La start-up lyonnaise "La Belle Bouse" tente sa chance à "Qui veut être mon associé ?" sur M6

La start-up lyonnaise "La Belle Bouse" tente sa chance à "Qui veut être mon associé ?" sur M6
Sophie Anaf, fondatrice de "La Belle Bouse" - LyonMag

L’émission revient ce mardi soir (21h05) pour un nouvel épisode.

Sophie Anaf et sa start-up lyonnaise "La Belle Bouse" vont passer devant le jury d’experts de "Qui veut être mon associé ?" sur M6. Elle tentera de les convaincre d’investir dans sa société proposant un "fertilisant 100% venu de la nature et issu d’une production biologique et locale".

L’architecte paysagiste de formation a eu l’idée de "La Belle Bouse" en 2017 suite à un constat alors qu’elle jardinait chez elle à Lyon. "Je me suis rendue compte qu’il n’existait aucun produit pour prendre soin de ses plantes en centre-ville", explique la jeune entrepreneuse. "On a envie de jardiner chez soi et d’avoir par exemple un petit potager sur son rebord de fenêtre, son basilic ou encore son romarin", poursuit-elle.

Les bouses en question sont récoltées auprès de vaches en Savoie dans la région de Beaufort avant d’être transformées toujours dans la région. "La bouse voyage en Auvergne-Rhône-Alpes mais pas plus loin", promet Sophie Anaf qui compte bien mettre en avant l’originalité et l’aspect local de ses produits se présentant sous la forme de sachets (50g, 250g et 500g) pour convaincre le jury. "Cette émission met un coup de lumière sur les entrepreneurs mais sur tous les types d’entrepreneurs. C’est ça qui est important !", assure la fondatrice.

Sophie Anaf arrivera-t-elle à obtenir la somme désirée ? En attendant de connaître la réponse, les produits de "La Belle Bouse" fleurissent dans les boutiques bio et de bricolage mais aussi depuis peu chez Leclerc et Auchan.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
toto693884 le 25/02/2020 à 23:49

Le parrain c'est Djamel ...DE Bouse ?

Signaler Répondre

avatar
rien compris le 20/02/2020 à 14:53

les agriculteurs n'ont rien compris. au lieu de vendre des fruits et des légumes ils feraient mieux de vendre de la merde en sachets. ca rapporte mieux. et ils pourraient allez demander une aide financière à l'émission ",qui veut être mon associé" dont les idées drs participants ne volent pas haut. les idées sont à pleurer

Signaler Répondre

avatar
EcoloJ le 19/02/2020 à 12:56

Y'a les lombri-composteur pour les ecolos urbain sinon.

Signaler Répondre

avatar
naness69 le 19/02/2020 à 10:00

elle veut de la bouse sécher de vache dans des sachet mdrr on aura tout vu avec ces start up a deux balles. vivement que cette bulle eclate qu on rigole un peu

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 18/02/2020 à 15:37

Ça existe déjà depuis fort longtemps..copieuse

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.