L’OL prend des vents pour Rabiot et Seri, seul Ben Arfa rêverait de venir

L’OL prend des vents pour Rabiot et Seri, seul Ben Arfa rêverait de venir
Hatem Ben Arfa - DR

C’est l’histoire un peu bête d’un mercato d’hiver durant lequel l’OL veut recruter tout le monde. Et le seul joueur qui rêve de venir, c’est celui que Jean-Michel Aulas n’a pas appelé.

Samedi, Eurosport révélait que Lyon s’était renseigné sur le profil de Jean-Michaël Seri. L’ancien milieu de terrain de Nice est actuellement prêté à Fulham par Galatasaray. Malgré la promesse d’une offre de 20 millions d’euros, le club turc a refusé de mettre un terme au prêt en Angleterre où le joueur est à son avantage, et où son prix peut donc s’envoler d’ici cet été.

Autre stop donné cette fois par la Juventus de Turin. Selon Téléfoot, Juninho a contacté la Vieille Dame pour obtenir le prêt d’Adrien Rabiot. Là encore, le club italien ne souhaite pas céder son milieu de terrain français.

Enfin, toujours selon l’émission de TF1, un joueur fait courir le bruit qu’il est intéressé par un retour à Lyon. Hatem Ben Arfa, sans équipe depuis l’été dernier et son départ volontaire de Rennes, aimerait finir sa carrière dans son club formateur. Si la piste menant au joueur de 32 ans était évoquée avant même le début du mercato, l’OL n’a semble-t-il jamais souhaité l’activer.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
HELAS tout est dit sans besoin de traducteur le 09/01/2020 à 22:14

Voici un article argumenté et objectif qui ne va pas vraiment plaire au père OLAS à qui on devrait conseiller de nettoyer ses écuries
https://www.20minutes.fr/sport/football/2690995-20200109-lyon-dg-groupama-pointe-comportements-honteux-ol-remet-cause-naming-stade

extraits :
"Il est rare de tomber sur une interview aussi lunaire que celle accordée par Francis Thomine, directeur général de Groupama Rhône-Alpes Auvergne, au site de La Tribune. Dès la première question autour du « naming » depuis juillet 2017 du stade de l’OL, le Groupama Stadium donc, le football y est présenté comme « une activité à bien des égards amorale », entre « rémunération indécente des joueurs », « hooliganisme », et « slogans homophobes et racistes ».

De quoi poser les bases pour de surprenantes réponses de Francis Thomine, qui ne devraient pas manquer de faire réagir Jean-Michel Aulas. « Le football professionnel international charrie un tel business qu’inévitablement, d’indécents excès surviennent, explique-t-il d’abord. D’ailleurs, je m’étonne toujours que ce public de supporters souvent très modestes se taise devant l’incroyable inflation des salaires des joueurs. »

"« Je ne dépenserai pas un euro de plus. Jean-Michel Aulas, son directeur général et son conseil d’administration seront libres de mettre fin à notre partenariat s’ils lui préfèrent une offre censée être bien plus performante financièrement. » Voilà un autre feuilleton d’ouvert à l’OL."

Signaler Répondre

avatar
pierrot69vl le 06/01/2020 à 07:24
Ras le bol... a écrit le 05/01/2020 à 16h35

..de cet alibis de racisme..les joueurs sont jugés sur leur performences et modestie sans foutre la zizanie dans l'équipe, Rabiot vu son attitude au psg qu'il ne vienne pas perturber l'ol qui l'est déjà assez

exact: rabiot, benzema, ben arfa ne sont pas des mentalités utiles pour une cohésion de groupe alors que ce sont de sublimes joueurs

Signaler Répondre

avatar
Nizette le 06/01/2020 à 07:21

Oui Benzema et super et fichons lui la paix , Hatem aussi occupez vous de leurs jeux et leurs vies ne regarde personnes OK

Signaler Répondre

avatar
pierrot69vl le 06/01/2020 à 07:00
Oups a écrit le 05/01/2020 à 13h10

Allez Hatem, on est de tout cœur avec toi, tu es le meilleur.
Reviens vite.

Il y a des noms dans le foot français comme Ben Arfa, Benzema, ... qui font grincer pour un rien. Alors que d'autre on fait pire et rien ne s'est passé.

S'agit-il une question de racisme sur les bancs des dirigeants et entraineurs, qui s'ajoute au racisme rencontré sur certains gradins ?

je dirais que c'est même plus l'inverse désormais regarde le communautarisme qui pourri les vestiaires des gones, Si t'es blanc ou juif, gaffe t'auras jamais de passe même si t'es le plus doué, Ménès n'a pas eu tort mais s'est fait casser pour sa sincérité .

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 05/01/2020 à 19:10

Ben Arfa, bien évidemment qu'il soit le bienvenu.

Signaler Répondre

avatar
Ras le bol... le 05/01/2020 à 16:35

..de cet alibis de racisme..les joueurs sont jugés sur leur performences et modestie sans foutre la zizanie dans l'équipe, Rabiot vu son attitude au psg qu'il ne vienne pas perturber l'ol qui l'est déjà assez

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 05/01/2020 à 15:01

S’il s’agissait de racisme, il n’y aurait plus aucun joueur dans les équipes de foot !!! Réfléchissez un peu avant de voir du racisme de partout.

Signaler Répondre

avatar
Touc-Touc le 05/01/2020 à 14:41

Le club avec les supporteurs les plus bêtes de France (agressions de Genesio, de Marcelo, insultes à l’égard de Tousart, de Depay aussi à un moment...) = plus personne ne veut venir à Lyon. CQFD est bien mérité. La seule erreur d’Aulas est l’an dernier d’avoir cédé à ces abrutis de fanatiques.

Signaler Répondre

avatar
éric de lyon 7ème le 05/01/2020 à 14:01

Cela démontre la posture du président AULAS, toujours moins d'argent pour étoffer l'équipe mais toujours plus d'argent à demander aux supporters et à tous ceux qui fréquentent son stade.
Le président se heurte maintenant à la barrière de l'argent du foot-business qu'il a initié avec ses compères de la FFF, et il risque bien d'en devenir victime, aux dépens du club, quel dommage !

Signaler Répondre

avatar
Oups le 05/01/2020 à 13:10

Allez Hatem, on est de tout cœur avec toi, tu es le meilleur.
Reviens vite.

Il y a des noms dans le foot français comme Ben Arfa, Benzema, ... qui font grincer pour un rien. Alors que d'autre on fait pire et rien ne s'est passé.

S'agit-il une question de racisme sur les bancs des dirigeants et entraineurs, qui s'ajoute au racisme rencontré sur certains gradins ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.