Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Fin des mains courantes et référents dans les commissariats : un vaste plan contre les féminicides à Lyon

Photo d'illustration - LyonMag

Ce mardi midi, un protocole pour endiguer les violences conjugales a été présenté à la presse lyonnaise.

Pour Thierry Polle, président du tribunal de grande instance de Lyon, il ne s’agit ni plus ni moins d’un engagement "très ambitieux pour améliorer les procédures, resserrer les boulons". Cela, même si la réponse judiciaire pour contrer ces actes a déjà commencé avec cette année 205 comparutions immédiates à Lyon pour des violences conjugales contre 127 en 2018, soit une augmentation de 60%.

 

Nicolas Jacquet, procureur de la République de Lyon, explique ainsi que ce protocole a été réalisé en collaboration avec les autorités judiciaires et les associations d’aide aux victimes.  D’après lui, un constat a été effectué "sur la coordination à la vue de la masse des affaires de violences faites aux femmes". Ainsi, dans le Rhône, 1800 procédures ont été menées sur la Métropole de Lyon pour environ 70% de faits poursuivables. Nicolas Jacquet qui a également rappelé que 4 féminicides avaient été commis l’année dernière dans le Rhône.

Un chiffre similaire pour cette année 2019 alors qu’au niveau national, le macabre compteur atteignait les 145 femmes mortes sous les coups de leurs conjoints cette année…

 

 

Forcément une enquête

 

En réaction, la première mesure dévoilée par le parquet de Lyon est la suppression des mains courantes. Ainsi, toute plainte ou tout recueil d’éléments permettant de suspecter une situation de violences conjugales donne désormais lieu à une enquête et a minima d’un procès-verbal de renseignement judiciaire. Le cas échéant, ce dernier inscrit le refus formel de la victime de déposer plainte.

 

Ces femmes qui refusent d’envoyer leurs conjoints devant la justice se verront "systématiquement mises en contact avec une association d’aide aux victimes" d’après le procureur de la République. Trois associations ont été habilitées : Le Mas, VIFFIL SOS Femmes et Lyon Aide aux Victimes-Association. Ces associations auront des référents dans chaque commissariat de police ou brigade de gendarmerie.

 

Ce qui devrait changer dans la réponse judiciaire apportée à ces affaires concerne également l’évaluation de la situation. Toujours selon Nicolas Jacquet, les services enquêteurs des autorités vont avoir "des trames communes d’audition portant sur tous les éléments nécessaires pour poser les bonnes questions pour, par exemple, définir les critères de gravité ou la personnalité de l’auteur". Il s’agira alors de mettre en place, ou non, une mesure d’éloignement, une mise à l’abri immédiate ou encore l’attribution d’un téléphone grave danger.

Onze téléphones, prévus pour prévenir immédiatement les forces de l’ordre d’une situation critique avaient été prêtés l’année passée contre 26 cette année. Le Parquet de Lyon souhaite 10 cellulaires de plus pour compléter le dispositif qui est, néanmoins, peu souvent activé par les femmes battues.

 

Dans le même temps, 48 femmes et 102 enfants ont été mis à l’abri de façon urgente depuis juillet 2018 dans le Rhône par l’association VIFFIL SOS Femmes. Des départs parfois très complexes puisque l’association Lyon Aide aux Victimes-Association rappelle qu’il faut en moyenne "5 à 7 départs avant de quitter définitivement le domicile conjugal".

 

Le procureur de la République de Lyon évoque, toujours dans son plan pour réduire les violences faites aux femmes, "une meilleure articulation des interventions des associations en cas de mesure d’éloignement de l’auteur des violences". Un véritable lien sera ainsi établi avec le service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation du Rhône "pour s’assurer de la réactivité de tous en cas de non-respect des obligations". Pour rappel, en 2018, 151 mesures d’éloignements avaient été prononcées contre 198 depuis début 2019.

 

Du côté de la DDSP du Rhône, on mise aussi sur la « formation initiale des policiers, pour les sensibiliser sur la thématique des violences conjugales » mais aussi sur une "formation continue des enquêteurs".

 

Reste à savoir si les acteurs de ce nouveau protocole seront assez nombreux pour assumer ce plan inédit dans l’agglomération lyonnaise. Nicolas Jacquet, qui veut faire un bilan chaque trimestre, espère donc un "renfort des effectifs", notamment des képis à Lyon.



