Beaujolais : Georges Duboeuf disparait à l’âge de 87 ans

Beaujolais : Georges Duboeuf disparait à l’âge de 87 ans
Georges Duboeuf, à droite - DR

Ce samedi, un grand nom du Beaujolais est décédé.

Georges Duboeuf s’est éteint à l’âge de 87 ans après un accident cérébral.

Son commerce débuté dans les années 60 en avait fait une référence dans le monde viticole français. Les plus grands restaurateurs et chefs comme Georges Blanc et Paul Bocuse se fournissaient chez lui. Officier de la Légion d’honneur, il a largement contribué à ce que le beaujolais soit distribué et apprécié à l’étranger. C'est d'ailleurs à lui qu'on doit le beaujolais nouveau.


Si Monsieur Paul était le pape de la gastronomie, Georges Duboeuf était clairement le pape de Romanèche-Thorins, le roi du Beaujolais.

X
14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
réaliste ? le 06/01/2020 à 12:35
Oups a écrit le 06/01/2020 à 12h28

Georges Duboeuf en plus de livrer les bonnes tables, traîne aussi de belle casserole.
Comme celle de 2004/2010 ou il a été surpris à jouer au mélange de vin, laissant un goût amer au victime de tromperie.
Il laissera derrière lui une marque et une entreprise dans le business du vin. A boire avec modération.
Espérons que la prochaine génération saura mettre de l'ordre dans les étiquettes.

si il y a du fric à se faire, je ne vois pas pourquoi ça changerait !

Signaler Répondre

avatar
Oups le 06/01/2020 à 12:28

Georges Duboeuf en plus de livrer les bonnes tables, traîne aussi de belle casserole.
Comme celle de 2004/2010 ou il a été surpris à jouer au mélange de vin, laissant un goût amer au victime de tromperie.
Il laissera derrière lui une marque et une entreprise dans le business du vin. A boire avec modération.
Espérons que la prochaine génération saura mettre de l'ordre dans les étiquettes.

Signaler Répondre

avatar
Incroyable le 06/01/2020 à 12:15
Papi Mou Jo a écrit le 05/01/2020 à 17h37

Quand on feuillette les journaux régionaux, aux pages nécrologie, des Marc, George, Marie, Jean, Juliette. À la rubrique naissances, des Sofiane, Mohammed, Fatima, Abdelkrim...
Par contre tout va bien, dormez tranquille braves gens.

Les bêtises qu’on peut lire dans des commentaires... Oui il y a de plus en plus de Hicham, Mohammed, Azzedine... et alors ? Ça change quoi ?

Signaler Répondre

avatar
CP69 le 06/01/2020 à 08:38
Papi Mou Jo a écrit le 05/01/2020 à 17h37

Quand on feuillette les journaux régionaux, aux pages nécrologie, des Marc, George, Marie, Jean, Juliette. À la rubrique naissances, des Sofiane, Mohammed, Fatima, Abdelkrim...
Par contre tout va bien, dormez tranquille braves gens.

Le rapport ?
À partir d'un décès vous trouvez le moyen de cracher votre haine envers certains français (que vous le vouliez ou non).
Je vous conseille de consulter pour le mal dont vous souffrez.

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 06/01/2020 à 06:52
Papimouzo a écrit le 04/01/2020 à 23h26

Comme quoi le pinard ne tue pas forcement
La preuve !
87 ans d une mort cérébrale !!!

Vous êtes d'une irresponsabilité ahurissante. Cet individu n'était pas mieux que n'importe quel dealer qui empoisonnent la jeunesse en France....

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 06/01/2020 à 06:51

Combien de vies ont été bousillées à cause de ce DEALER de toxines avérées ?

Vérifiez par vous-mêmes l'évidence indéniable : l'alcool est presque toujours un facteur aggravant dans les faits divers qui font partie de notre quotidien triste ici....

Signaler Répondre

avatar
le chevalier au Pancreas le 06/01/2020 à 03:23

Une amie vient de donner naissance à un petit Lucien, une autre à un Marcel et une troisième à un Jean... Vous voyez, tout n’est pas perdu!

Signaler Répondre

avatar
soiphrevin28 le 05/01/2020 à 22:09
Papi Mou Jo a écrit le 05/01/2020 à 17h37

Quand on feuillette les journaux régionaux, aux pages nécrologie, des Marc, George, Marie, Jean, Juliette. À la rubrique naissances, des Sofiane, Mohammed, Fatima, Abdelkrim...
Par contre tout va bien, dormez tranquille braves gens.

Quel rapport ???
Votre racisme n'a rien à faire avec ce sujet !
Vous êtes vraiment lourd !

Signaler Répondre

avatar
Wodaxel le 05/01/2020 à 22:06
Papi Mou Jo a écrit le 05/01/2020 à 17h37

Quand on feuillette les journaux régionaux, aux pages nécrologie, des Marc, George, Marie, Jean, Juliette. À la rubrique naissances, des Sofiane, Mohammed, Fatima, Abdelkrim...
Par contre tout va bien, dormez tranquille braves gens.

A la rubrique naissance il y a également des Emma, Nathan, Nicolas, Rose, Louise, Alice, Paul, Arthur, Jules, Lucas, Maxime, Océane, Lucie, Lola, Clara etc.. et cela en très grand nombre...
Et c'est largement supérieur aux prénoms que vous citez...
Faut arrêter avec votre parano...

Signaler Répondre

avatar
Papi Mou Jo le 05/01/2020 à 17:37

Quand on feuillette les journaux régionaux, aux pages nécrologie, des Marc, George, Marie, Jean, Juliette. À la rubrique naissances, des Sofiane, Mohammed, Fatima, Abdelkrim...
Par contre tout va bien, dormez tranquille braves gens.

Signaler Répondre

avatar
Damocles le 05/01/2020 à 09:27

Redonnons à César ce qui est à César le premier grand restaurateur qui lui a fait confiance c'est Paul Blanc du restaurant Le Chapon Fin à Thoissey
Monsieur Duboeuf respect pour la promotion de notre Beaujolais dans le monde reposez en paix

Signaler Répondre

avatar
lejo69 le 05/01/2020 à 01:11

Sacré bonhomme ! RIP

Signaler Répondre

avatar
Bernard Perrut le 04/01/2020 à 23:45

Réaction du député du Beaujolais
«Georges Duboeuf : « Ambassadeur du Beaujolais ».
« C’est ce que je retiens de cet homme qui a fait connaître nos vins partout dans le monde, avec pour priorité la recherche de l’excellence, grâce à ses qualités de dégustateur, sa connaissance des terroirs et des hommes, et son charisme de chef d’entreprise visionnaire. Le Beaujolais lui doit beaucoup et Georges Duboeuf demeurera immortel ».
Bernard Perrut

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 04/01/2020 à 23:26

Comme quoi le pinard ne tue pas forcement
La preuve !
87 ans d une mort cérébrale !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.