapport de l’autopsie de l’affaire contredit la version de son compagnon.

Le corps d’Aline, une danseuse de 35 ans, avait été découvert calciné dans une voiture en juin 2018. Mis en examen quelques jours après les faits, son compagnon et chanteur Mikaël avait écrit cet été au juge d’instruction pour reconnaître sa responsabilité dans la mort de celle qui partageait sa vie.

L’homme avait notamment expliqué avoir violemment poussé sa femme, qui avait selon lui fait une chute par-dessus une chaise, avant de heurter une marche d’escalier.

La piste du meurtre est désormais privilégiée puisque l’autopsie met en avant une mort par étouffement ou par étranglement. Le principal suspect doit de nouveau être interrogé ce mardi sur ces nouveaux éléments.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Prout le 28/11/2019 à 10:03

avatar
re Hips le 27/11/2019 à 09:47
Beaujolais a écrit le 26/11/2019 à 18h24

Ah tu te sens visé ? Tu es donc un pseudos patriotes... Et toi tu as les codes ?

T'as pas de Bescherelle en tout cas... toi y en a savoir ce que c'est? pas sûr!

Signaler Répondre

avatar
Beaujolais le 26/11/2019 à 18:24
Hips! a écrit le 26/11/2019 à 15h14

Tu portes bien ton nom... tu t'es vu quand t'as bu?
Hips!

Ah tu te sens visé ? Tu es donc un pseudos patriotes... Et toi tu as les codes ?

Signaler Répondre

avatar
Hips! le 26/11/2019 à 15:14
Beaujolais a écrit le 26/11/2019 à 13h48

Les pseudos patriotes vont nous dire qu'il n'avait pas les codes... C'est bien ça ?

Tu portes bien ton nom... tu t'es vu quand t'as bu?
Hips!

Signaler Répondre

avatar
Beaujolais le 26/11/2019 à 13:48

Les pseudos patriotes vont nous dire qu'il n'avait pas les codes... C'est bien ça ?

Signaler Répondre

avatar
Ca fait 18 mois qu'on s'en doutait le 26/11/2019 à 13:04

Eh oui... on le pressentait bien que c'était un meurtre. Malgré les dénégations de certains.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.