Tags : violences conjugales | parquet de lyon | violences | femme battue | féminicides | Nicolas Jacquet |

Commentaires 12

Déposé le 19/12/2019 à 11h39  
Par Time Citer

relat35 a écrit le 18/12/2019 à 20h44

Tiens revoilà l'obsédé des délinquants, drogués, alcoolos, marginaux et des problèmes hommes/femmes.
Vous nous ressortez votre obsession à toutes les sauces.
Soignez-vous.

D'accord avec vous mais un conseil judicieux : ne perdez plus votre temps avec ce type hautain et prétentieux, ne lisez plus ses post toujours les mêmes.
Il pollue ce forum tous les jours.
Je ne le lis plus désormais, je lis juste ceux qui le contredisent.

Déposé le 19/12/2019 à 11h15  
Par Time Citer

blin a écrit le 18/12/2019 à 20h40

Quel que soit le sujet sur lequel vous intervenez, vous êtes imbu de vous-même, autoritaire, lourd, insistant, pénible, détestable.
Vous avez une haute estime de vous-même et une haine envers le moindre individu.
Remettez vous un peu en question, redescendez de votre trône, balayez devant votre porte.
C'est pour votre bien.

D'accord avec vous mais un conseil judicieux : ne perdez plus votre temps avec ce type hautain et prétentieux, ne lisez plus ces post toujours les mêmes.
Il pollue ce forum tous les jours.
Je ne le lis plus désormais, je lis juste ceux qui le contredisent.

Déposé le 18/12/2019 à 22h51  
Par vous avez une mauvaise lecture de la situation Citer

blin a écrit le 18/12/2019 à 20h40

Quel que soit le sujet sur lequel vous intervenez, vous êtes imbu de vous-même, autoritaire, lourd, insistant, pénible, détestable.
Vous avez une haute estime de vous-même et une haine envers le moindre individu.
Remettez vous un peu en question, redescendez de votre trône, balayez devant votre porte.
C'est pour votre bien.

Vous êtes typique de la personne bornée qui souhaite à tout prix rester dans la médiocrité. Incapable de repérer toute idée progressiste même quand on vous la présente sur un plateau.
Les faits sont là, les chiffres ne baissent pas malgré les mesures prises annuellement par les gouvernements. Et pour cause c'est toujours les mêmes mesures. La folie c'est de répéter continuellement la même action en espérant un résultat différent.

Vous êtes comme ces gens qui ont vécu toute leur vie dans une grotte et qui ne supportent pas la lumière. Faites un effort,c'est pour votre bien.
Il faut vous sortir de la tête que tout le monde est aussi limité que vous.
Je comprends que ce soit dur à accepter, vous avez passé votre vie dans un monde où vous êtes continuellement caressé dans le sens du poil et votre perception de la réalité a été faussée.

Déposé le 18/12/2019 à 22h22  
Par Sherlock knows Citer

Et quid le destin du jeune Timothée, martyre de la République française aux mains d'un sans-papier maléfique cette année ? Je ne suis pas très optimiste par rapport à la campagne contre le feminicide ici lorsqu'on voit la désinvolture de la 'justice' dans le cas d'un jeune tué au hasard.

J'ai oublié, ça prend du temps pour casser les dents d'un innocent, purement 'accidentellement' ....

Déposé le 18/12/2019 à 20h44  
Par relat35 Citer

vous avez une mauvaise lecture de la situation a écrit le 18/12/2019 à 16h41

Les discours démagos et optimistes sont in fine des discours défaitistes puisqu'ils mènent à la défaite.

Les gens sont tellement habitués à être calinés et caressés dans le sens du poil qu'ils sont incapables de réfléchir.

Cela fait des années qu'on fait la même chose : des places hébergement et des réponses pénales plus dures. Et les stats ne changent pas.

Alors on continue ou on se met à réfléchir ?

Je ris des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes.

Au lieu de s'attaquer aux conséquences attaquez vous aux causes !

Les solutions sont évidentes et je les ai déjà données.

Rétablissez les droits des hommes en matière de divorce et de droit de garde, vous reglez 50% des problèmes.
Les autres 50%, , il suffit de garder en prison les délinquants au lieu de les laisser libres. Et éduquer les femmes pour qu'elles comprennent que sortir/vivre avec un délinquant c'est chercher les ennuis.

Enfin les 50% restants, concernent les couples de drogués et alcoolos, les marginaux

Tiens revoilà l'obsédé des délinquants, drogués, alcoolos, marginaux et des problèmes hommes/femmes.
Vous nous ressortez votre obsession à toutes les sauces.
Soignez-vous.

Déposé le 18/12/2019 à 20h40  
Par blin Citer

vous avez une mauvaise lecture de la situation a écrit le 18/12/2019 à 16h41

Les discours démagos et optimistes sont in fine des discours défaitistes puisqu'ils mènent à la défaite.

Les gens sont tellement habitués à être calinés et caressés dans le sens du poil qu'ils sont incapables de réfléchir.

Cela fait des années qu'on fait la même chose : des places hébergement et des réponses pénales plus dures. Et les stats ne changent pas.

Alors on continue ou on se met à réfléchir ?

Je ris des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes.

Au lieu de s'attaquer aux conséquences attaquez vous aux causes !

Les solutions sont évidentes et je les ai déjà données.

Rétablissez les droits des hommes en matière de divorce et de droit de garde, vous reglez 50% des problèmes.
Les autres 50%, , il suffit de garder en prison les délinquants au lieu de les laisser libres. Et éduquer les femmes pour qu'elles comprennent que sortir/vivre avec un délinquant c'est chercher les ennuis.

Enfin les 50% restants, concernent les couples de drogués et alcoolos, les marginaux

Quel que soit le sujet sur lequel vous intervenez, vous êtes imbu de vous-même, autoritaire, lourd, insistant, pénible, détestable.
Vous avez une haute estime de vous-même et une haine envers le moindre individu.
Remettez vous un peu en question, redescendez de votre trône, balayez devant votre porte.
C'est pour votre bien.

Déposé le 18/12/2019 à 16h44  
Par vous avez une mauvaise lecture de la situation Citer

cleret a écrit le 18/12/2019 à 15h23

Même si on peut effectivement être pessimiste, vaut mieux cela que de ne rien faire du tout.
C'est toujours mieux que rien.

typique du Français moyen, satisfait par la moindre mesure médiocre du moment qu'elle est proposée par une figure autoritaire (justice, gouvernement, employeur).

La fainéantise intellectuelle et spirituelle à l'état pur.

Déposé le 18/12/2019 à 16h41  
Par vous avez une mauvaise lecture de la situation Citer

wers a écrit le 18/12/2019 à 15h27

Quel discours défaitiste !

Les discours démagos et optimistes sont in fine des discours défaitistes puisqu'ils mènent à la défaite.

Les gens sont tellement habitués à être calinés et caressés dans le sens du poil qu'ils sont incapables de réfléchir.

Cela fait des années qu'on fait la même chose : des places hébergement et des réponses pénales plus dures. Et les stats ne changent pas.

Alors on continue ou on se met à réfléchir ?

Je ris des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes.

Au lieu de s'attaquer aux conséquences attaquez vous aux causes !

Les solutions sont évidentes et je les ai déjà données.

Rétablissez les droits des hommes en matière de divorce et de droit de garde, vous reglez 50% des problèmes.
Les autres 50%, , il suffit de garder en prison les délinquants au lieu de les laisser libres. Et éduquer les femmes pour qu'elles comprennent que sortir/vivre avec un délinquant c'est chercher les ennuis.

Enfin les 50% restants, concernent les couples de drogués et alcoolos, les marginaux

Déposé le 18/12/2019 à 15h27  
Par wers Citer

vous avez une mauvaise lecture de la situation a écrit le 18/12/2019 à 13h44

cela ne changera rien. vous êtes bien naïf

Quel discours défaitiste !

Déposé le 18/12/2019 à 15h23  
Par cleret Citer

vous avez une mauvaise lecture de la situation a écrit le 18/12/2019 à 13h44

cela ne changera rien. vous êtes bien naïf

Même si on peut effectivement être pessimiste, vaut mieux cela que de ne rien faire du tout.
C'est toujours mieux que rien.

Déposé le 18/12/2019 à 13h44  
Par vous avez une mauvaise lecture de la situation Citer

catho a écrit le 18/12/2019 à 11h35

Bravo continuer dans ce sens...

cela ne changera rien. vous êtes bien naïf

Déposé le 18/12/2019 à 11h35  
Par catho Citer

Bravo continuer dans ce sens...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.